Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP

Publié le 20 juillet 2015

Negreanu a raté le rendez-vous historique des neuf de novembre par deux positions seulement. Il va sans dire que son absence enlève une grande part de saveur à cette finale, surtout sur une table malheureusement bien beige en termes de talent et de personnalité. Le Canadien est revenu sur son tournoi dans sa dernière entrée de blogue, ciblant deux mains où il juge avoir commis une erreur. Voici une traduction libre de ce texte permettant d’entrer dans la tête de l’un des meilleurs joueurs du circuit.

Alors que je vieillis, que je deviens plus mature et meilleur en poker de tournoi, les erreurs que je fais sont beaucoup plus petites, mais pas moins significatives. Quand vous regardez le golf professionnel par exemple, ce qui les rend meilleurs n’est pas de constamment frapper des coups parfaits, c’est que leurs ratés ne sont vraiment pas aussi pénalisant que ceux du golfeur moyen. Quand ils sont à 105 verges et tentent de mettre la balle dans le trou, ils réussissent rarement, mais ils arrivent souvent à mettre la balle à l’intérieur de cinq pieds.

Les deux erreurs que je vais partager avec vous peuvent ne pas sembler si grosses, mais elles sont les deux qui me collent en tête, alors j’ai pensé les partager avec vous.

Main #1. Justin Schwartz lance un jeton de 500k du cutoff avec des blinds de 80k-160k et ne dit rien. Je sais que le limp fait partie de sa stratégie, mais il avait des jetons de plus petite valeur avec lesquels il aurait pu appeler. Ma réflexion était qu’il avait fait ce jeu par exprès pour laisser croire qu’il voulait relancer et que les autres joueurs restants dans la main seraient moins enclins à attaquer son limp.

J’ai ouvert 7d8d sur le bouton et j’ai aussi limpé. Il s’agit exactement du type de main qui se joue bien après le flop et je ne croyais pas qu’il était nécessaire d’isoler Justin. Le petit blind s’est couché et le gros blind a checké sur ses options.

Le flop est tombé Kd 7s 6c et les deux joueurs ont checké. Voici où l’erreur se produit : je mise 250k. Le gros blind se couche et Justin avec son short stack relance à 600k. Je call, avec plusieurs potentiels de back door avec trois cartes de suite, trois de couleur et une paire.

Le tournant fut le 3c et il a poussé all-in pour environ 3M. Je n’ai pas pensé bien longtemps et j’ai couché ma paire.

Alors, quelle fut l’erreur? La grosseur de ma mise au flop a laissé suffisamment de place à Justin pour me check-raiser en bluff. Si je mise 450k, il aurait eu à risquer 1M seulement pour me bluffer et ça ne lui aurait pas laissé suffisamment d’espace de manœuvre. En misant seulement 250k dans un spot où je pourrais très bien moi-même être en train de bluffer, j’ouvre la porte à me faire manipuler. J’ai appris plus tard qu’il avait QcTc et que le tournant lui avait donné un tirage à la couleur, mais j’étais toujours en avant. Je ne crois pas que de me coucher au tournant était une erreur, et de plus, il avait 15 outs pour me battre, mais cette situation aurait pu être complètement évitée si j’avais posé une mise plus importante au flop.

Main #2. Les blinds sont de 150k-300k et Alex (short stacked) relance à 600k de position médiane sur une table de cinq joueurs et je défends mon petit blind avec Ac6c et nous nous retrouvons en face-à-face sur un flop T-T-3. Je check, il mise 350k et j’appelle. Le tournant est un 9 et nous checkons tous les deux. Ce fut aussi check-check après l’arrivée d’un valet à la rivière.

Où se trouve l’erreur? Celle-là est un peu plus subtile alors, réfléchissez-y une minute…

Certains vont affirmer que le call preflop était une erreur. Je ne suis pas d’accord et ce n’est pas là l’erreur. Quand j’ai checké et qu’il a misé 350k, j’avais le sentiment d’avoir la meilleure main, mais je n’en étais pas certain. Le bon jeu était de check-raiser à 1M et ainsi mettre la pression sur Alex. Un 10 est une carte que je peux très souvent avoir (9T, JT, QT, KT, AT) alors même s’il a une main comme 88, il pourrait considérer se coucher. La vérité est qu’il est rare qu’il ait une telle main et il ne mise que 350k. Afin de suivre mon check-raise, il aurait dû mettre plus de 25% de son tapis et ensuite être en territoire inconnu sur le tournant, que je décide de miser ou de checker.

