L’avantage d’une image agressive

Publié le 11 février 2009

L’un des aspects les plus importants au poker est de créer une image et de l’utiliser à votre avantage. En jouant un jeu très agressif, vous serez bien payé lorsque vous avez une bonne main car vos adversaires penseront que vous n’avez rien ; en jouant constamment serré, vous pourrez vous permettre de bluffer parce qu’ils supposeront que vous êtes supérieur. Chaque approche est bonne, mais il est extrêmement important de connaître votre image à une table et de jouer contre elle afin d’en tirer profit.

La plupart du temps, les joueurs se situent entre ces deux extrêmes, mais ce n’est pas la bonne formule. L’une des clés du succès au poker est de constamment jouer différemment que n’importe qui d’autre à une table. Développer votre propre style et varier votre jeu vous permettra de prendre l’avantage sur les adversaires qui n’ont pas ajusté leur jeu.

Personnellement, je préfère le style agressif. La principale raison est qu’il me donne la possibilité de devenir le chip leader et de remporter le tournoi. Cependant, cela peut également amener à se faire sortir rapidement. Pour moi, c’est un risque à prendre ; à long terme, je suis plus intéressé de finir les tournois à la 1ere place de temps en, que de terminer à peine payé le plus souvent.

Souvenez vous que ce type d’agression n’est pas seulement un moyen de bluffer et de voler les pots ; mon but principal est de me faire payer lorsque j’ai une bonne main. En étant impliqué dans beaucoup de pots avec des mains médiocres, tout en gardant un ?il sur mon stack, je profite de mes adversaires qui sont convaincus que je joue n’importe comment, avec n’importe quelles cartes. Je n’ai pas à réussir à chaque fois que je bluffe, mais juste assez pour rester en vie et renforcer mon image agressive afin d’être sûr de gagner un gros pot lorsque je touche une main.

En voici une illustration parfaite lors de la 7eme journée du Main Event des World Series of Poker – le jour qui détermina les joueurs de la table finale. J’ai commencé la journée avec 4.5 millions de jetons environ, ce qui était un petit peu en dessous de la moyenne. Je savais que pour atteindre la table finale, j’aurais besoin d’à peu près 15 millions de jetons. Je n’avais pas l’intention rester short stack, donc je savais que je devais tripler mon tapis au cours de la journée.

Je suis resté le même tout au long de la journée, à l’exception de deux énormes pots qui étaient directement liés. Le premier pot est arrivé rapidement dans la journée, lorsque j’ai essayé de bluffer un joueur sur le flop avec rien d’autre qu’As-high. J’y suis allé all-in car je pensais que mon adversaire allait se coucher. Il a fini par suivre avec une top paire mais j’ai touché un As sur la river, et j’ai donc doubler grâce à lui. J’ai certainement eu de la chance ici, mais une chose très important en est ressortie : La table a pris conscience que je n’avais pas peur de miser pour beaucoup ou tout mon stack.

Plus tard dans la journée, j’étais impliqué dans une main en ayant quelque chose – il y avait quatre piques sur la table et j’avais l’As de pique. Mon adversaire avait une plus petite couleur – avec le neuf de pique, je crois – mais mon image était telle qu’il a suivit en croyant à un autre bluff de ma part. Il devait avoir en mémoire la main précédente ou j’y suis allé avec As-high. Les joueurs de poker veulent toujours suivre. Il pensent : Quelles mains puis-je battre? Cela est amplifié lorsque vous êtes à une table retransmise à la télévision, car personne ne veut être celui qui a couché une bonne main et perdu un gros pot contre un bluff de sang froid, en particulier lorsque toute la nation le regarde. Grâce à mon image loose, j’ai fini par gagner un pot de 18 millions de jetons.

Dans un sens, il n’est pas facile de jouer au poker de manière agressive. Vous devez être en mesure de gérer vos émotions; vous devez comprendre, au fond, que parfois vous allez perdre d’énormes pots – peut-être même tout votre stack – sur un bluff. Lorsque cela arrive, vous ne devez pas vous effondrer. Vous devez allez dans le prochain tournoi prêt à jouer encore de la même manière, car la plupart du temps ça marche. Vous ne devez jamais avoir peur à une table ou être préoccupé par le passé. Pour la jouer de manière agressive, vous devez être persuadé que c’est la bonne façon. Si vous pouvez gérer cela, à long terme vous réussirez.

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE