Le Texas Holdem avec Limite (3e Partie)

Publié le 17 décembre 2006

Maintenant que vous savez avec quelles mains vous devez entrer dans le jeu, discutons maintenant de la façon de tirer profit de vos mains gagnantes tout en minimisant vos pertes lorsque vous êtes battu. C’est une discussion très générale, utilisant quelques exemples pour vous aider à réaliser comment vos actions peuvent avoir une influence directe sur la grosseur du pot et sur vos chances de gagner.
Exemple 1 : Vous êtes le petit blind avec A4 et vous égalisez une seule relance pour voir le flop, et ce, avec trois autres joueurs. Le flop est 2 3 5 en arc-en-ciel (sortes différentes), ce qui vous accorde la meilleure main possible. Devrez-vous miser ou passer? La bonne réponse est de passer. Le relanceur avant le flop misera sans aucun doute et en le laissant miser, les deux autres joueurs pourront égaliser une seule mise. C’est pourquoi j’égalise habituellement seulement la mise sur le flop. Je ne veux pas que le relanceur du préflop connaisse la valeur de ma main et je veux que les deux autres joueurs mettent de l’argent dans le pot. La façon correcte de jouer consiste aussi à passer lors du tournant. Alors, lorsque le relanceur du préflop mise, vous devriez passer et par la suite relancer et miser avant lui lors de la rivière. Souvenez-vous que les mises doublent lors du tournant. Le point est que c’est souvent préférable de passer et d’égaliser pour que les autres deviennent impliqués avec vos mains les plus fortes. Vous ne voudrez certainement pas faire ça si votre main est vulnérable à un tirage.
Exemple 2 : Vous êtes le premier à parler avant le flop avec KK, vous relancez avant le flop et il y a deux joueurs qui égalisent, un dans la position tardive et l’autre est le gros blind. Le flop est A 7 2 en arc-en-ciel. Le petit blind passe (check). Que ferez-vous? Vous devez miser pour les raisons suivantes. Si un as vous fait tellement peur que vous passez sans avoir relancé avant le flop, vous devriez soit jouer dans des limites plus basses ou à un autre type de poker. Le plus important est de faire en sorte que le joueur en position tardive se couche, vous donnant ainsi une meilleure position que le petit blind lors du tournant et de la rivière. Si les deux joueurs égalisent, vous pouvez passer lors du tournant. Si c’était le cas, j’égaliserais lors de la mise du tournant et de la rivière contre quelques joueurs. La plupart du temps, vous saurez que vous êtes battu, et lorsque vous le savez, vous devez vous coucher, mais plusieurs joueurs égalisent la mise du flop avec des paires intermédiaires ou basses dans l’espoir d’obtenir un seconde paire lors du tournant. Pour cette raison, lorsque j’ai des rois, je mise habituellement lors du tournant pour voir si les adversaires vont démontrer une position forte. Si quelqu’un passe et relance sur le flop, vous devez soit relancer ou vous coucher. N’attendez pas jusqu’au tournant, car cela vous coûtera deux fois plus cher. Si quelqu’un passe et relance sur le flop et que vous le relancez et qu’il vous relance à nouveau, vous êtes donc battu et devriez vous coucher. Je réalise bien que ce peut être douloureux, mais réfléchissez bien à la situation. Vous avez relancé avant le flop, misé sur le flop, vous avez été relancé et vous avez relancé à nouveau pour démontrer une main hyper forte. Si un joueur peut supporter tout ceci en continuant de relancer, il est clair que vous devriez vous coucher. Les seuls joueurs capables de faire ce genre de jeu aussi sophistiqué sur un bluff sont des professionnels et si vous jouez et continuez de garder votre main contre eux, vous avez déjà outrepassé la portée de cet article.

Comments

Powered by Facebook Comments