Il avait finalement Q9 et a touché le 9 au tournant afin de me battre dans cette main. Plusieurs regarderaient la main et se diraient simplement : malchanceux. Je ne vois aucune valeur à cela. Quel est l’intérêt d’y mettre une étiquette de chanceux ou malchanceux? Ai-je joué la main de la meilleure manière possible ou non? Non. Il existe de la valeur à analyser votre jeu, pas votre variance.

Ma dernière main fut A4 contre Jd3d sur un flop AcKdTd. Certains diront que contre un joueur qui ouvre 100% de ses boutons dans cette situation, pousser all-in preflop aurait été un meilleur jeu. Je pense que pour la plupart des gens c’est tout à fait vrai, mais pas pour moi, pas dans cette situation. Le raisonnement derrière cela est un peu long, mais je vais essayer de le résumer aussi brièvement que je le puisse :

Mon objectif était de remporter le tournoi, pas de faire le top 9. Je savais que Joe abusait la bulle et que les autres joueurs ne se défendaient pas. J’étais confortable de jouer en position et hors position contre son très faible range après le flop. Ma stratégie n’était pas de deviner quand il avait une main suffisamment forte preflop afin de suivre un reraise, c’était de voir des flops avec lui et d’extirper de la valeur dès que je le pouvais plutôt que de doubler dans une situation de pile ou face. Bref, GRINDER mon chemin vers un doublage.

Cela fonctionnait. J’ai été capable de passer de 4M à 9M sans devoir me placer all-in. Je remontais méthodiquement dans le match en voyant des flops et en poussant certaines de mes mains lorsque nécessaire.

Quand j’ai atteint 8M, cela m’a permis de commencer à défendre mes blinds de manière plus libre contre Joe. J’ai défendu mes blinds quelques orbites consécutives, une fois avec un reraise avec KT, un bien meilleur jeu all-in qu’avec A4, en passant, considérant la manière dont il jouait.

Ainsi, la raison pour laquelle j’ai décidé de suivre avec A4 plutôt que de relancer se basait sur trois points :

1) Cela balance mon range de call à partir des blinds

2) Cela va m’apporter de la valeur supplémentaire après le flop lorsque je toucherai l’as. Il ne pourra pas checker sur un as.

3) J’évite de devoir me placer all-in preflop dans un spot où je serai certainement un underdog à 2-1 lorsque suivi.

Quand le flop est tombé, la main s’est jouée par elle-même et au final, cela n’était pas dû pour arriver. Si j’avais remporté cette main toutefois, j’aurais été admirablement bien placé avec un tapis de 14M. C’est la manière dont je joue. Grappille, grappille, grappille, vois des flops, tout mettre au centre lorsque nécessaire et lors de ces fois, espérer que cela tienne. Ça n’a pas tenu cette fois, mais je suis bien heureux de la manière dont j’ai joué. J’ai respecté mon plan de match tout au long de l’événement.

J’ai dit ceci à un ami hier et je terminerai là-dessus : « Ce jeu est beaucoup plus simple que les gens veulent prétendent qu’il soit. C’est seulement compliqué quand vous décidez de le compliquer. »

Êtes-vous d’accord avec l’analyse du Poker Kid sur ces deux mains? Discutez-en sur ce sujet du forum de discussion

PrincePoker vous offre la meilleure sélection de bonus de poker pour les plus populaires salles offertes sur le net! Ne manquez notamment pas ces offres d’argent de poker entièrement gratuit! Vous préférez tenter votre chance dans les casinos? PrinceDuCasino propose une sélection des meilleurs casinos en ligne, dont une liste vous offrant de l’argent de casino gratuit, sans dépôt nécessaire! Pourquoi ne pas commencer par cette incroyable offre de 88$ gratuits sans dépôt nécessaire sur 888 Casino, ou encore une heure de jeu gratuite avec 1500 $ (gardez vos profits! )sur Golden Tiger Casino!

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L’auteur de fold de l’année remet sa décision en doute
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
HAUT DE LA PAGE