Comment agir en tournoi pour avoir du succès

Publié le 24 mai 2005

Beaucoup de joueurs me demandent quelles sont les grandes différences entre un joueur correct et un joueur solide. Je dois dire que l’ajustement aux différents styles d’adversaire est important ainsi que le sens d’observation des petites choses. La majorité d’entre-vous avez affaire aux mêmes joueurs à chaques tournois et c’est très bien ainsi. Pour être capable de performer contre des joueurs inconnus lors de tournois d’envergures à l’extérieur du pays, il faut être capable de bien cerner nos adversaires réguliers. Je vais vous faire entrer dans ma routine pour savoir ce que je fais et comment je m’y prends pour cerner tous mes adversaires à la table en moins de 10 minutes:

- Qui est assis avec vous?

Lorsque je prends place, je vais faire un survol rapide de mes adversaires pour savoir ceux que je connais. Je prends ensuite note du deuxième joueur à ma gauche pour savoir quel genre de joueur il est (c’est important parce qu’il sera sur le BB lorsque ce sera mon bouton) ainsi que le deuxième joueur à ma droite (pour voir si c’est un joueur qui va avoir tendance à voler mon BB). Je vais également regarder leur comportement à la table. Comment ils manipulent leurs jetons, comment ils regardent leurs cartes, est-ce qu’ils semblent à l’aise ou non? Je le répète souvent, mais il est primordial de prendre des notes mentales sur ce que les autres joueurs font, comment ils agissent dans telles et telles situation. Vous n’avez pas idée combien de pot je remporte seulement parce que je sais comment un joueur agit dans une situation précise. Ça ne parait pas dans mon comportement à la table, mais j’observe beaucoup.

- Remarquez quel genre de main vos adversaires jouent.

La majorité de vos adversaires vont jouer souvent de la même manière. Prenez en note les mains avec lesquelles ils relancent, les mains avec lesquelles ils appellent une relancent, s’ils relancent avec des mains ordinaires hors-position (comme par exemple AT sur le SB avec 3 joueurs ou plus qui ont appelé), s’ils misent toujours la grosseur du pot ou seulement 50%. Est-ce qu’ils relancent (ou pire sur-relancent) avec des petites paires? Est-ce qu’ils ont l’habitude de pousser très fort des mains comme AK ou AQ avec un tableau qui ne les frappent pas ou bien ils mettent la pédale douce et laisse aller leur main?

- Remarquez les joueurs qui sont là pour l’argent

Comprenez-moi bien, la majorité des joueurs jouent pour remporter de l’argent, sauf qu’il y a des joueurs à qui l’argent est plus important que toute autre chose et ils vont changer leur façon de jouer lorsqu’ils seront près des bourses. Pour ces joueurs, je me fais un malin plaisir à les torturer avec des actions qui vont mettre leur vie de tournoi en jeu. Il y a beaucoup de joueurs qui jouent dans ces tournois avec la mauvaise habitude de vouloir terminer dans l’argent à tout prix sans viser la première position. Est-ce que vous aimez mieux terminer dans l’argent (mais pas dans les 2 premières positions) à 5 reprises sans jamais gagner ou bien gagner une seule fois? Poser la question s’est y répondre. Pour ma part, je ne veux que terminer premier ou bien dans les 3 premières places payées parce que c’est là que les bourses intéressantes sont. Un joueur obsédé de faire l’argent (peu importe la position) va être beaucoup plus vulnérable qu’un joueur qui se fout de terminer sur la bulle (on the bubble). Sachez reconnaître ces joueurs et profitez d’eux.

- Mettre vos adversaires sur une brochette de main

Avant de prendre une décision, tentez de mettre votre adversaire sur une main. Posez-vous des questions. Est-ce qu’il peut avoir AK? Non, parce qu’il aurait relancé avec cette main. Est-ce qu’il peut avoir T4. Non, parce qu’il n’aurait pas appelé une relance avec cette main. Est-ce qu’il est un assez créatif pour appeler ma relance avec 65s? Est-ce qu’il est un assez agressif pour relancer en position hâtive avec une petite paire? Toujours prendre le temps de bien analyser les situations. Prendre une décision trop vite peut souvent vous coûter quelques jetons.

- Remarquez ce que vos adversaires disent.

Vos adversaires vont vous donner une tonne de renseignement sur leur jeu. Surtout lorsqu’ils ne sont pas dans une main. Ils vont souvent vous expliquer pourquoi ils ont jeté leur main ou pourquoi ils ont appelé une relance avec des vidanges. Certains joueurs sont de vrais livres ouverts et ne se rendent même pas compte qu’ils vous donnent un avantage en étalant leur jeu ainsi.
En conclusion, pour avoir su succès en tournoi, vous devez non seulement bien comprendre la stratégie qui diffère entre les parties à l’argent et les tournois, vous devez aussi tendre l’oreille, observer et tenter de découvrir les petits secrets que les joueurs de poker ont souvent tendance à vous dévoiler sans s’en rendrent compte.
Vous m’en donnerez des nouvelles… !

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE