5 mains pour l’histoire!

Publié le 29 décembre 2010

Dans le parcours vers le couronnement de Jonathan Duhamel, quelques mains furent évidemment déterminantes. Arrivé à la table finale avec une belle avance en jetons, il lui restait tout de même une quinzaine d’heures de travail, en plus de devoir composer avec la fatigue, la pression et le calibre de ses adversaires.

Le magazine All IN a présenté en deux sections 10 mains majeures de la table finale. Voici les 5 dernières, alors qu’ALL IN a demandé à Jonathan de commenter ces mains. Il fait d’ailleurs partie de 4 des 5 mains décrites.

PrincePoker désire remercier sincèrement le magazine ALL IN et son éditeur en chef, monsieur Eric Raskin, qui ont accordé à votre site favori l’exclusivité francophone de la description de ces mains. Les voir au travers des yeux du champion du monde vous aidera certes à améliorer votre vision du jeu. Pour les intéressés, les 5 premières mains sont déjà disponibles dans l’édition de janvier du magazine, avec une foule d’autres articles vraiment bien! www.allinmag.com vous fera découvrir l’un des meilleurs magazines de poker, sinon le meilleur!

Voici donc d’ores et déjà la première main de la série de cinq.

Lorsque nous avons arrêté notre analyse de mains de la table finale, le jeu se déroulait à 7 joueurs et Michael Mizrachi amorçait une remontée. Nous amorçons cette seconde moitié de notre analyse avec 5 joueurs encore en lice et « The Grinder » en tête. Durant la première demie de la table finale, tout tournait à l’avantage de Mizrachi et de Joseph Cheong.  La seconde demie ne se déroula pas aussi bien pour ces deux joueurs.  C’était parfait pour Jonathan Duhamel.

Duhamel a pris le temps de révéler ses pensées stratégiques à ALL IN en épluchant 5 mains capitales, dont 4 dans lesquelles il était grandement impliqué. Voici l’analyse du nouveau champion du monde, accompagnée de la nôtre, alors que nous revenons sur celles qui propulsèrent le Canadien de 24 ans vers le bracelet et près de 9 millions de dollars.

NOTE : Nous ignorons les montants de tapis exacts des joueurs au début des mains alors contentons-nous des noms par position :

Joueurs survivants :

Siège 2 : Joseph Cheong

Siège 4 : Jonathan Duhamel

Siège 5 : Michael Mizrachi

Siège 7 : John Racener

Siège 8 : Filippo Candio

Main 1

( BOUTON à Candio )

POT : 2 250 00

Mizrachi ( A♦ 8♦ ) 29%; 2.5M/appelle

Racener  (A♠ K♦) : 71% All In

Cheong : 500K/ fold

Duhamel: 1M/ fold

PRE-FLOP

Action: Le meneur en jeton Mizrachi relance UTG à 2.5 grosses mises (BB) avec A-8 assortis et Racener avec le plus petit tapis va all in pour un total de 11 325 000 avec AK. Le bouton et les 2 blinds se couchent. Le Grinder demande un compte exact, pense, et dit « C’est tellement serré » et éventuellement appelle pour environ 20% de son tapis.

Analyse de Jonathan : « Très très serré comme décision pour Mizrachi. Racener aura un gros As souvent ici. Par contre, une petite paire, KQ, KJ assorti font également partie de l’éventail de mains de Racener, et le Grinder a de bonnes cotes pour appeler contre ces mains. Le fait que Racener jouait tellement serré à la table finale me fait pencher vers un fold ici, mais je crois que cette décision est ultra serrée. J’ignore ce que j’aurais décidé à sa place. »

FLOP ( 2♥ 10♥ 2♠ )

POT : 26.9M

Action: Flop sécurisé pour Racener (80% ), mais la paire sur la table signifie que Mizrachi (20% ) conserve ses chances de diviser le pot.

Tournant : (K♣)

POT : 26.9M

Action : Avec le Roi, tous les espoirs de retour de Mizrachi s’évanouissent alors que Racener appareille son acolyte et double son tapis.

RIVIÈRE : ( J♥ )

POT : 26.9M

Action : Mizrachi perd 18% de son tapis et perd son avance de jetons. Cheong devient nouveau leader et Racener, même en demeurant avec le plus petit tapis, a maintenant assez de jetons pour jouer plus agressivement.

LA LEÇON : Lorsque vous parlez d’un écart d’un million de dollars entre chaque position, il peut être très tentant de faire un appel marginal contre un petit tapis. Mais soyez prudent pour ne pas laisser l’argent dicter votre action. Essayez de prendre des décisions basées sur vos tapis et non sur l’argent. Cela dit, la décision de Mizrachi se défend, mais cette décision marginale marqua le début de la fin pour lui.

Discutez de cette analyse de main sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
De nouvelles règles adoptées par la TDA
Matt Savage sur la structure de tournoi parfaite
Les deux erreurs de Negreanu lors du tournoi principal WSOP
Un donk bet exemplaire
Le small ball 2.0 selon Daniel Negreanu
HAUT DE LA PAGE