Pourquoi l’agression sélective est-elle la clé du poker gagnant

Publié le 15 novembre 2010

Le poker est une mosaïque imprévisible de talent, chance, tactique, et caractère.  Ce qui fonctionne dans une situation échoue lamentablement dans une autre- et suivre une stratégie immuable n’assure du succès uniquement que contre les plus faibles adversaires. Néanmoins, tous les experts crédibles insistent sur l’ agressivité sélective comme étant un rudiment du poker gagnant.

Certains joueurs croient qu’ils doivent contester chaque main, soit en appelant, en misant ou en relançant avec toute main, sauf les pires.  Ils oublient cependant que l’objectif de tout joueur de poker est de gagner de l’argent, pas des pots, et c’est ce que l’agressivité sélective représente.

Si la sélection de mains n’avait pas d’importance,  les meilleurs joueurs au monde joueraient pratiquement toutes les mains. Pourtant, ils ne le font pas. Pendant que la plupart des joueurs se considèrent comme sélectifs, ils ne le sont pas. Ils veulent jouer. Il n’y a aucun plaisir à jeter main après main. Cependant, c’est exactement ce qui doit se passer pour jouer du poker gagnant.

L’autre extrême de l’arc-en-ciel de la sélectivité n’est pas très joli lui non plus, même si les joueurs loose et passifs  sont plus nombreux que les « nits » sur une table. Or, les joueurs trop rigides perdent aussi de l’argent parce que leur style de jeu les empêche de survivre aux antes et aux blinds. De plus, leur jeu est assez prévisible que lorsque finalement ils frappent une grosse main, ils éprouvent bien des problèmes à se faire payer adéquatement. Même s’ils perdent moins rapidement que les joueurs trop loose, leur jeu est loin d’être optimal.

La sélection optimale se trouve bien évidemment entre ces deux pôles. Entre le poisson qui joue littéralement toutes les mains, indépendamment de ce qu’il a, et la roche qui ne mise presque jamais à moins d’avoir l’absolue meilleure main.

Maintenant que vous réalisez que plus de  sélectivité s’impose pour améliorer votre jeu, qu’en est-il de l’agressivité?

Les joueurs passifs, ceux qui ne relancent que rarement, ne peuvent gagner que d’une seule façon : en montrant la meilleure main à l’étalement.

Pendant ce temps, même si  le joueur agressif peut aussi montrer la meilleure main, il l’emportera aussi  avec d’autres options . Si son adversaire mise et qu’il relance, son adversaire abandonnera possiblement sa main.  Même s’il n’abandonne pas immédiatement, il pourrait le faire lorsque vous tirez un autre boulet après le flop. Après tout, vous avez présenté une main très forte en relançant deux fois déjà. Lorsque vous reviendrez avec une mise, votre adversaire se retrouvera en fâcheuse posture.

Un jeu agressif peut aussi forcer des mains à tirage à jeter leur jeu. Lorsque la mise est relevée, ça peut devenir trop dispendieux pour un joueur de suivre l’action avec un tirage à la couleur, à la suite, etc.

Mais une agressivité débridée est tout aussi stupide qu’un jeu excessivement passif. Les joueurs ont un terme pour ce genre de joueurs : les maniaques. Les maniaques reçoivent rarement tout le crédit lorsqu’ils  relancent- après tout, une relance accompagne habituellement une grosse main, et celles-ci ne se produisent que rarement! Les bons joueurs adorent relancer les maniaques, les trapper alors que ces derniers n’ont qu’une lueur d’espoir sur une carte miracle. Même si les maniaques peuvent devenir chanceux pour de temps à autre, habituellement ils se retrouvent largement perdants.

Votre jeu se trouvera amélioré grandement lorsque vous réaliserez que le but est de gagner de l’argent, et non des pots, et que la façon d’y arriver est de jouer sélectivement et agressivement. C’est la meilleure manière de faire de l’argent!

Voici 4 conseils pour vous aider à y arriver;

-          Ne jouez pas toutes les mains. Le but du jeu est de gagner des $$ pas des pots

-          Jouer trop serré est une erreur aussi. Trouvez le niveau optimal de sélectivité

-          Les joueurs agressifs disposent de 3 façons de gagner : ils peuvent montrer la meilleure main, ils peuvent gagner lorsque l’adversaire abandonne une meilleure main, et ils peuvent gagner en empêchant l’adversaire de frapper leur carte sans trop avoir à payer.

-          Trop d’agressivité peut être coûteux. Vos adversaires finiront par ne plus respecter vos relances et vous feront chèrement payer.

Ce texte est une traduction libre d’un article de Lou Krieger.  Lisez d’autres articles de Lou Krieger en visitant le www.loukrieger.com.  Vous y trouverez aussi son blogue. Écrivez-lui directement à loukrieger@aol.com

Discutez de cet article stratégique de Lou Krieger sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments