Tournoi, Sklansky est amplement dans l’erreur.

Publié le 14 août 2010

Éditorial stratégique du membre Yaf

Qui suis-je pour me permettre de remettre en question LE théoricien du poker, le plus fameux de surcroit? D’abord, rendons à César ce qui appartient à César, les idées discutées ci-dessous ne proviennent pas de ma petite cervelle, mais bien de celle d’Arnold Snyder, auteur des livres Tournament Formula I et II. Ce dernier est un excellent joueur de poker, doublé d’une légende du Black Jack (l’un des 7 nominés de bases du BJ Hall of Fame). En introduction de Power Hold’em Strategy, Negreanu donne une mention aux trois plus grands livres de poker selon lui : en fait, il n’en nomme que 2, question de se garder une place pour un éventuel chef-d’?uvre. Les 2 ?uvres mentionnées sont le classique Super System de Doyle Brunson et vous l’aurez deviné, Tournament Formula d’Arnold Snyder. Il n’en fallait pas plus pour piquer ma curiosité et m’amener éventuellement à lire ce livre. Étant un procrastinateur notoire, j’ai malheureusement remis la lecture au lendemain, et surlendemain, me privant du contenu de ce joyau pour une période qui, de mon point de vu actuel, me semble très looooongue. Dans ce bijou, Snyder associe les jetons de tournois à des munitions et les compétences (skills : aptitude à : lire les cartes de son adversaires et les tells, capacité à faire de bons bluffs, etc. ) sont quant à elles associées à l’armement. Évidemment, sans munition, les armes ne servent plus à rien…

Revenons-en à Sklansky. Je disais donc que celui-ci baignait dans l’erreur, pour ne pas dire qu’il s’y noie. Snyder peut-il se permettre de corriger Slansky, allant jusqu’à dire de celui-ci – indirectement – qu’il est un « poker author with little understanding of bluffing to distort [V]on Neumann’s work this way » (Page 215). Il dit également que Sklansky reprend des théories déjà établies par d’autres théoriciens sans leur rendre le crédit qu’il leur ait dû. Bang pour l’égo de Sklansky! Vous expliquez en 2-3 mots la manière de jouer de Snyder : l’opposé du style HarringtonBot.

Avant de m’égarer, je questionnais à savoir si Snyder pouvait se permettre de corriger Sklansky. À mon avis, oui, OUI, certainement, hors de tout doute possible. Primo, il est indéniable que Sklansky soit un des plus grands théoriciens et mathématiciens du poker, mais quant est-il de ses performances ? Entend-on parler de ses résultats, joue-t-il à la télé, etc. ? Non. De plus, Snyder soutient sa contre-théorie avec une excellente information et de solides exemples. Les 2 principaux concepts que Snyder détruit de Slansky sont :

1- Le fait que moins on a de jetons, plus ceux-ci prennent de la valeur. Et vice versa.

2- Le gap concept.

Le fait que moins on a de jetons, plus ceux-ci prennent de valeur. Et vice versa.

David Sklansky, notamment dans Tournament for Advanced Poker Players, a popularisé l’idée que plus l’on a de jetons, moins ceux-ci ont de valeur et, par extension, moins on a de jetons, plus ceux-ci prennent de la valeur. Pour se faire, il démontre que le gagnant d’un tournoi se retrouve avec tous les jetons, mais seulement 15-25% du prizepool. Dans le même ordre d’idée, lorsqu’il reste 2 joueurs, ceux-ci totalisent l’ensemble des jetons, mais seulement qu’une partie du prizepool. Etc. Il y va également d’une autre logique pour démontrer que moins tu as de jetons, plus ceux-ci prennent de la valeur. Voir son livre pour les détails.

Or, cette idée largement implantée dans la tête des joueurs de poker n’a peu de sens. Quelqu’un pensant de la sorte devrait pratiquement être plus heureux de perdre des jetons que d’en gagner puisqu’il rajoute de la valeur à ses avoirs en en perdant! Sic! Et sick! Snyder démontre l’inverse avec une grande aisance : moins tu as de jetons, moins tu peux utiliser tes armes (bluffer, caller pour info, check-raiser, value-better, etc.). Faire la guerre avec un fusil et peu ou pas de munitions, ce n’est pas très pratique. En contrepartie, avec une tonne d’elles, tu peux transformer ton Colt 45 en Usi et tirer en tenant la gâchette à fond. Il amène donc le concept le plus important en poker de tournoi, le Chip Utility Concept. Ce concept est d’une telle importance que les Pot Odds n’ont souvent pas à être rencontrés pour faire un Call avec une main en considérant que si l’on gagne on aura plus de jetons et pourra bénéficier plus amplement du Chip Utility. Les meilleurs joueurs de tournoi le savent et le font. Gus Hansen, par exemple, souvent critiqué pour ses calls looses dit qu’il n’a pas besoin d’une main aussi forte que ses adversaires pour appeler une mise. Il est bien au fait du concept du Chip Utility.

Le Gap Concept

Cet autre concept erroné de Sklansky, encore une fois largement implanté dans la tête des joueurs de poker, va à l’encontre de la logique. Il prétend que pour appeler une mise d’un adversaire, votre main doit être meilleure que pour simplement miser puisque votre adversaire a déjà démontré une certaine qualité de main. Encore ici, Snyder détruit habilement Sklansky. Il démontre que le fait d’avoir la position sur votre adversaire est plus important et devrait vous amener à appeler avec beaucoup de main. De plus, il y va d’un autre argument massif dont j’oublie le raisonnement en ce moment, ce qui vous forcera à lire le livre si vous voulez en savoir plus, ce que je vous recommande!

En conclusion, comme le dit Galfond « tout comme Sklansky, j’ai un bon égo » et j’aime bien me vanter. Alors, je vous dirais que j’ai probablement la plus belle bibliothèque pokerrienne de la province, soit + de 120 livres de poker/gambling. Du nombre, j’en ai lu (et relu!) plus de la moitié. Or, si je vous dis que Poker Tournament Formula I et II sont de l’or (entre autres en vous apprenant à changer entre le SmallBall et le LongBall et à bluffer), je pense pouvoir dire que je ne parle pas au travers mon chapeau. Une seule question me vient en tête en ce moment : comment, en dépit du nombre de livres que j’ai lus, puis-je donc être encore si mauvais joueur ?

D’accord? Pas d’accord?  Discutez de cet éditorial stratégique de Yaf sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE