Apprendre à gagner les tables finales

Publié le 26 juillet 2009

Personne ne s’en cachera, le poker de tournoi comporte un facteur chance élevé.  Bien qu’il ait les chances maximales de le faire, même le meilleur joueur au monde ne pourra systématiquement se rendre loin sans l’aide du hasard.  Par contre, lorsque les circonstances permettent d’aspirer à la victoire, il n’y a rien de plus frustrant que d’échapper l’occasion.  Alors qu’ils atteignent la table finale, de nombreux joueurs craquent sous la pression et commettent des erreurs qu’ils auraient aisément pu éviter.  Voici donc trois conseils d’ordre général qui vous permettront de garder la tête froide lorsque la victoire sera au bout de votre nez.

Soyez capable de faire de gros fold lorsque votre vie de tournoi est en jeu.

En fin de tournoi, votre survie dépasse souvent en importance ce que les côtes du pot vous dicteraient autrement de faire.  Imaginez la situation suivante :  Un joueur avec un petit tapis relance du bouton et vous avez une main décente dans le petit blind.  Vous décidez de sur relancer suffisamment pour commettre cet adversaire pour son tapis.  Or, contre toute attente, le gros blind qui a le plus gros tapis sur relance à son tour.  Le bouton appelle et met sa vie de tournoi en jeu.  Vous avez des côtes très intéressantes et en valeur absolue de jetons, vous avez possiblement une main suffisamment forte pour appeler.  Par contre, appeler met votre vie de tournoi en jeu et bien que vous ayez confiance de battre le petit tapis, vous êtes probablement en position de faiblesse contre le gros blind.  N’hésitez alors pas à coucher votre main !  La règle est simple.  Si vous pensez être battu, assurez vous avant tout de rester en vie question de pouvoir trouver une autre opportunité, même malgré l’attrait des côtes.  Évidemment, il y a des limites à respecter.  Si vous êtes totalement commis en ayant mis la grande majorité de votre tapis au milieu, il faut alors respecter ce que les mathématiques dictent.  Cependant, afin d’éviter une telle situation, il est préférable de bâtir vos relances afin qu’ils aient une taille vous permettant de vous coucher, quitte à les faire plus petites.

N’abandonnez jamais

Cette règle peut apparaître évidente.  Pourquoi abandonner alors que les bourses deviennent intéressantes et que la victoire apparaît possible ?  Souvent pourtant, les joueurs perdent leur focus lorsqu’ils détiennent un tapis minime.  Ils assument que leurs chances de victoires sont disparues, particulièrement lorsqu’ils sont arrivés à la table finale avec un large tapis.  Ils jouent alors de manière décousue, cherchant à mettre leurs jetons au milieu le plus rapidement possible.  Ils abandonnent leurs efforts d’observation et n’attendent qu’une simple carte haute pour tenter de doubler.  Si une telle main est parfois suffisante, cela n’enlève pas l’importance d’analyser la dynamique de la main et de tenter de se situer le mieux possible.  Bien que les extrêmes restent à éviter, plus de patience demeure préférable que moins.

Ne soyez pas intimidé

Ce problème se manifeste principalement chez les joueurs débutants, ou chez ceux manquant généralement de confiance en eux.  Lorsqu’ils arrivent en fin de tournoi, ces joueurs se sentent intimidés et désirent inconsciemment en finir afin de se libérer de cet inconfort.  Ils gèrent mal le stress et délaissent l’attitude qui leur a permis de se rendre aussi loin.  Plutôt que de rester patient et d’attendre les meilleures opportunités, ils espèrent soudainement tomber chanceux et se pressent de mettre tous leurs jetons au milieu.  Alors que chaque décision est au paroxysme de son importance, ils deviennent impulsifs et irréfléchis.  Il faut savoir garder son sang froid, particulièrement lorsque la victoire est si proche !  Rappelez-vous que vos adversaires sont eux aussi en situation de stress.  Soyez le plus zen à la table et remportez les grands honneurs.  La première victoire est la plus difficile à obtenir, mais ouvre toute grande la voie vers les futures !

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE