Réfléchir à la table – 1ère partie

Publié le 1 octobre 2004

Si vous êtes un joueur de poker sérieux, vous savez qu’il est pratiquement impossible de gagner de façon constante sans utiliser les muscles de votre cerveau. Le travail d’un joueur de poker, comme bien d’autres emplois, comprends différents facteurs. La majorité de ces facteurs se retrouvent dans tous les emplois, à différents degrés. Que cet emploi soit aussi simple que séparer les petits oeufs des gros sur une chaîne de production ou celui de physicien nucléaire, chaques emplois demandent une base de connaissance spécialisée, un certain degré de pensée, de résolution des problèmes, et de responsabilité critique des résultats acquis. Le poker est un jeu individuel, vous êtes seul responsable de vos résultats. Le travail d’un joueur de poker est de recueillir les informations et de pouvoir les appliquer dans les moments critiques. Examinons maintenant le travail d’un joueur de poker selon ces critères.
Je suis un joueur de poker. Mon travail me demande-t’il beaucoup de réflexion?
Certains emplois, comme policier ou pompier, sont caractérisés en partie par le danger et les conditions de travail pas toujours évidentes. D’autres emplois exigent de prendre des décisions sous pression. Certains demandent beaucoup de réflexions. Prenez les scientifiques par exemple, ils passent beaucoup de leur temps à réfléchir sur des sujets très complexes. Et même s’ils prennent des décisions souvent corsées, elles ne sont habituellement pas faites sous des contraintes de temps sévères. Le meilleur exemple de ce genre de travail fut probablement le poste tenue par Albert Einstein. Utilisé par l’institut pour des études avancées à l’université de Princeton, son travail consistait à réfléchir sur la nature de l’univers pour ensuite l’exprimer en termes mathématiques!
Comparez maintenant ce travail avec celui de pilote d’avion commercial. Bien que piloter un avion exige beaucoup de compétences, avec une base substantielle de connaissance technique, ce n’est pas un travail exigeant au niveau de la réflexion. Pourquoi? Dans les moments d’urgences, il n’y a tout simplement pas assez de temps pour se perdre dans ses pensées et réfléchir. Quand l’alarme se déclenche et que voyez des flammes qui sortent du moteur, vous n’avez tout simplement pas le temps de vous installer confortablement dans votre fauteuil, croiser vos jambes et dire à votre copilote: “il semble que nous sommes dans pétrin, discutons comment nous allons résoudrent ce problème.”
Non, ce pilote doit agir et agir sur le champ. Dans ces emplois où il n’y a pas de temps pour analyser, ceux qui pratiquent ces métiers doivent immédiatement prendre la bonne décision basée sur des situations identiques qu’ils ont fait face lors de leur formation. C’est pourquoi les pilotes passent de longues heures devant les simulateurs de vol lors pendant leur formation. Une fois confrontés devant une situation critique, ils espèrent avoir déjà rencontré cette situation, ce qui leur permettront de mettre rapidement en application la solution appropriée.
Qu’est-ce que tout ça à avoir avec le poker? Est-ce un jeu de réflexion comme les échecs, ou un jeu qui demande une prise de décision rapide? Il est vrai que le poker demande une réflexion substantielle. Mais il demande également la prise de décision rapide, puisque vous n’avez pas de temps illimité à la table pour décider si vous voulez miser, relancer ou vous coucher.
Le poker demande un certain savoir-faire.
Au poker, les joueurs qui réussissent doivent pouvoir rapidement se fier à un vaste réservoir d’information. Puisqu’il n’y a pas de temps pour la pensée anodine, le succès demande que vous rassembliez toutes les connaissances que vous pouvez en dehors de la table. Comme ce pilote d’avion commercial, une fois capable de faire face à des situations difficiles dans un environnement contrôlé de formation, vous serez en mesure de prendre les bonnes décisions dans le vrai monde. En pratiquant ces connaissances théoriques, elles deviendront du savoir-faire. Pratiquez dans les parties de basses limites ou avec l’aide de logiciel de poker conçu pour cette raison avant de le faire à des limites plus élevées.
