Comment jouer et gagner dans un casino? – 2e Partie

Publié le 12 juillet 2004

Dans la première partie de cette série à quatre volets, nous avons parlé de certaines différences entre le poker de maison et le poker de casino. Aujourd’hui vous aller apprendre comment sélectionner une partie et qui seront vos adversaires. Vous aller rencontrer des joueurs occasionnels, des joueurs réguliers et peut-être même des pros. Je vais vous donner des conseils pour jouer contre chacun d’eux.
Cette série en quatre parties est dédiée aux nouveaux joueurs de poker en casino qui connaissent quand même déjà le jeu.
En arrivant dans la salle de poker, vous allez voir un grand tableau blanc avec des initiales. Ces initiales sont inscrites sous les différentes parties qui sont offertes. Vous allez peut-être vous retrouver derrière 6 ou 7 joueurs qui attendent pour une partie de 2$-4$. Donnez vos initiales au préposé en lui indiquant les parties qui vous intéressent. Vous pourriez dire : “Mes initiales sont ABC et j’aimerais jouer au Hold’em 2$-4$, 3$-6$ et 5$-10$, puis au Stud 5$-10$. C’est tout ce que vous avez à faire. Ensuite vous allez être appelé au fur et à mesure que des places se libèrent aux tables ou vous avez mis vos initiales. S’il y a assez de nom pour une nouvelle table, le préposé appellera alors les 9 premiers noms sur la liste pour débuter cette nouvelle table. Quand vous entendez vos initiales, allez à la table et prenez place. Vous êtes alors prêt à jouer !
S’il n’y a pas de tableau, donnez vos initiales à la personne du plancher et dites-lui quels jeux vous voulez jouer. Dans les petites salles de poker, où il y a seulement une ou deux tables, vous pouvez demander au croupier s’il y a un siège de disponible.
Quand vous prenez place à la table, le croupier vous demandera combien vous voulez acheter de jeton. Chaque limite à un minimum pour l’achat. Donnez-lui votre argent et il vous remettra vos jetons. Les grandes salles de poker ont des préposés aux jetons. Si c’est le cas, donnez-lui votre argent. Le préposé annoncera alors à la table que le joueur au siège numéro 5 (ou le siège que vous occupez) joue avec 200$. Cela veut dire que vous avez acheté pour 200$ de jetons et que le préposer s’apprête à aller les chercher. Vous pouvez jouer cette main même si vos jetons ne sont pas encore arrivés devant vous. Le croupier a deux choix, vous prêter quelques jetons pour jouer cette main ou bien se rappeler l’argent que vous allez mettre dans la cagnotte. En théorie, vos jetons devraient arriver avant que cette main se termine.
Si vous jouez dans des parties de basse limite, ne vous inquiétez pas de rencontrer le dernier gagnant des Séries Mondiales de Poker, un des 10 meilleurs joueurs de la ville, Maverick, Doc Holliday ou n’importe quelle légende du poker à votre table. Bien qu’il y ait plusieurs façons de classer ses adversaires, la manière la plus facile est de les classer en 3 catégories : Joueur occasionnel, joueurs réguliers et professionnels.
Les joueurs occasionnels aiment le poker, mais en bout de compte, il se fiche de gagner ou de perdre. Ils jouent pour le plaisir. Le poker est un hobby pour eux et peu importe le montant qu’ils perdent, c’est moins dispendieux que de miser sur les courses de cheveux, réparer des vieilles voitures et n’importe quel passe-temps qui demande un investissement. Bien entendu, personne ne va crier sur tous les toits qu’ils ne jouent que pour le plaisir que qu’ils se fichent du montant qu’ils perdent. Bien peu d’entre-deux diront ouvertement qu’ils sont des joueurs occasionnels. S’ils le disent, faite-attention, ils ne le sont probablement pas et vous êtes avertis. Prenez note lorsqu’ils vous relancent.
Évidemment, vous aimeriez jouer exclusivement contre des joueurs occasionnels. Si vous n’êtes pas capable de battre une table pleine de joueurs qui se fichent de gagner ou perdre, vous devriez peut-être trouver autre chose à faire que de jouer au poker.
