Relancer au lieu de suivre

Publié le 1 août 2010

A moins d’avoir un tirage monstre ou de “slowplay*” une grosse main, suivre est souvent la mauvaise décision. En fait, il faut souvent une plus forte main pour suivre qu’il n’en faut pour effectuer une relance.

“Tu as relancé avec quoi ?” est la question que j’ai souvent entendue après une main. Vous pouvez relancer avec n’importe quelles cartes, mais il faut une vraie main pour suivre.

Lorsque je suis en fin de parole dans un pot fermé et qu’un joueur face à moi relance, je me dis toujours, “Hey, j’allais le faire !” Le fait est que l’ouverture d’un pot par une relance est une bonne idée et permet de prendre le contrôle, alors que suivre une relance n’est pas une bonne option.

Premièrement, c’est à la réalisation que je suis derrière. J’ai perdu la capacité de prendre l’avantage en tant qu’agresseur, et peut-être représenter un large éventail de mains. Surrelancer en position est toujours une option. Cependant, si le relanceur initial était assez fort, je pourrais me retrouver face à une autre relance, ce qui signifierait une décision pour beaucoup de jetons. Je me mettrais en mauvaise posture et peut-être la première de beaucoup d’erreurs lors de cette main.

Maintenant, je ne dis pas qu’il n’y a pas de mains avec lesquelles vous pouvez suivre pré-flop. Par exemple, je vais limper* avec des mains comme As-rag Suited* (car vous pouvez avoir la nuts*), des petites pocket-paires* (cherchant à floper un set*), les grosses pocket-paires (pour camoufler la force de ma main) et des connecteurs assortis en position. Mais, mal suivre est souvent pire que mal se coucher.

En cas de doute, écoutez cette petite voix dans votre tête disant “couche-toi, couche-toi, couche-toi.” Même s’il s’avère que vous étiez en tête dans la main lorsque vous vous êtes couché, c’est toujours mieux que de mal suivre et perdre beaucoup de jetons.

Il faut être un grand joueur pour faire un grand laydown*; vous devrez quelques fois coucher des mains gagnantes. Si vous ne savez pas quoi faire avec une main, demandez-vous si c’est le bon moment pour mettre vos jetons dans le pot.

Une combinaison de jeu intelligent et agressif  vous aidera à améliorer vos résultats. Et personnellement, je préfère relancer que suivre …

Limper: Dans les variantes avec des blinds comme mise obligatoire, Limper signifie suivre le montant de a big blind, sans relancer.
Rag: Carte ou main sans valeur, comme un 3. Ex : As-3 = As-Rag.
Nuts: Meilleure main possible.
Pocket-Paire: Paire que le joueur reçoit dans sa main de départ.
Set: Brelan composé dune pocket paire et d’une carte sur la table.
Laydown: Coucher ses cartes.

Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de 100% jusqu’à 600$ sur Full Tilt Poker.  Il suffit de suivre le lien précédent et d’indiquer le code bonus PRINCEPOKER

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE