Apprendre à réfléchir (1ère Partie)

Publié le 14 janvier 2009

Est-ce un jeu de profonde réflexion comme les échec ou cela demande t-il de l’instinct? Il est vrai que le poker demande de la réflexion substantielle mais le poker requiert aussi la prise de décision puisque vous avez un temps limite à la table pour décider si vous allé passer, miser, jeter, appeler, relancer ou sur relancer… c’est donc un mélange complexe des deux préceptes
Si vous êtes un joueur de poker sérieux, vous savez déjà qu’il est impossible de gagner constamment sans exercer votre muscle cérébral. Le travail d’un joueur de poker, comme tout autre travail, comprend plusieurs aspects différents. On retrouve ces aspects dans la plus part des emplois communs, et ce à différents degrés. Que se soit aussi simple que séparer les gros ?ufs des petits sur une ligne de montage ou bien aussi complexe que la physique nucléaire, chaque emploi requiert une connaissance de base, par exemple : un degré de réflexion critique, de la résolution de problème et la comptabilisation de donnés. Le bon côté avec le Poker c’est que vous n’avez pas à vous casser la tête à superviser les autres. Par contre, vous être un contribuable individuel. Vous et vous seul êtes responsable des résultats obtenus.
Le travail du joueur de Poker est tout simplement l’art d’emmagasiner des connaissances et être en mesure de les mettre en application une fois dans le feu de l’action. Regardons maintenant les différents aspects de ce travail. Je suis un joueur de Poker… quel niveau de réflexion m’est requit! Certains emplois, comme policier ou pompier, son catégorisés d’une part par le danger et de difficiles conditions de travail. Certains autres emplois requièrent un grand sang froid et la prise de décisions rapides, sous pression. D’autres emplois requièrent beaucoup de réflexion et de jugement. Un scientifique par exemple, passe le plus clair de son temps à réfléchir sur des questions très complexes. Et lorsqu’il prend une décisions c’est souvent sous la contrainte du temps. Bien entendu l’ultime exemple serait Albert Einstein employé par l’institue des études avancées de L’Université de Princeton, son emploi consistait à réfléchir sur la nature de l’univers et d’exprimer ses constatations en terme Mathématique. (E=MC2)
Comparons maintenant ceci avec un pilote de Jet. Bien que piloter un avion requière beaucoup de connaissance, en même temps qu’une base technique, ce n’est pas un emploi qui requiert de profonde réflexion. Pourquoi? Car en car d’urgence, il n’y a simplement pas assez de temps pour tergiverser dans de longue réflexion. Lorsqu’une lumière d’avertissement s’illumine et que vous apercevez, à l’extérieur, du feu sortir de l’un de vos réacteurs, vous n’avez pas le luxe de vous asseoir, croiser vos jambes, et lancer a votre co-pilot… «’Il me semble que nous somme vraiment dans de beaux draps. Prenons le temps de discuter de la situation et de la meilleure façon de gérer la crise” Non, le pilot de Jet doit réagir, c’est les réflexes et l’instinct qui prennent le dessus. Les meilleurs pratiquant de cette mécanique ont à trouver immédiatement la bonne solution selon se qu’ils ont connus lors de leur entraînement. C’est pourquoi les pilotes passent de très longues heures dans les simulateurs de vol et d’autres types d’entraînement. Lorsqu’il ce trouvent confronté à une urgence, ils sont prêt.
Alors, ou est le lien avec le Poker?! Est-ce un jeu de profonde réflexion comme les échec ou cela demande t-il la prise de décision rapide? Il est vrai que le poker demande de la réflexion substantielle mais le poker requiert aussi des décisions rapides puisque vous avez un temps limite à la table pour décider si vous allé passer, miser, jeter, appeler, relancer ou sur relancer… c’est donc un mélange complexe des deux préceptes

Le poker requière un réservoir de savoir-faire

Au poker les joueurs à succès doivent être capables de rapidement puisez dans un réservoir d’information. Puisqu’ils n’ont pas un temps illimité, réussir avec succès demande que vous accumuliez toutes les connaissances possibles pendant que vous êtes à la table. Comme un pilot de Jet, une fois que vous êtes capable de composer avec des situations difficiles dans un environnement contrôlé ou de simulation, vous serez en mesure de le reproduire et de prendre la bonne décision dans le monde réel. Donc apprenez le poker en environnement contrôlé avec les petites limite ou avec un programme (Poker-Academie par exemple) avant de jouer dans la grande ligue avec de gros montant.

La prise de décision à la table

Le Poker requiert que certaines décisions soient prises à la table, dans le feu de l’action. C’est donc très clair que vous ne pourrez prendre toute vos décisions lentement et la tête reposée. Vous n’aurez pas toujours le temps ou les outils pour prendre une main et faire une simulation de 100 000 reprises pour déterminer la meilleure stratégie. Vous devez agir MAINTENANT.
Puisque vous avez seulement un court laps de temps pour prendre une décision, quel type d’analyse et de réflexion devriez-vous avoir à la table??

Catégoriser vos adversaires

La première règle est d’amasser le plus d’information possible lorsque vous êtes impliqué dans une main. Observer chacun de vos adversaires. Catégorisez leur jeu : Loose, passif, agressif, weak-tight, calling station, bluff régulièrement, mise plutôt avant le flop, aime piéger l’adversaire avec des passe mise au tournant, bon joueur mais souvent sur le «tilt’ etc. Résumer vos adversaires en 1 ligne. Puisque votre stratégie de jeu sera guidée par votre connaissance de vos adversaires, vous devez les placer dans différentes catégories avant d’avoir à prendre vos décisions.
Par exemple, supposez que vous relancer avant le flop avec A-Q et sur le tournant le jeu donne Q-6-5-2 arc-en-ciel. Vous êtes contre un adversaire qui a appelé votre mise de son petit blind. Lorsque vous avez misé sur le tournant il vous a sur relancer! Si vous savez votre adversaire très loose, souvent bluffeur, perdant à cause de ces fréquents tilts, vous appellerez certainement. Vous pourriez même sur relancer. Par contre, si votre adversaire est très solide, vous croirez à la paire supérieure ou à un brelan et jetterez votre main.
Suite La Semaine Prochaine…
Écrit par : Lou Krieger
Traduit Par : Jean-Francois Autate pour Princepoker.com

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'épidémie moderne de relances au hold'em
Débutants: Êtes-vous du type tournoi ou partie à l'argent?
Quelle histoire racontez-vous?
Êtes-vous un joueur de poker du passé?
Qu'est-ce que le poker et une bouse de vache ont en commun?
HAUT DE LA PAGE