Les joueurs réguliers ne se ressemblent pas tous. Certains sont des joueurs occasionnels qui jouent tous les jours. Ils pensent qu’ils sont capables de générer un profit, mais ils n’y arrivent pas. D’autres sont des retraités qui jouent avec l’argent de leur pension. Parmis les joueurs réguliers vous allez retrouver des ménagères, des étudiants, des travailleurs autonomes, des croupiers qui jouent avant et/ou après leur quart de travail et presque n’importe qui que vous puissiez imaginer. Pour l’instant, tous ces joueurs réguliers ont plus d’expérience de jeu que vous. Même si vous êtes meilleurs qu’eux, mais que vous venez tout juste d’effectuer la transition entre les parties de maison et les parties de casino, ils vous battront au début parce que vous êtes en au camps d’entraînement et vous avez besoin de temps pour vous ajuster à votre nouvel environnement.
Les joueurs réguliers forment la majorité des joueurs que vous allez rencontrer dans une salle de poker. Certains d’entre-deux sont bons mais la majorité ne l’est pas. Mais ils jouent de façon régulière. Lorsque vous allez raffiner vos catégories de joueur, c’est cette catégorie de joueurs réguliers que vous allez diviser en d’autres catégories.
Les professionnels jouent dans les salles de poker les plus importantes au monde. D’une manière générale, vous ne les rencontrerez jamais aux limites en dessous de $10-$20. Dans des jeux de basse-limite, vous allez plutôt rencontrer les joueurs occasionnels et des joueurs réguliers, pas de professionnels. Cependant, lorsque vous allez graduer aux limites plus élevées, vous allez rencontrer des joueurs qui gagnent leur vie en jouant. Vous ne devez pas avoir peur d’avoir un ou deux pros à votre table. Parce qu’ils jouent du poker solide ils peuvent généralement stabiliser une table qui aurait été lâche sans leur présence. Même si un joueur solide va gagner beaucoup plus d’argent dans une partie ou les joueurs sont lâches, le fait que chaque pot soit joué par plusieurs adversaires et est souvent relancé et même sur-relancé cela implique que le facteur de chance à court terme est plus élevé. Le résultat : Les bons joueurs voient leur succès affecté par de larges fluctuations dans les parties ou les joueurs sont plus lâches. Un pro ou deux va stabiliser ces parties pour la simple et bonne raison qu’ils ne miseront pas chaque main. Même si le taux de victoire d’un bon joueur n’est pas élevé dans une partie plus tempérée, il va avoir besoin de moins d’argent pour jouer.
Si vous avez observé quelques parties pendant que vous attendiez un siège, la première différence que vous allez noter à propos des casinos est que les joueurs ne jouent pas autant de mains qu’ils le font dans les parties maison. Dans les parties maison, l’atmosphère est plus appropriée pour jouer presque toutes les mains.
Les joueurs sont plus sélectifs dans un casino. Malgré tout, jouer trop de mains et ne pas coucher assez de mains après une mise sont souvent les deux plus grandes erreurs qu’un joueur de poker peut faire.
Même si vous pensez que vos parties maison sont difficiles, croyez-moi, elles ne le sont pas. Dans les basses-limites, si vous jouer des cartes de départs meilleures que vos adversaires, vous allez être favoris. Comme vous allez avoir besoin de temps pour vous ajuster au jeu de poker en casino, vous devriez sérieusement considérer jouer dans les parties à basses-limites. Si vous prenez pour acquis que les 10 premières fois que vous allez jouer dans un casino, vous allez payer pour vos leçons, il n’est pas nécessaire de payer un prix de fou.
Dans le prochain segment vous aller apprendre à faire votre première décision en entrant une salle de poker et pourquoi elle sera d’une importance capitale. Nous allons également examiner les différences entre le Stud et le Hold’em. Et si vous voulez étudier le poker, je vous ferai part de mes commentaires sur certains livres qui couvrent le poker.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE