Maintenir votre concentration au poker

Publié le 19 août 2009

Une des choses les plus difficiles à accomplir au jeu de poker est d’être capable de s’asseoir et de maintenir votre concentration, au moins durant les tournois, et ce, plusieurs jours de suite. Ce n’est pas une tâche facile, car certains d’entre nous ont de la difficulté à se concentrer pendant plus de quelques heures à la fois. Ainsi, cela nous fait poser la question, comment, nous, les « enfants hyperactifs », aidons notre propre cause et restons concentrés assez longtemps pour jouer du bon poker? Je n’ai pas de réponse rapide et solide, mais je peux partager avec vous quelques trucs qui m’ont aidé.
Je sais que la plupart d’entre vous ne parcourez pas tout le pays pour vous inscrire à des gros événements qui durent plusieurs jours, mais certains des trucs décrits ici peuvent être utilisés dans la plupart des parties de poker. Une longue session de parties à l’argent n’est que le commencement d’un gros tournoi, dans lequel la patience est primordiale et vous ne voulez pas vous en aller en perdant votre argent lorsque vous n’avez pas à le faire. Bien sûr, dans les parties à l’argent, vous n’avez pas cette pression supplémentaire d’avoir à vous construire un tapis continuellement, donc la valeur de certains des trucs décrits ici peut être discutée. Ceci étant dit, examinons-les maintenant…

Mon premier truc a causé beaucoup de consternation dans les cercles de poker et tout le monde semblait avoir une opinion par rapport à celui-ci, alors vous devrez vous en faire une vous aussi. Cela concerne le fait d’écouter votre iPod ou tout autre dispositif musical lorsque vous jouez à la table.

Cela a été une bouée de sauvetage lorsque je devais passer plusieurs heures à une table de poker. Je dois faire un effort par rapport à la perspective de jouer pendant de longues périodes de temps sans avoir nécessairement de jeu. Être en mesure d’écouter de la musique m’a aidé à me concentrer de façon beaucoup plus efficace sur de longues périodes de temps même si plusieurs sont en désaccord avec moi et les perçoivent comme une distraction.

Par exemple, Howard Lederer est en opposition directe avec mon point de vue. Il croit qu’écouter de la musique détourne l’attention de l’information importante que vos adversaires pourraient vous donner et il a peut-être raison – en ce qui le concerne. Ce qui compte c’est de décider si cela peut vous aider ou vous nuire.

Je me souviens quand j’étais à l’école secondaire et que je revenais à la maison pour faire mes devoirs de trigonométrie, une tâche atroce, sans l’ombre d’un doute. Je devais utiliser d’autres moyens pour rester concentré. Pour m’aider dans ma torture quotidienne, je mettais le volume de mon stéréo à un niveau très élevé et je regardais aussi une partie de basket-ball. La vérité c’est que mon esprit fonctionne plus efficacement lorsqu’il doit assimiler plusieurs choses en même temps. Pour cette raison, mon iPod est un élément essentiel à une table de poker. J’ai aussi réglé ce que j’écoute par rapport à la phase à laquelle je suis rendu dans un événement donné. Au début, c’est doux et non-évasif. Dans les stades plus avancés, je mets le volume à un niveau tellement élevé qu’il ferait fuir les personnes. La musique agressive me permet de continuer et, dans le sens contraire, les sons plus doux me calment lorsque j’en ai besoin.

Cela peut peut-être un bon truc pour vous aussi ou vous avez peut-être besoin de silence pour vous concentrer. Trouvez ce qui fonctionne pour vous et utilisez-le.

Mon second truc est sûrement le plus évident que vous pouvez imaginer et c’est de porter attention à l’information que les autres joueurs vous donnent. Je l’ai mentionné brièvement dans le truc précédent, la musique peut soit vous aider ou vous nuire. D’une façon ou d’une autre, vous devez être capable d’évaluer la façon dont les autres joueurs, la table faisant partie d’un tout, jouent à tout moment. Je sais que vous pensez probablement que vous êtes un expert, mais croyez-moi, vous ne l’êtes pas. Personne ne l’est.

Presque aucun joueur, moi-même inclu, ne porte attention à ce qu’ils font durant n’importe quelle main. J’en ai fait un jeu de savoir quelles sont les tendances de chaque joueur à la fin d’un niveau. J’essaie toujours de me rappeler comment il est important de savoir que le joueur assis au siège no. 3 misera agressivement sur la rivière peu importe s’il a sa main ou non ou que la joueuse assis au siège no. 7 passe le flop seulement lorsqu’elle obtient un monstre après avoir relancé lorsqu’elle joue. Ce sont des pièces importantes d’information qui détermineront jusqu’où vous irez dans un événement, alors vous êtes mieux de les saisir. Savoir que vous en avez besoin vous aidera à vous concentrer sur ces pièces d’information.

Si vous avez besoin de motivation, regardez le film Hoosiers. Souvenez-vous quand Gene Hackman dit à un joueur de bien couvrir sa garde contre un adversaire pour qu’il puisse être capable de lui dire quelle saveur de gomme balloune il est en train de mâcher? Lorsque le joueur répond : « Aux fraises, professeur », cela n’a pas de prix. Vous devriez être capable de faire la même chose par rapport à vos adversaires. Au lieu de la saveur de la gomme cependant, vous devriez savoir quelles actions ils vont effectuer et comment ils réagissent dans certaines situations.

En portant une attention, une réelle attention, à ce qui se passe à la table en face de vous, vous devriez rester concentré et ne pas devenir blasé trop facilement. Au fil du temps, ce processus devient de plus en plus facile, jusqu’à ce que vous ne réalisiez même plus que vous êtes en train d’absorber de l’information. Je vous promets que même si c’est difficile d’être attentif au début, cela sera payant à long terme sur votre concentration.

Mon troisième truc est si simple que je me trouve un peu ridicule de l’avoir même écrit. Levez-vous, marchez un peu et étirez-vous. Je sais, je sais. Je me sens lamentable de l’avoir même suggéré, mais vous seriez surpris de voir le nombre de fois que j’entends d’autres joueurs parler du fait qu’ils n’ont pas bougé d’un pouce en plus de six heures. Ce n’est pas bon pour la psyché et ce n’est pas bon pour le corps non plus. Un autre joueur m’a mentionné récemment qu’il a été chez le docteur et qu’il lui a dit que s’il se levait à chaque heure et qu’il s’étirait pendant 15 secondes, il n’aurait pas de douleurs au dos. C’est incroyable! Je n’ai pas besoin de vous mentionner que mon ami se lève maintenant et qu’il s’octroie une pause plus souvent et cela l’aide avec sa concentration en général de même qu’avec ses factures de chiropractie.

Voilà, c’était trois façons rapides d’améliorer votre concentration à une table, Bien entendu, ce n’est que la pointe de l’iceberg et il y a plusieurs de vos propres trucs que vous serez en mesure de développer. Il n’y en a que quelques-uns qui ont fonctionné pour moi. Je ne veux pas que vous ressentiez le besoin d’utiliser un de ces trucs spécifiques pour vous aider à vous concentrer. En réalité, si vous jouez à ma table, sentez-vous libre de n’en utiliser aucun. J’ai entendu dire que c’était la meilleure façon de se concentrer, au moins contre moi.
Joe Sebok est un joueur de poker professionnel qui peut être rejoint via son site personnel à www.pokerroad.com.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un argument à votre table de poker?
DÉBAT: Devriez-vous payer la bulle dans les tournois live?
Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l'année 2014
Oubliez votre "poker face" et surveillez vos bras!
Sam, mon ami paresseux
HAUT DE LA PAGE