Les Avantages et Inconvénients d’un Jeu Agressif

Publié le 15 janvier 2009

Article de stratégie du Pro Full Tilt Poker Aaron Bartley

L’importance de votre activité au début d’un tournoi dépend fortement du type de tournoi auquel vous participez. Si c’est un Sit & Go standard, je recommande toujours de jouer serré et de conserver ses jetons au début. Si c’est un Tournoi Multi-Tables ou un Tournoi Shootout vous devriez considérer un jeu plus actif dans les premiers niveaux.

Le but est d’accumuler les jetons, et pour cela, vous devez établir une image qui vous aidera dans cette entreprise. Cela peut être une méthode lucrative mais vous devez comprendre qu’il y a aussi un inconvénient lorsque l’on crée ce type d’image agressive.

En mettant une pression constante sur les autres joueurs, vous les pousserez à vous rendre coup sur coup. Vous n’avez pas besoin de relancer de beaucoup, ou de vous impliquer dans d’énormes pots. Cependant, en relançant le maximum de mains, vous allez encourager votre adversaire à jouer des mains de plus en plus marginales. Ils commenceront à suivre ou relancer avec des mains aléatoires et cela vous donnera l’opportunité de vous approprier leurs jetons plus souvent.

Si vous cherchez à augmenter votre tapis, vous ne devez pas bloquer votre table en mode « super-serré ». Il n’est pas profitable de gagner un faible montant à chaque pot remporté. Vous devez obtenir le maximum de vos adversaires et les pousser à la faute. Vous constaterez un effet domino et les autres joueurs commenceront à faire des erreurs.

Cependant, le piège est que votre bluff peut ne pas fonctionner à tous les coups. Il faut garder cela à l’esprit. Par exemple, disons que j’ai joué beaucoup de pots et développé une image loos* à une table à six-joueurs et j’ai A-Q suited under the gun. C’est une très bonne main sur une table complète, et encore meilleure à six joueurs. Je relance donc et le gros blind suit. Le flop donne J-10-6 ce qui n’est pas parfait dans mon cas, mais pas catastrophique non plus. J’ai un tirage pour une suite et deux over cards. Je vais continuer ma mise et je suppose que mon adversaire ne peut pas suivre sans une bonne main. Il suit et le turn propose un 3. Je décide donc de relancer encore une fois afin de le forcer à se coucher. Au contraire, il suit encore.

Un 4 tombe à la Rivière. Je n’ai rien et mon adversaire a clairement démontré qu’il est prêt à tout suivre ; je ne peux pas espérer le battre sur cette main. Je m’attends à une main comme 10-2, mais pas plus faible. Je check donc et lui offre le pot car il gagne avec 6-7.

Evidemment, je vais être un peu frustré d’apprendre qu’il a suivi deux fois avec la troisième paire. Il pouvait très bien avoir A-K ou A-Q, ou il pensait même que je relançais under the gun avec rien du tout. La vérité, c’est que les gens vont commencer à penser de cette façon parce que j’ai relancé sur beaucoup de pots. C’est pour cette raison que les joueurs vont commencer à suivre.

Á court terme, cela peut être une mauvaise chose ; mais à long terme cela devrait être bénéfique. Si plus tard, la même main se produit mais que j’ai A-J ou paire d’AS/Rois, ou même une main moins forte mais connectée, je serais bien rémunéré.

C’est pourquoi l’avantage de jouer un jeu actif dès le début peut l’emporter sur les inconvénients. Même si vous perdez un pot parce que votre image a forcé vos adversaires à s’impliquer, cela peut vous rapporter bien plus lors d’un prochain pot.

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE