Une Bonne Stratégie de Poker Balancée

Publié le 10 avril 2006

Le secret d’une bonne stratégie de poker est de bien balancer son jeu. David Sklansky, dans son livre « The Theory of Poker » décrit le théorème fondamental du poker comme étant :
« Lorsqu’un joueur joue différemment de la façon dont il jouerait s’il connaissait vos cartes, vous gagnez. Lorsque vous jouez différemment de la façon dont vous joueriez si vous connaissiez les cartes de votre adversaire, vous perdez. »
Donc l’un des concepts gagnants du poker réside dans le fait qu’il faut tenter de forcer ses adversaires à faire des erreurs, que ce soit en couchant une meilleure main, ou en suivant une mise de votre part lorsqu’ils ont la pire main. C’est la base fondamentale du poker, et ce sur quoi une bonne stratégie est fondée.
Mais pour en arriver à déjouer ses adversaires, il faut bien balancer son jeu afin d’éviter d’être prévisible. Si vous ne faîtes que relancer préflop avec KK ou AA, il devient facile pour vos adversaires attentifs de déterminer la force de votre main lorsque vous faîtes une telle relance. Et de la même façon, si vous relancez du double du blind lorsque vous avez une main marginale, et de 3-4 fois le gros blind lorsque vous avez une excellente main, ça devient plus facile de déterminer ce que vous avez. Si par contre vous relancez toujours de 3 fois le gros blind, vous devenez automatiquement plus difficile à lire.
La meilleure stratégie est habituellement de tenter d’imiter le plus possible votre jeu avec plusieurs types de mains. Le meilleur exemple est celui du maniaque. Il relance sans cesse, avec une très grande gamme de mains et peut donc avoir une main très faible ou très forte. Ce genre d’adversaire est très difficile à lire. Puisqu’il relance tout le temps, il balance très bien son jeu. Par contre, évidemment, il investit beaucoup trop avec des mains marginales ce qui lui coûte cher au long terme. Ce n’est pas une bonne stratégie globale. Mais d’un point de vue d’être difficile à lire, et de déjouer ses adversaires, il joue très bien.
Vous devez donc vous demander à quoi votre jeu ressemble-t-il? Lorsque vous relancez dans une telle situation, est-ce que vous avez toujours ce genre de mains? Ou bien vous jouez de la même façon avec d’autres? Plus vous faîtes le même jeu avec un grand éventail de mains, plus il sera difficile de vous lire, et donc plus vos adversaire commettront d’erreurs théoriques.
Par exemple, vous avez relancé préflop et vous retrouvez au flop contre un seul adversaire. Quel est votre jeu par défaut? Est-ce que vous misez tout le temps? Est-ce que vous passez parfois? Avec quelles mains?
Habituellement, il est bon de miser le flop peu importe votre main contre un seul adversaire. Mais pour contrebalancer les situations dans lesquelles vous aurez raté le flop, il faut aussi miser ses bonnes mains, comme un set ou mieux. Si vous misez un flop de Q 7 3 après avoir relancé AK préflop, il faut aussi miser le flop avec QQ.
Et il est aussi bon de passer parfois aussi, pour varier votre jeu. Mais si vous passez, il faut le faire autant avec des mains médiocres qu’avec de bonnes mains.
Généralement, la meilleure façon de bien balancer votre jeu à vos débuts est d’être plus agressif au flop, et avec une plus grande gamme de mains. L’une des erreurs les plus fréquentes des joueurs qui débutent est de retarder leur agressivité au tournant lorsqu’ils floppent une grosse main. Ils vont relancer des mains comme une paire ou un tirage au flop, mais vont attendre le tournant pour relancer un set, une suite ou une couleur. Cette stratégie devient beaucoup prévisible.
Parfois, il ne faut pas regarder seulement le jeu qui sera le plus profitable au cours d’une seule main, mais plutôt celui qui rapportera le plus de dividendes sur votre stratégie globale. Peut-être qu’un tel jeu rapportera moins maintenant, mais fera en sorte que vos adversaires commettront de grosses erreurs plus tard dans la partie, ce qui vous rapportera plus en bout de ligne.
Bref lorsque je fais un jeu, je me demande toujours qu’est-ce que ce jeu aura l’air? Sur quelles mains mes adversaires vont-ils me mettre? S’ils m’ont vu relancer au flop avec un set, alors peut-être qu’il serait bon de relancer avec un tirage. Si mon adversaire m’a vu relancer le tournant avec une suite, alors peut-être que je peux réussir à le faire coucher en faisant un semi-bluff. Toujours revenir au jeu qui sera le plus « normal »; le jeu qui devient habituel dans votre stratégie.
Une bonne stratégie balancée comporte le même jeu avec plusieurs mains. Plus vous êtes difficile à lire parce que vous imitez votre jeu avec le plus de mains possible, plus vos adversaires seront déjoués. Et comme David Sklansky l’a très bien dit, plus vous en profiterez.
Nicolas Fradet est un joueur de poker professionel de Montréal. Vous pouvez suivre ses aventures sur www.nicolasfradet.com.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE