Votre Image

Publié le 18 mars 2009

Est-ce que ça vous arrive pendant une main de penser comment les autres joueurs vous perçoivent ?
Moi, ça m’arrive souvent.
Le plus drôle dans tout ça, c’est que mon style de jeu a énormément changé depuis environ 12 mois. J’étais un joueur agressif (je le suis quand même encore) et sans peur. Est-ce la bonne stratégie ?
À court terme oui, mais si on veut s’améliorer et passer aux autres niveaux du poker, il faut savoir s’adapter aux attentes que les autres joueurs ont comme image de vous.
Je m’explique : la première chose à faire est de déterminer si le joueur assis devant vous est un joueur assez solide pour se rendre compte de ce que vous allez faire. Si oui, il est une cible parfaite. Ce joueur, que nous appellerons Roger pour l’occasion, est un joueur typique qui connaît les bases du poker, mais qui est aussi prévisible qu’une chanson de Céline Dion ou Brittney Spears. Il connaît certains succès dans les parties amicales, mais est incapable d’élever son jeu d’un cran quand vient le temps de participer à des compétitions majeures.
Il a comme image de vous, un joueur agressif capable de bluffer n’importe quelle main à n’importe quel moment. Il faut profiter au maximum de cette image qu’il a de vous. Vous demandez comment ? Changez complètement de style lorsque vous jouez une main contre Roger. Si vous avez une grosse main, jouez là à fond. Ne ralentissez pas, misez le pot. Si le flop vous a manqué, mettez les freins, ne misez plus. Vous allez être surpris du nombre de fois que Roger appellera votre mise sur le tournant ou la rivière quand vous avez la meilleure main.
Il y a des situations dans lesquelles il sera plus payant de jouer agressif ou de jouer plusieurs mains. Au Sans-Limit par exemple. Tout ça à cause des cotes implicites. Vous pouvez aller chercher le tapis de vos adversaires en jouant des connecteurs assortis s’il n’y a aucune relance.
Beaucoup de joueurs vont mettre la pédale douce avant le flop avec des mains comme AK, QQ, JJ et même AA. C’est une erreur. Ils veulent piéger leurs adversaires. Cette stratégie peut coûter très cher. Au Sans-Limite, si vous pensez être meilleur que vos adversaires après le flop, il est à votre avantage de jouer plus de mains quand vous avez une bonne position par rapport au bouton.
Quand je joue, j’aime bien entendre mes adversaires dire : “il ferait ça avec n’importe quelles cartes”; ils sont mélangés. Et c’est ce que vous recherchez quand vous jouez. Il faut induire vos adversaires en erreur. C’est une des bases importantes du poker. Il faut également porter attention à ce que les autres joueurs pensent de vous. Ils vont souvent vous donner des indices de ce qu’ils pensent vraiment. Tentez d’exploiter à fond cet aspect du jeu. La majorité des joueurs lisent les mêmes livres. Ce qui vous démarquera (entre autre) sera votre habilité de contourner la pensée des autres joueurs. Il n’y a rien de plus satisfaisant qu’un joueur qui appelle votre mise avec une main marginale parce qu’il pensait que vous tentiez de voler le pot.
Il faut cependant faire attention. Il faut choisir ses adversaires. Un joueur débutant ou un joueur qui ne porte pas attention aux détails, ne se rendra pas compte que vous voulez le mélanger. Au poker, un jeu peut être valable contre un adversaire et désastreux contre un autre. La sélection est très importante.
En terminant, prenez l’habitude d’écouter ce qui se dit à la table. Vous serez surpris des renseignements que vous pouvez capter. Certains joueurs sont extrêmement généreux… Et pas seulement avec leurs jetons !

Discutez de cet article d’anthologie dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un argument à votre table de poker?
DÉBAT: Devriez-vous payer la bulle dans les tournois live?
Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l'année 2014
Oubliez votre "poker face" et surveillez vos bras!
Sam, mon ami paresseux
HAUT DE LA PAGE