Le Texas Holdem Avec Limite (4e Partie)

Publié le 23 décembre 2006

Pour terminer cette série, je voudrais vous parler de deux autres points qui peuvent accroître votre profitabilité en tant que joueur de Holdem avec limite, soit l’isolation et les cotes implicites.
Isoler un adversaire consiste à manipuler la grosseur du pot, presque toujours en relançant, pour devenir en tête-à-tête avec lui. En relançant à une période précise, vous ferez en sorte que tout le monde se couchera, à l’exception d’un adversaire. Ceci survient habituellement en relançant à nouveau un adversaire qui a entré dans le pot avant vous avec une relance. Cela forcera tous les autres joueurs à se coucher et isolera un seul adversaire. Cela créera trois avantages en votre faveur. Le plus gros avantage est que vous avez la position, et les deux autres avantages sont que vous jouez en tête-à-tête et que vous démontrez une main forte. Si vous êtes capable de déterminer quels sont vos adversaires les plus faibles, l’isolation peut être une bonne façon d’obtenir un profit supplémentaire chaque fois que vous jouez. Ceci fonctionne particulièrement bien lorsque vous jouez contre un maniaque qui relance souvent avec des mains faibles. Cependant, prenez garde s’il y a un joueur serré/agressif entre vous et le maniaque. Il pourrait avoir la même idée que vous et vous serez pris alors entre un maniaque et un joueur solide. Cela pourrait vous coûter très cher et devrait être évité pour toutes les mains à l’exception des meilleures.
Plusieurs joueurs ont entendu parler des cotes du pot (pot odds), mais les meilleurs joueurs savent comment utiliser en leur faveur un autre type de cotes, les cotes implicites. Pour déterminer le meilleur jeu, les cotes implicites utilisent les cotes du pot aditionné du montant des mises additionnelles que vous serez capable de collecter si vous frappez votre main. Ceci est plus facile à comprendre avec un exemple.
Vous êtes le gros blind avec 5 7 et vous pouvez voir le flop gratuitement avec trois autres joueurs. Le flop est A 4 6, vous passez, le joueur suivant mise, un joueur égalise et l’autre se couche. Il y a 6 petites mises dans le pot et il y a 8 cartes sorties, ce qui vous donne une cote de un peu plus de 6 pour 1, alors vous égalisez. Le tournant s’avère être un J et vous passez encore. Il y a une mise et quelqu’un se couche. Il y a maintenant 4 ½ grosses mises dans le pot, ce qui ne vous donne pas les meilleures cotes pour égaliser. Cependant, parce qu’il sera difficile à votre adversaire de comprendre que vous êtes sur un tirage pour la séquence, les fois que vous serez capable d’obtenir votre séquence sur la rivière, vous serez aussi capable d’aller chercher une ou plus d’une grosse relance, spécialement si votre opposant possède deux paires ou un triple. De plus, les fois que vous n’obtiendrez pas votre main, vous pourrez toujours vous coucher sur une paire. Réalisez que si vous attendez la couleur et qu’il y a deux cartes de votre couleur sur le flop, il sera évident pour votre adversaire lorsque vous obtiendrez la couleur que vos cotes implicites en seront diminuées.

Comments

Powered by Facebook Comments