Le bluff suicidaire

Publié le 27 juin 2009

Article de stratégie du pro

Voici un exemple classique de bluff suicidaire lors d’une partie $15/$30 Limit Hold «em à laquelle je participais. Le joueur en deuxième position relançait à $30. J’étais en troisième position avec une paire de Dames. J’ai donc relancé à $45. Le joueur à ma gauche plafonnait les mises en relançant pour $60. Le reste des joueurs se couchèrent jusqu’à la Big Blind, qui suivit pour $45 supplémentaires. C’était une grosse mise à faire – vous ne devez jamais suivre pour le triple de la mise initiale en mauvaise position, à moins d’avoir une très bonne main – il devait donc être très bien servi, ou il faisait une grossière erreur. En tout cas, le relanceur initial suivit de $30 supplémentaires et moi de $15, pour atteindre le flop à quatre joueurs.

Le flop donna 8h-6d-7h, un board hautement coordonné. Ce n’était pas le meilleur flop pour mes deux Dames. Si un joueur avait 10-9, il possédait alors un énorme avantage. Si un joueur avait A-K de c?ur, il était alors en meilleure posture que moi. Quelqu’un pouvait très bien avoir un brelan de six, de sept ou de huit. Mais dans le même temps, j’avais également une overpaire, ce n’était donc pas le pire flop possible.

Le joueur en Big-Blind checka, le relanceur initial également et j’ai donc décidé de miser $15 dans un pot à $250. Je savais que je ne pouvais pas me débarrasser de tous les joueurs, mais je voulais juste déblayer le terrain en sortant les joueurs qui possédaient seulement un As ou un Roi. Après avoir misé $15, le joueur après moi relança de $30 et la Big Blind de $45. Le joueur à ma droite se coucha, et s’était donc encore à moi de parler. J’ai utilisé un des mes concepts clés : Comme je pouvais clôturer l’action et montrer de la détermination, j’ai plafonné les mises à $60 au lieu de simplement suivre. Je les aurais misés de toute façon s’il y avait eu des relances supplémentaires. Le joueur à ma gauche se coucha tandis que la Big-Blind suivit pour $15 supplémentaires.

Cela se jouait donc entre moi et la Big-Blind – le joueur qui avait relancé de trois mises supplémentaires préflop, et check-raisé le flop.

La turn m’offrit une superbe carte, le 3c. Elle ne complétait aucun tirage; toutes les mains qui étaient moins fortes que la mienne sur le flop, l’étaient toujours sur la turn. Mon adversaire checka, je misai $30, il suivit. Je dois admettre que je n’avais aucune idée de la main qu’il pouvait avoir à ce moment là. Je préférais qu’il ait un tirage, car beaucoup de joueurs jouent les tirages agressivement sur le flop, pour ensuite se calmer sur la turn lorsqu’ils ne le complètent pas.

La river donna un 7d, offrant une paire sur le board. S’il avait un Sept, il avait donc la meilleure main, mais je n’y croyais pas trop. Il avait checké, ce qui démontrait clairement qu’il n’avait pas de Sept. S’il avait un Sept, il ne m’aurait-il pas forcé à miser au lieu de me donner la possibilité de checker? J’avais donc confiance en ma main et j’ai donc misé $30 supplémentaires dans un pot à $460. Et à ma grande surprise, il relança à $60.

Naturellement, il m’a traversé l’esprit qu’il pouvait avoir A-7 ou un full, mais s’était une situation où, même si je pensais être battu, je devais suivre de $30 dans ce pot à $550. J’ai donc suivi, et quelle était sa main? Jh-9c.

Sa première erreur: Suivre de $45 en position de Big-Blind préflop avec J-9 dépareillés alors que les autres joueurs démontrent une force évidente. Sa deuxième erreur: semi-bluffer sur le flop et s’impliquer dans un pot plafonné, ce qui était bien trop agressif pour un tirage quinte bilatéral.

Mais il fit sa plus grosse erreur à la fin. J’avais misé et il essaya de bluffer check-raise. Avec la détermination que j’avais démontrée, quelle main pouvais-je coucher pour seulement $30 de plus? Il a tout simplement gaspillé $60 sur la river. Il s’agit là de la définition parfaite du “bluff suicidaire”.

En No-Limit Hold «em, il se peut que ce genre de bluff dans une situation similaire puisse fonctionner. Mais au Limit Hold «em, vous devez reconnaitre les situations où le bluff ne marchera pas. Couchez votre main, et économisez votre argent.
Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de
100% jusqu’à 600$ sur Full Tilt Poker.  Il suffit de suivre le lien précédent et d’indiquer le code bonus PRINCEPOKER

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Sam, mon ami paresseux
Repérez le tilt avant qu'il ne gagne sur vous!
L'évolution constante du poker
Les bûcherons et les aventuriers
La variance au poker
HAUT DE LA PAGE