Prendre des décisions à la table.
Malgré tout, le poker exige que certaines décisions soient prises à la table, dans le feu de l’action. Il est bien évident que vous ne puissiez pas soumettre chaque situation que vous rencontrez à une analyse prolongée. Vous n’avez ni le temps, ni les outils pour simuler une main 100 000 fois dans un logiciel pour déterminer la bonne stratégie. Vous devez agir sur le champs!
Puisque vous avez un temps limité pour prendre une décision, quel genre de réflexion et d’analyse devriez-vous faire à la table?
Catégorisez vos adversaires.
Le meilleur moment pour amasser des informations à la table est lorsque vous n’êtes pas impliqué dans la main. Observez chaques adversaires autour de vous. Mettez-les dans différentes catégories. Lâche, serré, agressif, faible-serré, joueur qui appel toutes les mises, joueur qui bluffe, joueur qui checke-relançe sur le tournant avec de très bonnes mains et ainsi de suite. Puisque votre stratégie de jeu sera guidée par le genre d’adversaire que vous affrontez, vous devez classer leur jeu par catégorie avant d’être confronté à une décision où le style de jeu de cet adversaire deviendra un facteur critique.
Par exemple, supposons que vous avez relancé avant le flop avec AQ et au tournant il y a Q-6-5-2 arc-en-ciel sur le tableau. Vous êtes contre un adversaire qui a appelé votre relance du petit blind. Quand vous misez le tournant, il relance! Si vous connaissez votre adversaire comme étant un joueur très lâche ou un habituel bluffeur, vous allez certainement appeler sa relance. Vous pourriez même sur-relançer. D’autre part, si le joueur qui a relancé est un joueur vraiment serré, vous allez le mettre probablement sur une surpaire ou un brelan. Vous auriez donc intérêt à coucher votre main.
D’un point de vue stratégique, rien de tout ça n’est bien excitant. Ce qui est important est ceci: à moins que vous ayez investi le temps de classer le jeu, par catégorie, de vos adversaires avant que vous ayez été confrontés avec cette situation, vous n’auriez aucune autre option que de deviner le jeu de votre adversaire.
Non seulement il est important de classer le style de vos adversaires, vous devez le faire aussi longtemps que vous êtes dans le jeu. La plupart de vos adversaires ne joueront pas de la même façon à tout coup. Beaucoup de joueurs lâches jouent très bien pour les trente premières minutes d’une session. Ensuite, ils prendront plus de chances et jouent de façon différente. À un moment donné, ils se rendent compte qu’ils n’ont presque plus d’argent. Donc, ou bien il deviennent dramatiquement serré ou ils passent à l’extrême. Dans une tentative désespérée de récupérer un peu d’argent, ils parieront leurs derniers dollars sur n’importe quoi dans le but de renflouer leur poche. Si ce miracle se produit, faites attention. Il deviendra soudainement un joueur serré, qui jouera solidement pour conserver l’argent qu’il a arraché de la bouche du lion.
Pendant la main, vous n’avez tout simplement pas le temps d’une analyse complexe. Si vous avez beaucoup d’expérience de jeu, vous ne devriez pas affronter beaucoup de situations entièrement nouvelles. La plupart seront similaires à d’autres que vous avez déjà rencontrées. C’est pourquoi il n’y a rien qui remplace l’expérience du jeu jumelé à la connaissance théorique. L’expertise au poker vient d’un cycle répétitif; la lecture, l’étude, la réflexion. Si vous le faites à plusieurs reprises, vous découvrirez à un certain moment que vous êtes un joueur bien meilleur que vos adversaires.
Peu importe l’étendu de vos connaissances spécialisées qui remplissent votre boite à outils de poker, vous êtes souvent forcés de prendre des décisions rapides avec des données inachevées.
Dans le prochain article, nous examinerons le genre de réflexion que vous devez faire à la table en tentant d’éviter certains pièges qui peuvent vous faire du tort.
Lou Krieger est l’auteur d’une rubrique de stratégie de poker pour le magazine Card Player. Vous pouvez visiter son site internet à www.loukrieger.com.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE