Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l’année 2014

Publié le 24 décembre 2013

Toutes comme les nombreuses résolutions prises à l’aube de la nouvelle année qui peinent à voir le mois de février, les joueurs de poker sont reconnus pour éprouver une vague de motivation pendant la période des Fêtes, désirant entreprendre une véritable année sérieuse et lucrative à travers leur passion qu’est le poker. Malheureusement, les objectifs fixés sont souvent irréalistes, ce qui leur donne une durée de vie abruptement écourtée, une fois qu’ils tombent à court une première fois.

L’erreur principale de bien des joueurs est de se fixer des objectifs purement monétaires, et ce, sur des périodes aussi petites qu’un mois. Leur objectif ressemblera à “Effectuer au moins 500 $ de profit chaque mois de 2014!”. Or, la variance intrinsèque au poker aura tôt fait de déverser sa douche glacée sur de tels buts, et ce, même si le joueur joue du poker exemplaire. Des objectifs réalistes, c’est ainsi avant tout des objectifs centrés non pas sur les résultats, mais sur le joueur lui-même. C’est lorsque respectés que les vrais résultats durables suivent!

Un objectif doit avant tout être motivant. Si l’objectif que vous avez en tête est rationnel, mais vous dégoûte presque simplement à y penser, soyez certain que la motivation aura vite fait de disparaître. Qu’est-ce qui, dans votre contexte de joueur très spécifique, vous rendrait fier d’accomplir? Cela n’a pas forcément à être un objectif financier. Apprendre une nouvelle variante et y gagner? Éviter les épisodes de tilt responsables de la disparition de trop de buy-in de parties à l’argent en 2013? Jouer de manière assidue, au moins tel nombre d’heures ou de mains par mois? Enfin respecter des règles strictes de gestion de bankroll? Étudier votre jeu? Simplement doubler votre fonds de roulement? Les objectifs sont aussi variés que les profils de joueurs le sont. L’important est de trouver ce qui vous motive et ce qui créera une fierté lorsqu’accompli.

Un objectif doit être atteignable. Cela signifie à la fois de fixer des objectifs réalistes, mais aussi des buts à relativement court terme afin de ne pas perdre la motivation. Du coup, des objectifs par paliers sont souvent plus rationnels qu’un simple objectif ultime. Doubler votre fonds de roulement actuel en maitrisant votre limite actuelle, avant de confortablement vous installer à la limite supérieure, puis à nouveau doubler votre avoir (bref, quadrupler votre bankroll en deux étapes), est un objectif beaucoup plus saisissable que de vous dire: “j’ai 500 $ et j’aimerais avoir au moins 5 000 $ de bankroll à la fin de l’année”. Décomposer, établir un plan de match et y aller étape par étape. Cela évitera d’être complètement découragé et d’abandonner l’objectif si jamais les résultats ne sont pas au rendez-vous lors des premiers mois, puisque la prochaine borne dans votre plan est beaucoup plus près de vous que l’objectif final.

Un objectif doit être mesurable. Bien que tous les objectifs ne soient pas que financiers, si vous n’êtes pas en mesure de les mesurer, ils risquent fort de diminuer en motivation. Les objectifs précis sont du coup beaucoup plus efficaces que des objectifs trop globaux. “Jouer plus” ne veut pas dire grand-chose dans le quotidien du joueur du poker. “Jouer au moins 10 000 mains en ligne en moyenne par mois, puis participer à au moins cinq événements live respectant mon bankroll au cours de l’année” est beaucoup plus précis, donc mesurable. Si je n’ai joué que la moitié des mains désirées une fois au mois de mars et que je n’ai toujours pas participé à un tournoi live, je sais exactement quoi faire afin de me remettre sur la voie du succès. Je sais combien de mains je dois jouer et je surveillerai le calendrier des tournois attrayants dans une salle de poker près de chez moi.  Si mon objectif était de “jouer plus”, je sais que je suis en train de me planter, mais sans solution précise sinon que ce… “jouer plus”.

Outre ces généralités, voici finalement quelques règles d’or qu’il serait pertinent à ajouter à vos objectifs poker de 2014.

- Faire un effort constant afin de jouer son meilleur poker, peu importe le contexte

Trop de joueurs se fixent des objectifs en volume de mains et du coup, ils entrent sur le pilote automatique, la quantité de mains disputées dépassant en importante la qualité de leur jeu. Faire un effort réel de concentration et d’analyse à tout instant à la table est l’un des objectifs les plus difficiles à réaliser, mais aussi celui qui garantit le plus rapide progrès.  Cet objectif ne signifie pas que de faire des efforts pour bien jouer, mais aussi d’éviter la table lorsqu’on ne se sent pas capable d’apporter son jeu A. N’oubliez pas, l’argent qui n’est pas perdu vaut tout autant que celui gagné!

- Regarder derrière pour mieux prévoir le futur

Nous avons dit que les objectifs doivent être atteignables, mais comment véritablement définir cette ligne? J’ai joué plus de 25 000 mains en juin dernier, qu’est-ce qui m’empêcherait de répéter l’exploit tout au long de l’année 2014? Et pourtant, si je ne l’ai pas fait l’année dernière, c’est certainement que mon contexte de vie ne me le permet pas. Si vous en avez joué un total de 100 000 tout au long de l’année, en jouer simplement 10 000 de manière assidue constituera une hausse de 20%. C’est un objectif atteignable, mesurable, et qui ne vous submergera pas si la vie vous offre moins d’occasions de jeu que vous l’aimeriez. Rien ne vous empêchera de fracasser cet objectif si jamais le contexte vous le permet. Or, en contrepartie, vous risquez moins de n’en jouer que 50 000 si vous vous rendrez compte déjà en février que votre objectif sera manifestement inatteignable, diminuant du coup globalement votre motivation face au jeu.

N’oubliez jamais d’avoir du plaisir!

Le poker ne revêt pas le même caractère pour chacun des lecteurs, mais nombreux d’entre eux se fient sur le jeu afin de tirer un profit monétaire. Du coup, une certaine pression et des attentes évidentes sont créées. Les objectifs qu’on se fixe tous font par eux-mêmes partie de ce cadre. On oublie souvent que c’est l’amour du poker qui nous a amenés à y consacrer autant d’heures, puis que si l’argent est toujours appréciable, c’est avant tout le plaisir qui devrait être recherché et atteint. Pis encore, le succès est quasi impossible à goûter lorsque le plaisir n’est plus au rendez-vous.

Se fixer des objectifs est sain et aidera à votre progression en tant que joueur. Ne les laissez toutefois pas prendre un contrôle absolu de vos motivations au jeu, car votre passion ressemblera alors trop rapidement à un nouveau boulot! Soyez donc malléable envers vous-mêmes et trouvez le moyen de vous assurer que le plaisir est toujours au rendez-vous. Si cela signifie de redéfinir ses objectifs en cours de route, alors c’est la meilleure chose à faire!

Prêt? Partagez avec nous vos objectifs de poker 2014 sur ce sujet du forum de discussion. Les écrire publiquement vous donnera une motivation supplémentaire à les atteindre!

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un argument à votre table de poker?
DÉBAT: Devriez-vous payer la bulle dans les tournois live?
Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l'année 2014
Oubliez votre "poker face" et surveillez vos bras!
Sam, mon ami paresseux
HAUT DE LA PAGE