La Théorie du Jeu – 1ère Partie

Publié le 16 septembre 2005

Le poker est un jeu extraordinaire puisqu’il regroupe plusieurs sphères d’habiletés qui le rendent autant complexe que fascinant. La plupart de ces habiletés peuvent être regroupées en deux grands aspects.
Le premier, comporte les notions de mathématiques; probabilités, statistiques, calculs de cotes etc. Même si certaines personnes sont plus douées mathématiquement, la portion mathématique du poker n’est pas très difficile, et ne demande que quelques notions de base pour bien comprendre la plupart des calculs nécessaires durant une partie de poker. Surtout, beaucoup de principes mathématiques peuvent être appris par c?ur, sans avoir la compréhension de comment on en est arrivé à un résultat.
Par exemple, vous pouvez apprendre par c?ur qu’un tirage à la couleur au flop se complètera une fois sur trois à la rivière, sans comprendre exactement comment on arrive à ce résultat. Savoir comment on effectue ces calculs est certainement un plus, mais ce n’est pas absolument une nécessité. Cela ne vous empêchera certainement pas d’être un joueur de poker gagnant. Par contre, sans l’apprentissage par c?ur de certains de ces résultats statistiques, il sera très difficile de jouer un poker gagnant.
Le second aspect du poker est le jeu de personne. Chacun de vos adversaires est différent. Ils n’ont pas la même personnalité, la même humeur, la même image de vous et surtout ils n’ont pas les mêmes habiletés et la même compréhension du jeu. Ce qui différencie les experts des autres est la capacité à cerner quel est le niveau de jeu des autres joueurs. Ceux qui peuvent déterminer avec plus de précision comment chaque adversaire joue, et comment il pense, auront plus de succès.
Par exemple, si je pense avec raison qu’un joueur ne peut qu’avoir AA, KK ou QQ, et que vous pensez plutôt qu’il peut avoir AA-22 ou AK-A2, je prendrai une décision beaucoup plus éclairé et surtout beaucoup plus précise que vous. Cela ne peut qu’avoir un bon impact sur mes profits. v La compréhension du jeu de personne vient avec l’expérience, les habiletés et le talent de chaque joueur. C’est cette partie qui sépare les experts des autres. Les maths, tous peuvent y arriver, mais pas le jeu de personne. Certains ne sont tout simplement pas capable de penser à plusieurs niveaux, de remarquer les petits détails, et de prendre une bonne décision avec une multitude d’éléments à considérer.
Par contre, même si certaines décisions sont purement basés sur des principes de comportement humain et de psychologie, elles peuvent être analysées d’une façon totalement mathématique, et c’est ce que l’on appelle la théorie du jeu.
La théorie du jeu n’est pas une invention du poker. Elle est utilisée dans plusieurs sphères sociales telles que les tactiques militaires ou politiques, et aussi dans pratiquement n’importe quel jeu qu’il soit de carte, de dés ou autres. La théorie du jeu est vraiment intéressante lorsqu’elle est bien comprise et compte pour beaucoup dans le succès d’un bon joueur. Voici un exemple pour illustrer comment la théorie du jeu peut être appliquée.
Vous jouez dans une équipe de hockey et la veille d’une partie importante, votre entraîneur vous dit qu’il a étudié les tendances du gardien de but adverse et qu’il en est venu à la conclusion que ce gardien de but est plus faible en haut à droite. La meilleure stratégie contre ce gardien serait alors de lancer en haut à droite le plus souvent possible. Cela ne veut pas dire que c’est le seul endroit à attaquer, mais plutôt que ça devrait probablement être l’endroit par défaut, puisque statistiquement, il risque de donner plus de buts à cet endroit.
Si durant le match vous jugez qu’il y a de meilleures chances de marquer en bas à gauche, par exemple parce que gardien a bougé un peu à droite, alors il faut peut-être lancer à cette endroit. Mais s’il ne vous donne aucun indice, s’il est bien posté dans le milieu de son but, s’il ne bouge pas, alors il est probablement mieux de lancer en haut à droite. Ça ne veut pas dire que vous aller compter à chaque tir, mais plutôt que vous mettez les chances de votre côté parce que statistiquement, il est plus faible à cette endroit. C’est ça la théorie du jeu. C’est une approche mathématique à chaque décision.
Dans le prochain article, je vous expliquerai comment cette théorie du jeu peut s’appliquer au poker. Une compréhension cette dernière peut facilement rendre un joueur perdant en un joueur gagnant.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE