Comment jouer les premiers niveaux d’un Turbo MTTs

Publié le 24 août 2010

Lorsque vous jouez un Tournoi Turbo Multi Table online, l’une des grosses erreurs que vous pouvez faire est de compenser le fait que c’est un turbo: jouer trop rapidement et ainsi perdre dans les premières phases. Comme les niveaux sont plus courts et que le tapis de départ est moins important, vous verrez beaucoup de joueurs s’empresser de mettre tous leurs jetons dans le pot avec une main telle que A-9 ou bien pocket 5s. Dans ce type de tournoi, il est important de rester patient et d’attendre de bonnes mains.

Durant les 15 ou 20 premières minutes, vous devez jouer de la même façon que dans la première heure d’un tournoi ordinaire. Essayez de jouer des mains de qualité de manière agressive si vous êtes en late position*, mais si vous rencontrez de la résistance n’hésitez pas à vous retirer. Á ce moment du tournoi, il n’y a pas pire que de perdre tous ses jetons avec A-J offsuit* ou pocket 5s si un adversaire vous y a conduit sur votre relance.

Lors des premiers niveaux, il n’est pas conseillé de voler les blinds pour plusieurs raisons. Voler les blinds devient bien plus important dans les niveaux ultérieurs une fois que les antes entrent en jeu. De plus, vous serez la plupart du temps suivi par des joueurs qui tentent de jouer plus vite en turbo. La big blind recherchera une raison de suivre votre relance en late position, et vous forcera peut-être à y aller all-in avec une main marginale. Du coup, essayer de voler les blinds devient bien moins profitable qu’à l’habitude.

Dans les premiers stades, vous devriez plutôt rechercher à jouer vos petites mains qui peuvent se transformer en grosses. Lorsque vous êtes en bonne position, vous devriez tenter d’atteindre autant de flops que vous le pouvez avec des petites pockets paires* et des suited* car c’est exactement le type de main qui peut gagner de gros pots. Si j’ai une main telle que pocket 6s, je me coucherais rarement sur une relance avant le flop car je sais qu’une fois sur huit je toucherais mon 6 sur le flop, et, contre un joueur qui ne veut pas lâcher sa grosse paire.

Si vous choisissez de suivre une relance avant le flop avec une petite pocket paire, il est important de vous assurer que votre adversaire a un tapis assez large, ce qui justifierait vos chances de huit contre un de toucher un set*. Idéalement, vous devriez effectuer cette action contre un joueur qui a au moins vingt fois la taille de la relance preflop. Si votre adversaire n’a que 5 fois la taille de la relance dans son tapis, vous ne gagnerez pas assez pour que cette relance soit mathématiquement profitable.

Une autre différence entre les turbos et les tournois ordinaires est que dans un tournoi ordinaire je serais un petit peu plus agressif dans les premiers niveaux, afin de donner une certaine image. Je relancerais souvent avec des mains telles que J-9 suited ou Q-8 suited en late position, mais cette tactique ne marche pas dans les tournois turbo. En turbo, je laisserais souvent passer l’occasion de faire une relance ouverte sur ce type de main, car je ne veux pas me mettre moi-même en difficulté et avoir à jouer un gros pot avec une main si faible.

Au début, laissez vos adversaires surjouer ces mains fragiles, car ils le feront la plupart du temps. Ils relanceront ou suivront une relance avec des mains telles que pocket 4s, et continueront même avec un flop comme Q-J-7. De tels joueurs tentent également de surjouer de bonnes mains comme A-K. Après avoir relancé preflop avec cette main, beaucoup de joueurs refuseront de la laisser passer après avoir été check-raise sur un flop comme J-7-4. Même s’ils sont apparemment derrière, ils miseront beaucoup en espérant toucher l’As ou bien le Roi sur la turn.

Quelques joueurs pousseront même tous leurs jetons au milieu de cette situation. Même s’ils n’ont que deux overcards*, je suppose qu’ils pensent qu’après avoir relancé avant le flop et investi la majeure partie de leur tapis, la seule chose à faire est d’y aller à fond avec cette main. Ils sont impatients à cause de la nature des tournois turbos – commençant avec un plus petit tapis et jouant à des limites plus rapides – mais c’est apparemment une grossière erreur.

Au début des tournois turbos, souvenez-vous qu’il faut rester patient et attendre de bonnes mains. Beaucoup de joueurs compensent le fait que se soit un turbo et misent des sommes qui peuvent leur coûter la moitié de leur tapis imprudemment. Ne soyez pas l’un de ces joueurs.

Late position: Fin de parole.
Offsuit: Cartes d’une famille ou couleur différente.
Pockets paires: Paire que le joueur reçoit dans sa main de départ.
Suited: Cartes de même couleur ou de même famille.
Set: Brelan composé dune pocket paire et d’une carte sur la table.
Overcards: Cartes plus fortes que les cartes de la table.

Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de 100% jusqu’à 600$ sur Full Tilt Poker.  Il suffit de suivre le lien précédent et d’indiquer le code bonus PRINCEPOKER

Discutez de cet article de stratégie dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE