Les Rachats en Tournois

Publié le 19 octobre 2004

Certains tournois, surtout ceux ayant des coûts d’entrée relativement bas, permettent de racheter ou de rajouter à votre tapis lorsque vous êtes pris de malchance. La stratégie dans de tels tournois ayant n’est pas nécessairement très différente d’un tournoi sans rachat. Certains ajustements sont cependant parfois de mise pour bien tirer profit des opportunités de rachat. Cet article vous expliquera les grandes lignes de la stratégie de tels débuts de tournois.

PENDANT LA PÉRIODE DE RACHAT

Durant la période de rachat, certains joueurs ont tendance à jouer beaucoup plus lâche que dans un tournoi sans rachat. Ils se disent qu’il peuvent racheter s’ils perdent tout leur tapis. C’est vrai. Mais il en reste que jouer avec une expectation négative n’est jamais une bonne proposition. Dans une partie à l’argent, vous pouvez toujours racheter, mais vous ne jouez pas comme des maniaques pour autant. Quand la période de rachat sera terminée, attendez-vous à ce que ces maniaques se calment, et que leur jeu devienne plus conservateur. Quand un joueur fait face à l’élimination, il joue la plupart du temps plus sérieusement.

STRATÉGIE DE RACHAT

Devriez-vous racheter? L’aspect le plus important d’un point de vue stratégique est le rapport entre le montant du rachat et le nombre de jetons reçus. Si par exemple, vous vous êtes inscrit dans un tournoi de 50$+5 et vous avez reçu 500 en jetons au départ. Votre coût en jeton est de 10 sous par jeton (50$/500=0.10$). Si par exemple vous pouvez racheter 1000 jetons pour un autre 50$, vous devriez racheter à tout coup, puisque le prix par jeton est moindre. Si pour le même 50$ vous ne recevriez que 200 en jetons, alors la meilleure stratégie serait de ne jamais racheter. Dans la plupart des tournois, il est profitable de racheter mais vous rencontrerez parfois des tournois dans lesquels il est mieux de s’abstenir. Quelques autres détails comme la qualité de votre jeu par rapport aux autres joueurs du tournoi ou aux joueurs de votre table peuvent être pris en considération lors du rachat. Si vous vous retrouvez sur une table qui ne sera pas cassé avant quelques heures et que vos 9 adversaires sont tous d’ex-champions du monde, il serait peut-être mieux d’aller prendre une bonne douche si vous perdez votre tapis. Racheter me semble une mauvaise décision.

STRATÉGIE DE RAJOUT

La plupart du temps, il est profitable d’effectuer un rajout lorsque cela est permis. Vous pouvez faire les mêmes calculs que pour un rachat pour savoir si un rajout est profitable. Quand devriez-vous vous abstenir de rajouter? Si vous réussissez à amasser un tapis 3-4 fois plus gros que la moyenne, il peut-être mieux de ne pas rajouter. Aussi, si le rajout ne fait qu’augmenter votre tapis de 10%, il est probablement mieux de s’abstenir.

VOTRE PORTE-FEUILLE

L’idée derrières les rachats et les rajouts est de permettre à un joueur de ne pas se faire éliminer s’il n’est pas chanceux en début de tournoi. Aussi, cela permet à un joueur qui n’a pas nécessairement les moyens de jouer à un tournoi de 200$ d’entrer dans un tournoi de 50$ et de risquer remporter une bien plus grosse somme que dans un tournoi de 50$ sans rachat. Puisque la plupart des joueurs sont prêts à racheter et à ajouter, les prix aux gagnants sont bien plus importants que s’il n’y avait pas de rachat. Cependant, il se retrouve désavantagé par rapport à ses adversaires. Ma recommandation est donc d’être prêt à racheter et rajouter lorsque vous entrez dans un tel tournoi.
Les tournois avec rachats sont très populaires et sont là pour rester. Que vous les aimiez ou non, vous devriez en connaître la stratégie. J’espère que cet article vous permettra de bien maîtriser cet aspect du poker de tournoi.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE