Varier le montant de relances préflop

Publié le 17 août 2009

Beaucoup de joueurs de poker actuellement sur le circuit vous diront que la base d’un jeu préflop est la cohérence. Cette approche fonctionne pour beaucoup de grands joueurs, mais je ne suis pas forcement d’accord avec cette théorie.

Je crois plus au mélange du montant des relances, particulièrement en short-handed. Lorsque je joue à une table 6-max, parfois je relance de peu, parfois de quatre fois la big blind et parfois je limp. Tout dépend de qui est derrière moi et de qui est impliqué dans le pot.

Voici quelques exemples lors d’un récente ring-game $10/$20 No-Limit Hold «em qui illustrent ce que je dis:

Main #1: J’étais assis au cutoff avec environ $2 000 de jetons et A-J. le joueur under-the-gun avait seulement $539 et suivit pour $20. Normalement dans ce genre de cas, je relance de la taille du pot, mais généralement les short-stacks ne misent pas d’argent avec l’intention de se coucher. Je ne voulais pas relancer de $90 et le voir mettre all-in. C’est pour cela que j’ai suivi. La small blind se coucha et la big blind checka. Le flop donna Q-10-2 ce qui m’offrit un tirage quinte ventrale et une over-card. la big blind checka, alors que la small blind misa un petit $25 dans un pot à $67. J’ai relancé de $75, et ils se sont tous les deux couchés.

Main #2: J’avais A-10 dépareillés en position de small blind. Le même short stack, désormais à $464, relança de $70 au bouton. Il aurait facilement pu voler les blinds, j’en ai donc déduit que je devais avoir mieux que lui. J’ai décidé de le relancer. La big blind avait environ $1 600 devant lui, et c’était un facteur crucial pour le montant de ma relance. Après la relance de $70 du short stack, j’ai relancé de $230, et là encore, ils se sont tous les deux couchés, m’offrant ainsi le pot.

Il y a beaucoup de joueurs qui relancent d’un énorme montant dans ce genre de situation, comme $400, afin d’isoler le short-stack. Il n’y a vraiment aucune raison de faire cela – si la big blind se réveille avec une très bonne main et me relance, je ne veux pas jouer cette A-10 pour $1 600. Je suis d’accord pour miser la moitié du tapis du short-stack, ce qui m’engage (mathématiquement) a une bataille contre lui, mais me donne la possibilité de me coucher au cas où je dois faire face à une autre relance. Vous n’avez pas besoin de jeter $400 dans ce pot, car $230 a le même effet, et peut vous faire économiser $170.

Main #3: Il y avait un nouveau joueur, assis deux sièges sur ma gauche, qui était un peu téméraire et imprévisible. Il avait déjà doublé son tapis qui était d’un peu plus de $4 000. J’avais pocket-8 au bouton, mais ce joueur était quelque peu fougueux, je me devais donc de faire attention. J’ai donc ouvert d’une relance plus petite qu’à mon habitude, de seulement $50, pour une raison bien précise: si la big blind me relançait, il l’aurait fait de $175 au lieu de $240. Ces $65 économisés peuvent toujours servir. Cependant, les deux blinds ont suivi, et le flop offrit un Roi et un Dame, et je n’ai pas gagné le pot. Et ce n’est pas un problème. Même si ma relance préflop réduite a invité les blinds a suivre, si j’avais touché mon set, j’aurais pu gagner un très gros pot grâce à la big blind.

Main #4: Encore une fois, j’étais au bouton, contre le même joueur téméraire en big blind. Tout le monde s’était couché autour de moi, alors que je possédais A-5 dépareillés. J’ai choisi de relancer d’un petit $40, car je n’avais pas l’impression que $10 ou $20 supplémentaires allaient changer la décision de la big blind quant à jouer cette  main ou non. De plus, cette petite ouverture me permettait de 4-bet sans me compremettre.  La small blind suivit pour $30 et la big blind relança de $160. Je n’étais pas convaincu qu’il relançait avec une énorme main, mais j’ai décidé de lui laisser celle-la. La small blind suivit, me permettant de regarder la suite de la main.

Le flop donna 2-5-6 rainbow, la small blind checka et la big blind misa all-in. La small blind suivit montrant 9-9 alors que la big blind avait 6-3 suited, bon pour la top paire ou et un gut-shot. La river offrit un autre 6 et la big blind gagna cette main.

Selon le style de jeu de vos adversaires, de la taille des tapis de la table, il vous faut choisir entre relancer de beaucoup, de peu ou simplement suivre. La prochaine fois que vous serez à un table, envisagez d’alterner vos mises. La cohérence de vos mises est une solution, mais elle peut vous coûter de l’argent.

Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Sam, mon ami paresseux
Repérez le tilt avant qu'il ne gagne sur vous!
L'évolution constante du poker
Les bûcherons et les aventuriers
La variance au poker
HAUT DE LA PAGE