C’est une question de feeling…

Publié le 9 mars 2004

Avez-vous déjà regardé un film dans lequel il y avait une scène de tribunal ? Il est souvent commun de voir les avocats porter un jugement sur le comportement des jurés quelques secondes avant de livrer leur décision. Il est alors possible d’assumer que la décision sera en faveur de l’accusé si les jurés le regardent. Si ces derniers le boudent, il est plus probable que l’accusé soit retrouvé coupable. De la même façon, le poker est un jeu qui met en valeur le côté humain des participants.
Contrairement aux échecs par exemple, le bon jeu peut être parfois dicté par nos émotions, et surtout pas ceux de nos adversaires. Lorsque Mike McDermott, incarné pas Matt Damon dans le film « Rounders » dit à Teddy KGB qu’il l’a tellement bien lu qu’il couche une main exceptionnelle parce que ce dernier mange son biscuit, il se sert du côté humain du poker pour en venir à cette conclusion. Tout être humain est sensible à ses émotions et peut démontrer, d’une façon ou d’une autre, comment il se sent par rapport à son jeu et à sa main.
Dans la vraie vie cependant, il est mieux de ne pas révéler à son adversaire qu’on l’a bien lu. On garde le secret afin de pouvoir en profiter une autre fois plus tard. Le fait qu’un joueur divulgue la qualité de sa main par son comportement s’appelle un « tell ». Le joueur Mike Caro se veut la référence dans ce domaine. Il a écrit un livre entièrement consacré aux tells et tout joueur sérieux devrait l’avoir dans sa collection. Selon lui, les tells peuvent être regroupés dans deux (2) grandes catégories, soit les tells non intentionnels et les tells d’acteurs.

TELLS NON-INTENTIONNELS

Les tells non-intentionnels sont des changements anormaux dans le comportement d’un joueur. Par exemple, il se peut qu’un joueur ayant une main exceptionnelle tremble lorsqu’il place sa mise. Il se peut que son rythme cardiaque augmente, que sa respiration soit plus forte ou par exemple qu’il soit bien décontracté devant son adversaire. Tous ces tells signifient ordinairement une main de bonne qualité. D’un autre côté, un joueur qui reste figé comme un bloc de glace après avoir misé bluffe la plupart du temps. Ces gestes ne sont pas voulus par le joueur, c’est simplement ses émotions qui prennent le contrôle de son corps. Les tells non-intentionnels sont généralement subtils et l’on doit être très concentré et attentif pour les détecter.

TELLS D’ACTEURS

C’est dans la nature humaine, et surtout autour d’une table de poker, de tenter de déjouer ses adversaires. Un joueur de poker typique tentera donc de se transformer en Tom Hanks en changeant son comportement d’une façon délibérée. C’est assez divertissant à voir. Mais lorsque l’on sait comment interpréter ces gestes, c’est encore plus plaisant. D’une façon générale, ces acteurs font le contraire de ce qui est réel.
Par exemple, lorsqu’un joueur vous regarde d’une façon hostile comme s’il était sérieux et enclin à vous relancer pendant que vous pensez miser, c’est généralement qu’il ne veut pas que vous misiez. D’un autre côté, s’il vous ignore soudainement et fait comme s’il était indifférent à votre mise, c’est qu’il a une bonne main et vous relancera. Cela peut-être qu’il agit comme s’il était dégoûté par sa main et qu’ensuite il relance. Ce n’est pas normal d’être attristé par sa main et de relancer. C’est donc qu’il acte triste pour tenter de cacher la vraie valeur de sa main.
Il est très satisfaisant de détecter un de ces tells. C’est comme si l’on avait réussi à battre son adversaire sans avoir à regarder ses cartes. Par contre, je ne pense pas que ces tells ont une si grande valeur monétaire dans une partie de poker limite traditionnelle. Dans une partie de Hold’em limite par exemple, lorsque notre adversaire mise soudainement sur la rivière, le pot est généralement trop gros pour se coucher si nous avons un grain de doute. Comme un tell n’est pas 100% garanti, il vaut mieux appeler dans la majorité des cas. Cependant, dans un contexte de tournoi ou bien dans des parties sans-limites ou à la limite du pot, les tells peuvent avoir une grande valeur. Lorsque plus d’argent est en jeu ou quand les décisions sont plus importantes, un tell peut changer la stratégie considérablement. De la même façon, un adversaire est plus enclin à en exhiber un dans ces circonstances.
En terminant, je crois qu’avant de bien étudier le comportement humain de ses adversaires, il est primordial de bien saisir les principes de bases du jeu. Les probabilités, les mains de départ, quand varier son jeu, quand relancer, quand se coucher etc sont bien plus importants que l’étude du comportement humain. Les tells ne servent qu’à aider un joueur qui maîtrise bien ces principes. Sinon, trop d’erreurs coûteuses peuvent être commises par un joueur novice. Mais c’est l’étude de ce comportement humain qui rend le poker tout simplement fantastique.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Un argument à votre table de poker?
DÉBAT: Devriez-vous payer la bulle dans les tournois live?
Conseils pour fixer des objectifs de poker réalistes pour l'année 2014
Oubliez votre "poker face" et surveillez vos bras!
Sam, mon ami paresseux
HAUT DE LA PAGE