L’Art de bien jouer AK

Publié le 8 avril 2009

As-Roi est l’une des mains les plus fortes qu’il est possible de recevoir.  Néanmoins, il n’est pas rare d’entendre des joueurs affirmer craindre cette main.  En effet, AK est beaucoup plus difficile à jouer que plusieurs mains de force semblable.  Afin de maximiser son potentiel, cette main demande plus que toute autre de s’ajuster à la taille des tapis.  Il n’y a évidemment pas deux situations identiques au poker et établir une stratégie machinale n’est jamais idéal.  Néanmoins, voici un guide de base  afin d’éviter les erreurs les plus communes avec As-Roi.

Lorsque les tapis sont petits, ou que les blinds sont très élevés :

L’erreur classique est de ne pas miser fort car on désire « garder des adversaires dans la main » ou encore, de simplement appeler afin de voir « si nous frappons » avant de s’investir.

AK est une main qui se comporte très bien avant le flop mais perd beaucoup de valeur après ce dernier lorsqu’on ne touche pas de paire.  En effet, seul AA domine réellement AK.  KK n’est qu’à 70% favori contre AK et nous sommes en situation de pile ou face contre toutes les autres paires.  De plus, nous dominons toutes les mains contenant un As ou un Roi.

Ces particularités, en plus du fait que nous frapperons AK qu’environ une fois sur trois au flop, font qu’il vaut toujours mieux s’investir avant le flop avec AK, puisque c’est à ce moment que la main est la plus forte.  Ainsi, avec des petits tapis, pousser all-in lorsque la mise fait du sens en terme de taille sera la meilleure option.  Face à une relance, sur relancer all-in est aussi un jeu optimal.  Il faut éviter d’investir un gros pourcentage de son tapis en appelant simplement, puis attendre de voir le flop afin de se commettre.

Lorsque les tapis sont moyens (autour de 100 gros blinds de profondeur)

Lorsque les tapis sont moyens, pousser all-in avant le flop n’est plus une option car une telle mise ne fait plus de sens en terme de taille.  Néanmoins, il reste optimal de jouer cette main agressivement.  Relancez systématiquement et sur-relancez face à une première relance.  En agissant ainsi, vous vous assurez de mettre un maximum de jetons au milieu alors que votre main a toute sa force.  Vous réduisez également la gamme de mains avec laquelle votre adversaire peut vous suivre.  Souvent, vous réussirez à prendre un pot raisonnable sans opposition.  Lorsque vous verrez un flop, puisque vous avez l’initiative des relances, il sera plus facile de vous faire payer lorsque vous frapperez.  Lorsque vous raterez le flop, il reste raisonnable de croire que vous pourrez prendre le pot avec une mise continue sur bien des tableaux.

Deux précisions importantes.  Il est essentiel de ne pas utiliser cette ligne qu’avec vos quelques très fortes mains.  N’oubliez pas que vos adversaires vous observent et comprendront tôt ou tard votre plan.  Il faut varier de temps à autre afin de garder un doute dans l’esprit des autres joueurs.  De plus, jouer agressivement AK ne signifie en aucun cas de sacrifier systématiquement tout son tapis.  Vous ne devriez pas mettre plus de 25-30% de votre tapis avant le flop avec cette main.  Si le pourcentage est plus élevé avec des tapis moyens, il est préférable de pousser all-in.  Restez disciplinés et soyez en mesure de coucher votre main lorsque vous ratez le flop et que votre adversaire vous crie sa force.

Lorsque les tapis sont profonds

La stratégie change lorsque les tapis sont profonds.  Vous devrez souvent sous représenter votre main afin d’extirper un profil maximal.  Une seule paire sera rarement gagnante si les tapis vont au milieu.  Ainsi, jouer la main en « contrôle du pot » devient préférable.  Les possibilités sont très vastes et il serait fastidieux de les énumérer.  Néanmoins, gardez en tête que vous aurez possiblement 2 tours de mise de valeur au maximum en espérant raisonnablement être gagnant.  Checker afin de sous représenter votre main sur l’un de ces tours de mise assurera souvent de se faire payer sur le suivant.  Gardez une approche agressive avant le flop mais soyez prudents après celui-ci.  Soyez prêts à coucher votre main contre un adversaire qui cherche à mettre beaucoup de jetons au milieu.  Rares sont les joueurs qui vous paieront un tapis profond complet avec une main moins forte que AK qui frappe une seule paire.

Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE