Participer aux Séries Mondiales de Poker

Publié le 19 mai 2009

Dans quelques jours débuteront les WSOP version 2009 et un bon nombre d’entre vous descendront à Las Vegas pour tenter leur chance. Après un interminable hiver, quoi de mieux que d’aller passer du temps à 40 degrés en plein soleil!  Par contre, comme pour tout autre événement, un minimum de préparation s’impose. La plupart d’entre nous ont passé les derniers mois à jouer sur internet plus qu’en live. La partie est payante, rapide, et palpitante. Une session de multi tables en ligne laisse peu de temps pour autre chose. Oui, plusieurs prennent leurs courriels et jasent un peu sur MSN, mais le gros de notre activité se résume néanmoins à jouer du poker ABC, souvent répétitif et basé sur les statistiques de nos adversaires.  Il faut dire que c’est déjà bien assez lorsqu’une mauvaise décision représente un mois de loyer!

Dans un tournoi comme ceux des WSOP, tout change, nous en premier. Je me disais donc qu’écrire un petit texte sur le sujet pourrait être utile aux nouveaux et servir de rappel aux habitués. Voici donc mon coup d’?il sur une participation à de tels tournois.

VOUS

Vous arrivez dans cette incroyable ville et automatiquement vous baissez votre garde. Vous vous sentez en vacances, il fait beau et chaud, les belles femmes sont partout, la boisson est gratuite, ou presque. Les décors, le rythme, tout vous rend souriant. Seule ombre au tableau, le voyagement, aidé par le décalage horaire, vous rendent un peu « groggy ». Donnez vous le temps de revenir sur terre avant de jouer sérieusement. Si vous arrivez un mardi, ne jouez rien d’important avant le mercredi; profitez de votre premier jour pour vous amuser!

Second ajustement : votre préparation elle-même. Aux WSOP, vous jouerez de midi jusqu’au petites heures du matin, avant de continuer le lendemain midi! Pendant ce temps, vous aurez joué le même nombre de mains que lors d’une demi-heure en ligne. Le faire lors d’un tournoi de 8-10 heures est une chose. Le faire répétitivement pendant quelques jours est bien différent. Vous aurez le temps de bien étudier chaque adversaire, de revoir mentalement chaque main, d’établir des scénarios différents selon votre adversaire dans chacune  des mains que vous jouerez. Vous pourrez par contre tomber dans l’ennui total, surtout lorsque vous tombez sur une séquence de mauvaises cartes, quand vous jetez main après main, après main. Évidemment ça pourrait être le temps de vous garder bien éveillé avec quelques boissons énergisantes, ou de vous faire servir quelques boissons alcooliques gratuites. Dans un cas comme dans l’autre, le temps sera votre grand ennemi. Si vous investissez quelques milliers de dollars dans un tournoi prestigieux et que vous devez compenser votre manque de sommeil de la veille par une couple de Red Bull, vous avez vraiment beaucoup d’argent!! Rappelez vous que vous êtes là pour travailler de longues heures et que vous devrez être à votre meilleur du début à la fin. Évidemment, soignez aussi votre alimentation. Des plats de pâtes sont définitivement la meilleure nourriture pour vous pendant votre travail. Ce n’est surtout pas le temps de se payer un steak pour souper avec une bouteille de vin!

L’avantage du décalage horaire est que les tournois qui débutent à midi, débutent en fait à 15 heures pour nous, en soirée pour les joueurs européens. Régler notre sommeil en conséquence ne devrait donc pas représenter un problème pour nous. Assurez vous simplement de vous accorder assez de repos la nuit précédente. Vous fêterez après le tournoi, plutôt qu’avant.

LES TOURNOIS

Las Vegas offre plusieurs tournois intéressants pendant cette période. En fait, hormis le prestige des Séries Mondiales, plusieurs tournois un peu plus petits présentent des  formats bien plus intéressants. Le Bellagio, le Venetian, le Caesar’s Palace et le Mirage, entre autres, proposent des tournois avec d’excellentes structures  pour un prix d’entrée d’environ 500$, selon l’endroit et le jour. Le calibre y est le même, la durée moins longue, la structure bien meilleure. Vous y rencontrerez les mêmes joueurs d’ailleurs, soit ceux qui se sont fait éliminer trop tôt de leur tournoi des Séries Mondiales. Vous y verrez donc un amalgame de pros, de gamblers dégénérés ainsi que de gentils touristes qui viennent jouer pour le plaisir seulement.

Le nombre de jetons de départ rend rapidement crapshoot un tournoi des WSOP. Sauf le Main Event, les autres tournois vous forceront à être agressifs dès le début et pour un certain temps, à moins que vous puissiez remporter vos quelques premières mains jouées. Puisque vous débutez avec le triple du prix d’entrée – exemple 4500 jetons pour un tournoi à 1500$ – un 3bet peut décimer rapidement un tapis. Nette amélioration sur le passé lorsque les participants partaient avec le même nombre de jetons que le buy-in, ou encore le double comme en 2008.  De toute évidence, la compétition les force à s’ajuster, mais 4500 jetons représente néanmoins un minimum pour un tel tournoi d’envergure. Comme sur le net, vous pourrez aussi vous qualifier pour un événement via des satellites. Pour une somme variant entre 200$ et 1060$, vous pourrez vous qualifier sur place.

En deux mots, il y a suffisamment de bons tournois en juin et juillet pour satisfaire tout le monde, et pour enrichir autant les meilleurs que les plus chanceux. Il suffit de se laisser une chance de gagner en se préparant adéquatement!

STAKER ET ÊTRE STAKÉ

Un petit mot sur ce moyen de plus en plus répandu d’aborder les tournois à haut prix d’entrée. Il est de coutume pour un grand nombre de participants aux WSOP de se faire financer leurs frais et droits d’inscriptions aux tournois, en échange d’un pourcentage des gains réalisés lors de ces mêmes tournois. Occasionnellement, ces ententes comprendront également un pourcentage des gains lors des tournois secondaires. De telles ententes permettent à un joueur de jouer plus de tournois puisqu’il n’a pas à payer la totalité des frais. Elles permettent aussi à d’autres de « participer » à un tournoi auquel ils ne pourraient pas participer autrement.  Par exemple, pour 250$, je vous vendrai 10% de mon action et de mes profits lors d’un tournoi à 2500$. C’est un système idéal, pour lequel tous y trouvent leur profit. Avec notre nouveau module, forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE