Demandez et vous recevrez: partie 1

Publié le 10 juin 2009

Vous pouvez apprendre beaucoup en écoutant.  Vous pouvez apprendre presque autant en parlant, si vous posez les bonnes questions.

Les événements suivants se sont produits au tournoi du Bellagio en 2004.

J’ai pigé une excellente première table avec seulement 2 visages que je reconnaissais.  Il s’agissait de deux pros solides, mais aucun d’eux n’était très agressif.  Je sais alors que je peux prendre le contrôle de la table et je regarde autour pour trouver les meilleures victimes.  Je remarque un monsieur âgé avec un chapeau de cowboy qui est impliqué dans trop de pots.  Je décide qu’il est ma cible.  Mon plan est de le bluffer à la première opportunité et faire tout en mon possible pour le déboulonner.  Je veux qu’il me voie comme un jeune arrogant, dans l’espoir qu’il tente de me sortir plus tard lorsque j’aurai une main forte.

J’amasse quelques petits pots et mon tapis de départ de 20k jetons grimpe à 43k.  C’est alors que M. Coyboy et moi en arrivons à l’action.  J’ai relancé plusieurs mains en splashant un peu mes jetons.  Dans ce cas spécifique, les blinds sont 200-400 et je relance à 1200 avec JJ.  Je reçois trois calls, incluant le cowboy dans le big blind.  Le flop vient 7-4-4 avec deux c?urs.  Le small blind check.  Au tour du cowboy, il pousse all-in.  Il semble très fier de pousser 37k jetons dans un pot de 5k.

Je suis complètement abasourdi.  Qu’est ce qui arrive ?  Je ne peux faire aucun sens de la situation.  Il y a un joueur qui agira après moi, mais il ne lui reste que 3k – il n’est pas un élément d’importance dans la main.  Ma meilleure option est de faire parler le cowboy.  « Pourquoi mises tu autant ? » demandais-je.  Il me dit d’appeler sa mise pour le découvrir.

Je fais une liste des mains possibles :  Ax en c?ur pour la meilleure flush draw.  Une paire de 8 peut-être.  Ce pourrait aussi être une mise random bizarroïde avec une paire de 7.  Après une minute ou deux de délibération, j’appelle.  Il montre T7 pour une seule paire !  Il ne réussit pas à améliorer et j’ai maintenant 80k en jetons, prêt à l’action.

C’est important de cibler qui sont les joueurs les plus faibles.  Se concentrer pour jouer contre eux et trouver des moyens de leur faire faire de grosses erreurs.  Vous ne pouvez espérer que les pros feront ces erreurs.  Dans ce cas particulier, je savais qu’il devenait fatigué et à travers quelques paroles bien lancées, j’ai réussi à en faire une cible.

Prochain article, une question similaire avec une réponse différente engendre un profit tout aussi large.

Profitez d’un bonus exceptionnel de premier dépôt de 100% jusqu’à 600$ sur Full Tilt Poker.  Il suffit de suivre le lien précédent et d’indiquer le code bonus PRINCEPOKER
Discutez de cet article dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE