La redoutable ligne rouge

Publié le 4 mars 2010

La grande majorité des joueurs sérieux de poker en ligne savent déjà de quoi je parle.  Grâce aux logiciels statistiques tels que Poker Tracker et Hold Em Manager, il est possible de décortiquer ses résultats graphiquement à l’aide de plusieurs lignes.  On y voit avant tout la ligne des résultats nets, la plus importante d’entre toutes évidemment.  Cochez « montrer les résultats au showdown » et deux nouvelles lignes s’ajouteront.  La première sera celle des gains au showdown puis, la plus insidieuse d’entre toutes, la fameuse ligne rouge, celle des résultats sans showdown.

Pourquoi cette ligne donne-t-elle tant de maux de tête ?  La raison est fort simple : plusieurs joueurs gagnants éprouvés ont une ligne rouge négative semblant s’enfoncer sans fin dans les abysses de l’enfer.  Pour certains, elle est un reflet symétrique satanique de leur ligne de gains au showdown, leur rappelant pourquoi ils n’arrivent pas à enregistrer de réels gains appréciables.   Que signifie cette terrible ligne rouge et que faire pour l’améliorer ?

Une ligne rouge descendante signifie une seule chose très simple :  vous mettez de l’argent dans le pot, puis vous foldez.  C’est aussi simple que ça.  Vous perdez plus d’argent lorsque vous ne vous rendez pas au showdown que vous en gagnez dans cette même dynamique.

Bon, n’importe quel idiot peut avoir saisi cela par définition même, on en convient.  Comment redresser cette ligne est cependant un défi beaucoup plus ardu.

Une question d’importance précède cependant.  Est-il important de rendre cette courbe rouge descendante, ascendante ?

Oui et non.  En vérité, si vous êtes un joueur gagnant, la constatation d’une courbe rouge descendante ne devrait pas vous faire réévaluer votre jeu du tout au tout.  L’objectif principal du poker est d’enregistrer des gains.  Une telle ligne peut être symptomatique d’un style de jeu particulier.  Tous n’ont pas l’agressivité de Dwan ou Antonius afin d’avoir une ligne rouge menant au ciel, mais cela ne les empêchera pas de se tirer d’affaire avec brio dans leurs parties respectives.

Néanmoins, en terme d’optimisation, le joueur avec une ligne rouge négative devrait tout au moins comprendre ce qui la cause, afin de porter une attention particulière à l’amélioration de son jeu lors de circonstances particulières.

Plusieurs actions spécifiques peuvent causer une ligne rouge descendante :

-        Prendre trop de risques hors position
-        Faire des mises de continuation trop souvent ou aux mauvais moments
-        Se limiter à une seule mise de continuation puis fermer la machine.
-        Jouer des tirages trop passivement, vous forçant à systématiquement les abandonner lorsque vous ratez.
-        Suivre trop lors des pots 3bettés.
-        Ne pas assumer son rôle d’agresseur lorsque vous avez l’initiative dans un pot 3betté.

Plusieurs de ces erreurs ne sont pas symptomatiques d’un mauvais joueur en soi, mais souvent de son manque d’attention à la dynamique exacte de chacune des situations qui se présentent.  Ce manque d’attention découle quant à lui souvent du même problème courant :  le joueur joue trop de table et se place ainsi en mode pilote automatique.  Dans le but de maximiser son potentiel de gain, il joue un nombre de tables si élevé qu’il n’a plus la capacité de bien analyser chaque situation dans sa spécificité.  Il crée plutôt des groupes situationnels générés par sa mémoire des résultats précédents et applique une solution elle aussi générale.  Son jeu ne sera ainsi pas systématiquement incorrect, bien au contraire.  Il n’arrivera cependant pas à s’ajuster spécifiquement aux joueurs impliqués, se référant plutôt au large schéma qu’il a déjà bâti.

Corriger sa ligne rouge descendante demande évidemment un jeu plus agressif.  Cependant, une agressivité efficace demande avant tout une connaissance parfaite de chaque situation impliquant une décision.  Toutes les actions suivantes aideront à corriger votre ligne rouge, mais gardez en tête que les appliquer de manière aussi systématique que votre jeu multi tables l’est sera une recette au désastre.  C’est dans l’observation attentive de vos adversaires que vous pourrez :

-        Mieux cerner les situations à 3bet profitables
-        Lancer les deuxièmes et troisièmes projectiles plus souvent
-        Jouer vos tirages agressivement
-        Bâtir de meilleurs bluffs
-        Jouer plus de mains en position

Dans leur quête d’amélioration, plusieurs joueurs constateront : « J’ai un gain par table un peu plus élevé et une meilleure ligne rouge en jouant moins de tables, mais je sacrifie néanmoins mes gains nets en fin de compte! »

C’est vrai et c’est pourquoi il ne faut pas être obsédé par cette ligne rouge.  Un joueur gagnant devrait avant tout continuer de faire ce qui le rend gagnant.  Don’t fix it if it ain’t broken dit-on.  Néanmoins, saisir les raisons de cette ligne négative aidera à apporter les changements mineurs permettant un meilleur potentiel de gains.  Pour ce faire, il faut la plupart du temps diminuer son nombre de tables pour recommencer à réfléchir comme un joueur de poker.  Quelques sessions d’ajustement et on réévalue le nombre de tables maximal profitable.  Maximiser son poker, c’est aussi penser au long terme afin de s’améliorer plus rapidement que ses adversaires.  Si vous ne voulez pas rejoindre le groupe déjà trop large de joueurs gagnants leur vie avec leur rakeback exclusivement, c’est un sacrifice que vous aurez intérêt à faire.

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Sam, mon ami paresseux
Repérez le tilt avant qu'il ne gagne sur vous!
L'évolution constante du poker
Les bûcherons et les aventuriers
La variance au poker
HAUT DE LA PAGE