5 mains pour l’histoire! – partie 2

Publié le 30 décembre 2010

Lire la partie 1 ici

PrincePoker désire remercier sincèrement le magazine ALL IN et son éditeur en chef, monsieur Eric Raskin, qui ont accordé à votre site favori l’exclusivité francophone de la description de ces mains. Les voir au travers des yeux du champion du monde vous aidera certes à améliorer votre vision du jeu. Pour les intéressés, les 5 premières mains sont déjà disponibles dans l’édition de janvier du magazine, avec une foule d’autres articles vraiment bien! www.allinmag.com vous fera découvrir l’un des meilleurs magazines de poker, sinon le meilleur!

Main 2

PURE Miz-ère

( BOUTON sur Cheong )

POT: 2 800 000

Duhamel (A♦ A♣ ): 90%; 600 000/600 000

Mizrachi ( Q♦ 8♥ ): 10% 1,200 000

PRE-FLOP

Action: Tous se couchent jusqu’aux blinds, où Duhamel, l’un des 2 gros tapis, se retrouve avec des As et complète son blind. Mizrachi, le plus petit tapis, check avec Q-8

L’analyse de Jonathan :  « Le Grinder n’a qu’environ 15 gros blinds devant lui, et c’est la pire situation pour moi pour tenter quelque chose contre lui. Je ne peux y aller d’une relance standard, ça aura l’air trop suspect. Lorsqu’il a 15 gros blinds, la majorité du temps je vais soit pousser mon tapis ou me coucher. Je ne voulais pas pousser ici avec mes As parce qu’il se couchera la plupart du temps. Donc j’ai senti que c’était une situation propice pour faire comme si je voulais voir un flop sans trop payer. S’il avait eu un gros tapis, ma relance aurait été standard »

FLOP ( 5♦ 4♠ Q♣ )

Pot : 3 400 000

Action: Duhamel( 86% ) check. Mizrachi (14%) mise 2M avec la plus haute paire. Le Canadien relance à 5M, Mizrachi déclare immédiatement «  Tapis » et Duhamel appelle instantanément.

L’analyse de Jonathan : «  Je croyais qu’il avait un 4 ou un 5, et si c’était le cas et que j’avais simplement appelé le flop et checké le tournant, il aurait fait de même.  Je croyais donc que je devais agir sur le flop. Ainsi, je l’ai check-relancé croyant qu’il appellerait probablement et que je pourrais miser encore sur le tournant. Dans les faits, il avait une Dame et aurait tout perdu de toute manière »

Tournant : (J♦ )

Pot : 39 700 000

Action : Mizrachi ( 7% ) a besoin d’une dame ou d’un huit pour survivre.

Rivière : ( K♦ )

Pot : 39 700 000

Action: Mizrachi termine au 5e rang et Duhamel passe en tête avec plus de 90M

LA LECON : Slowplayer des As est dangereux, mais s’il y a un moment pour le faire, c’est lorsqu’un adversaire a peu de jetons et ne peut vous faire trop mal. En ce qui concerne la façon de jouer la main de Mizrachi, en gros il fut juste malchanceux. Comme Duhamel l’expliquait à propos du jeu post flop, «  Indépendamment de la manière que j’aurais pu jouer, considérant qu’il avait la plus haute paire, le résultat aurait été le même »


Main 3

AK, Bonne lecture

Mizrachi et Candio éliminés.

Bouton à Duhamel

Pot 2.4M

Duhamel ( A♦-K♥) :64% ; 2.5M

Racener : 600 000 Fold

Cheong ( J♥-5♥ ) 36%; 1 200 000/1 300 000

Pre Flop:

Action: Duhamel relance juste un peu plus du minimum, à 2.5M avec A-K du bouton. Racener fold et Cheong appelle du gros blind avec un valet assorti.

Analyse de Jonathan : «  Ce jeu est très standard. Je vais relancer 75 à 80% du temps du bouton, et toujours du même montant. En plus, il avait de bonnes cotes pour appeler avec 2 cartes assorties, même s’il se retrouvait hors position pour la balance de la main ».

FLOP :

6♣-6♥-10♣

POT : 6.2M

Action : Cheong ( 24% ) attend ( check), Duhamel ( 76% ) mise 2.75M. Cheong l’agresse en relançant de 4M de plus, Jonathan ne le croit pas et appelle la relance.

Analyse de Jonathan :  « Les chances qu’il ait un 6 ou un 10 sont minces. Je sentais que mon As Roi était très fort ici. J’ai misé en croyant que j’avais la meilleure main et lorsqu’il m’a check-relancé,  je me sentais encore assez confiant là-dessus. Je ne pouvais le sur relancer ici parce que cela lui aurait fait abandonner son bluff. Le plan consistait à appeler le tournant et possiblement la rivière tant et aussi longtemps que les cartes communautaires restaient inoffensives ».

TOURNANT : ( 9♠ )

POT : (19.7M )

Action : Cheong ( 14% ) bluffe encore pour 5.5M et Jonathan appelle de nouveau.

Analyse de Jonathan : « J’étais prêt à appeler une mise des trois quarts du pot, mais alors il misa très peu, environ 25% du pot, donc ce fut un appel facile considérant la lecture que j’avais depuis le flop. »

RIVIÈRE : (K♣ )

POT : 30.7M

Action : Cheong agressivement tire un troisième boulet,  misant 13.5M, et Duhamel, maintenant avec 2 paires au Roi, appelle encore.

Analyse de Jonathan : «  J’ai songé à relancer, mais je sentais que nos tapis étaient trop profonds et, parce que Racener était en mauvaise posture, j’ai préféré simplement suivre ».

LA LEÇON : La profondeur des tapis a joué beaucoup dans la lecture de Jonathan. Racener avait un très petit tapis alors que Cheong possédait une mince avance sur Duhamel. «  Même lorsqu’il me check raise sur le flop » explique Jonathan, «  la plupart du temps il le fera parce qu’il a plus de jetons que moi, alors je serai celui qui jouera plus prudemment, en attendant que Racener soit éliminé. Pour cette raison, les chances qu’il soit sur un pur bluff étaient plus élevées ».

Discutez de ces deux analyses de main supplémentaires sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE