L’Art de Bluffer – 3e Partie

Publié le 31 mars 2006

Les bluffs ne sont pas tous égaux

Aucun bluff ne se ressemble. Certain fonctionne mieux que d’autre selon la situation, alors regardons les différentes sortes de bluff et ce qui les distinguent.

Le Bluff d’une main perdante

C’est le bluff classique que l’on voit dans les films. Vous jouez contre un ou deux adversaires. Vous avez une main perdante. Probablement une suite qui ne c’est pas matérialisé ou une couleur qui n’a pas frappé sa dernière carte. Si la main se rend à l’abattage vous savez pertinemment que vous êtes perdant. Alors vous misez à fond… «’Sans risques, pas de gains” vous dites vous. Si votre bluff est appelé, vous perdez une mise que vous auriez sauvez en passant. Mais passer, bien sur, c’est refuser la possibilité de gagner le pot.
Si vous misez, il y’a toujours la possibilité que chacun de vos adversaires se couchent. Si vous n’êtes pas appelé vous gagnerez le pot en entier. Supposons que le pot contient 100$ et qu’une mise coûte 10$. Votre bluff n’a pas à réussir à tous les coups pour qu’il soit valable.
Si vous perdez 9 fois sur 10 et gagnez seulement 1 fois, vous serez toujours gagnant à long terme. Vous aurez perdu 10$ à neuf occasions (90 $) mais gagnerez 100$ à une occasion, pour un gain net de 10$ Ce n’es pas spectaculaire comme profit mais c’est suffisant pour prouver qu’un bluff n’a qu’à réussir de temps a autres pour valoir le coup.

Le bénéfice cache d’être pris au jeu

Les bluffs ne fonctionnent pas à tous les coups, par contre vos adversaires garderont la main en mémoire si vous êtes pris à bluffer. Une fois qu’ils réalisent que vous n’avez pas toujours les mains légitimes pour justifier vos mises, vos bonnes mains attirerons donc plus d’appels qu’ils ne l’auraient fait si vos adversaires avaient l’impressions que vous ne bluffez jamais.
C’est là l’un des bénéfices du bluff. Non seulement vous pourrez voler des pots de temps à autre mais aussi induire dans l’erreur vos adversaires quand à votre façon de jouer. Résultat, un joueur qui bluff de temps en temps peu espérer gagner plus d’argent avec ces bonnes mains.

Bluffer avec les cartes à venir

Imaginez que vous miser avant le flop avec KhQh et que deux autres joueurs appellent la mise. Supposeront que le flop tombe Jc6h4h. Si vous ne miser pas sur le flop, vous avez plusieurs façons de gagner le pot. Vos adversaires peuvent coucher leurs mains et vous gagnez immédiatement. Même s’ils appellent votre mise vous ne devriez pas vous en faire. Après tout, n’importe quel des 9 c?urs restant du jeu complète votre flush. Encore mieux, n’importe quel des 3 rois ou 3 reine vous donnerais une paire probablement supérieure à vos adversaires. De plus il y’a trois 10 (excluant le 10h, qui complète votre flush) qui vous donnerais une possibilité de suite.
Beaucoup de bonne carte sont toujours dans ce paquet, vous êtes plein de potentiel. Lorsque vous mettez ensemble toute les possibilités gagnantes d’avoir la meilleure main a la 4e pu 5e carte + les possibilités que vos adversaires couchent leur main, vous avez probablement la cote favorable pour gagner le pot d’une façon ou d’une autre.

Le Semi Bluff

Lorsque vous bluffer avec une seule carte à venir, vous avez généralement deux façons de l’emporter. Le bluff peu gagner avec sont seul mérite, votre adversaire couchant sa main. De plus, vous pouvez attraper la carte requise pour avoir votre main et avoir la meilleure main. Les joueurs de poker appel cette stratégie le semi bluff, un terme inventé par le théoricien de poker et auteur, David Sklansky.
Pour commencer, un semi bluff est une mise faite sur une main qui n’est probablement pas la meilleure au moment de la mise, mais qui a la possibilité d’augmenter sa valeur. Si la mise fait coucher les autres, c’est un bluff gagnant; sinon, la main peut s’améliorer. La chance que le bluff lui seul gagne immédiatement ajouter à la chance d’augmenter la valeur de sa main si le bluff est appelé fait du semi bluff une arme stratégique puissante.
Bluffer avec plus de carte à venir est une meilleure idée lorsque vous avez quelques portes de sortie. Si vous bluffer avec une main médiocre et qu’il ne reste plus de carte à venir, vous verrez votre bankroll fondre rapidement (au long terme). Puisque le bluff est efficace seulement lorsqu’il est utilisé judicieusement, vous êtes mieux de restreindre vos bluff au opportunité offrant plusieurs façon de gagné : Votre mise à donc pour effet de soit : faire coucher votre adversaire ou le faire appeler votre mise, et vous avez toujours l’opportunité de gagner en attrapant la carte voulu pour faire la meilleur main.

Le Bluff Inverse (La Trappe)

Checker une main très forte dans l’idée d’appâter votre adversaire dans un piège est un concept important. Un bluff inverse, lorsqu’il fonctionne, causera une mise de votre adversaire a votre place et vous pourrez surenchérir par la suite laissant votre adversaire perplexe et déstabilisé dans son jeu.
Bon Poker!
Traduit Par : Jean-Francois Autate (Sharpeï)

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE