Être malchanceux – « Running Bad »

Publié le 10 avril 2010

Où que vous alliez dans le monde du poker, vous entendrez beaucoup d’histoires, généralement à propos des différents bad beats ou du Running Bad. Mais qu’est ce que running bad?

La plupart des joueurs disent qu’ils “running bad” lorsque, par exemple, leurs Top Sets sont constamment battus par des tirages Suite ou Couleur, ou bien lorsque leurs Pockets-As sont battus par Pockets-Ks avec un Roi sur le flop. Ces histoires sont souvent accompagnées par “il a touché un gutshot“, “il a touché son one-outer“, etc.

Saviez-vous qu’il y a en fait deux ou plusieurs façons de running bad? Il est important de comprendre les différences.

Vous pouvez également traverser un bad run avec les cartes que vous rencontrez - et cela est relatif. Avoir des Rois trois fois dans l’heure serait considéré comme running good. Mais si à chaque fois que cela arrive un adversaire touche les As, cela sera considéré comme un bad run, non?

Obtenir un Set contre une Couleur et perdre est un bad run, mais obtenir une Couleur et perdre contre une meilleure Couleur est également un bad run. Si vous utilisez un tracker, votre EV vous indiquera que vous devriez gagner en premier instance mais perdre dans la seconde, sur la durée.

C’est situationnel. Vous pouvez jouer un poker parfait, obtenir de grosses mains mais tout de même perdre car:

  1. Vous faites face à un suckout.
  2. Vous rencontrez quelqu’un avec une meilleure main; ce n’est pas running bad, tout comme se faire battre par un meilleur tirage, c’est situationnel.

Il y a également un troisième “running bad” potentiel: outre les cartes cachées que vous avez et la river que vous touchez, il y a les cartes que votre adversaire possède et les actions qu’il prend.

En revanche, running good peut signifier avoir de grosses mains et gagner, ou bien les pires mains mais suckout votre adversaire. C’est important de comprendre la différence. Vous pouvez jouer un poker parfait et prendre les bonne décisions, mais quand même perdre – c’est ça running bad.

Vous avez surement entendu des joueurs parler de variance. Il s’agit d’une mesure statistique de la répartition des résultats. Running Good ou Running Bad affecte votre bankroll, mais vous devez essayer et regarder le poker comme une session à vie (sur le long terme) et ne pas regarder les sessions individuellement. Je réalise que cela peut être difficile; c’est souvent parce que vous jouez plus gros que vous ne le devriez et le résultat peut faire mal s’il est contre vous.

Essayez de le voir comme un jeu – ni plus, ni moins – et de pas être émotif. Il est important de prendre les bonnes décisions continuellement, session après session.

Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de 100% jusqu’à 600$ sur Full Tilt Poker.  Il suffit de suivre le lien précédent et d’indiquer le code bonus PRINCEPOKER

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un argument à votre table de poker?
DÉBAT: Devriez-vous payer la bulle dans les tournois live?
Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l'année 2014
Oubliez votre "poker face" et surveillez vos bras!
Sam, mon ami paresseux
HAUT DE LA PAGE