Réflexions sur l’Omaha huit ou mieux – 3e Partie

Publié le 7 février 2008


Changement de stratégie

Puisque plusieurs personnes ont tendance à « jouer pour apprendre » au Omaha huit ou mieux, il y est plus facile d’interpréter vos adversaires que dans d’autres types de poker. Les bons joueurs d’Omaha huit ou mieux sont habiles à changer leur façon de jouer afin d’éviter de se retrouver dans des situations similaires, comme s’ils jouaient sur le pilote automatique.
Vous aurez à apprendre quelques éléments pour cacher la force de votre main et une façon de faire est de changer vos stratégies de temps en temps, car lire les mains est facile. Ceci fonctionne bien, naturellement, contre les adversaires qui sont au courant de ce que vous faites, et généralement, plus les limites de mises sont hautes, plus vos adversaires seront sophistiqués. Si vos adversaires portent attention à leurs propres cartes seulement ou que vous êtes le plus intelligent à la table, vous n’avez pas vraiment besoin de changer vos stratégies et vous vous en sortirez bien avec le style qui vous convient le mieux.
Un aspect relié au changement de stratégie survient souvent jusque parce que vous gagnez ou perdez. Plus vous gagnerez, plus votre jeu deviendra agressif mais si au contraire vous perdez, vous devriez jouez plus serré.
Plusieurs joueurs font le contraire, particulièrement lorsqu’ils perdent. Parce qu’ils veulent éviter d’avoir à inscrire une partie perdante dans leur carnet de notes, ils jouent de façon beaucoup trop lâche dans un effort pour contrer la malchance et être au même niveau. Les joueurs changent souvent de stratégie sans s’en rendre compte, mais lorsque ça arrive, ils jouent généralement de façon lâche, pas assez serrée. Même si changer de stratégie est une bonne technique à utiliser, vous devez le faire en toute conscience et pour une bonne raison, pas simplement pour flotter dans une nouvelle façon de jouer qui vous rendra dans un état soporifique suprême.

Quelques réflexions sur la position

La position est toujours importante au poker. Jouer en dernier est non seulement un avantage certain, parce qu’il permet à un joueur de mesurer la vraie ou supposée force des mains de ses adversaires, mais il est aussi important d’être positionné en relation avec le style de jeu de vos adversaires. Tout ce que l’on peut dire sur le positionnement est idéalisé, bien sûr, car vous ne pouvez pas arriver à une table et changer les places simplement pour vous accommoder. Cependant, vous aurez l’option de changer les sièges au fur et à mesure que les joueurs quitteront la partie. Voici quelques pensées à garder en tête lorsque vous penserez à changer de place.
Au Omaha, vous voulez avoir des joueurs prévisibles qui jouent serrés à votre droite, parce que vous pouvez facilement déduire leurs mains et jouer après eux est avantageux. En plus, les joueurs qui jouent de façon serrée vont vous permettre de voir plus de flops sans que ce ne soit coûteux lorsque c’est votre mise à l’aveugle, ce qui est certainement un avantage. Lorsque votre mise à l’aveugle est relancée par un joueur qui joue de façon serrée et qu’il est placé immédiatement à votre droite, vous pouvez assumer avec un certain degré de certitude qu’il a une main forte, ce qui vous permet, en conséquence, d’ajuster votre jeu.
Contrairement au hold’em, au Omaha vous désirez des joueurs qui jouent de façon lâche et agressive à votre gauche. Si vous jouez correctement les mains de départ, vous aurez la chance de voir le résultat créé par vos adversaires qui jouent de façon plus agressive et lâche et vous pourrez alors décider si vous égalisez ou relancez à nouveau. Cela vous permet de créer de plus gros pots lorsque vous avez la meilleure main. Cependant, avoir des joueurs qui jouent de façon agressive à votre gauche signifie aussi que vous devrez jouer des mains de départ de haute qualité afin d’éviter de vous retrouver pris entre deux mises avec une main marginale. Lorsque vous jouez les bonnes mains, vous aurez rarement des pertes sur les séquences de mises subséquentes et vous saurez habituellement lorsque vous avez le meilleur aussi. Lorsque vous avez une main dominante, vous serez en mesure de pénaliser vos adversaires trop agressifs avec deux ou trois mises au lieu d’une.

Les mises de valeurs sont importantes

Selon Mike Caro, une sommité en matière de poker, on devrait « évaluer davantage la mise lorsqu’on gagne que lorsque l’on perd ». Évaluer la mise consiste à miser sur une main qui n’est pas la plus formidable mais que vous croyez qu’elle deviendra la meilleure main. Lorsqu’on y pense, cela fait du sens. La plupart d’entre nous ne jouons pas aussi bien lorsque nous perdons et c’est une caractéristique naturelle lorsqu’on joue avec des mains plus marginales; faire plus de mises marginales et relancer dans le but de gagner – ou à tout le moins être à égalité.

Lorsque vous perdez, c’est une bonne idée de s’en tenir à jouer serré sur les mains de départ et de vous essayer lorsque le pot a beaucoup de valeur. Faîtes d’autres jeux créatifs, puisqu’il y a une tendance à effectuer ce genre de jeux avec des mains plus faibles qu’à la normale dans ces circonstances. Lorsque vous en êtes à ce point, il n’y a rien de plus à ajouter par rapport à l’importance d’une mise sans valeur. Cela coûte généralement de l’argent et lorsque vous êtes déjà coincé, il n’y a pas lieu de jeter d’argent après une mauvaise séquence. C’est le temps de faire du sur place et de ne pas faire de vitesse. Lorsque vous jouez votre jeu no.1, vous êtes plus susceptible de le faire lorsque vous avez de l’avance, vous pouvez évaluer davantage la mise parce que votre jugement sera plus aiguisé et votre évaluation des mises sera appropriée.
Plusieurs joueurs ratent souvent l’opportunité d’évaluer la mise sur la rivière avec des mains qui vaudraient vraiment la peine d’être égalisées si un adversaire faisait une mise. Supposons que le tableau est K-Q-9-3-2 sans possibilité de couleur. Vous avez trois paires en main : K-Q-9 avec une quatrième carte qui n’est pas coordonnée. Vous pouvez miser. Si vous vous faites relancer, jetez simplement votre main. Mais il ne vous en coûtera pas davantage de passer et d’égaliser et lorsque votre main est bonne, vous serez probablement égalisé par n’importe quel joueur qui détient deux paires basses et souvent par un joueur ayant A-A si vous êtes un contre un.
Vous ne devez pas vous soucier des tirages à la quinte non plus. Avoir joué la main devrait vous avoir indiqué si l’un de vos adversaires possède une quinte. Si votre analyse des modèles de mises vous suggère des possibilités de quinte, gardez votre jeu pour une autre fois, lorsque vos chances sembleront meilleures.
Tout ceci vous permettra d’atteindre vos objectifs : contrôler votre jeu, devenir le maître de votre univers, contrôler votre environnement. Vous deviendrez le meilleur joueur d’Omaha que vous connaissez et vous y parviendrez par la discipline, la connaissance et par la prise de bonnes décisions.

Comments

Powered by Facebook Comments