Le Texas Hold’em Avec Limite (2e Partie)

Publié le 8 décembre 2006

Tout en poursuivant la discussion des mains de départ au Holdem avec limite de la première partie de cette série, nous discuterons dans cette deuxième partie des stratégies avant le flop. Voici trois zones interreliées à considérer : avec quelles mains je dois relancer, avec quelles mains je dois égaliser et comment contrôler le nombre de joueurs dans le pot.
Au fur et à mesure que vous acquérrez de l’expérience en tant que joueur de poker, vous commencerez à utiliser votre mise avant le flop pour contrôler, à un certain degré, le nombre d’adversaires dans le pot avec vous. C’est très important, car certaines mains de départ fonctionnent mieux contre un adversaire alors que d’autres fonctionnent mieux contre plusieurs. L’exemple le plus éloquent est AK, assorti ou non. AK se joue mieux contre un ou deux adversaires. Votre but est d’avoir soit un as ou un roi lors du flop pour avoir une grosse paire/gros acolyte et ainsi être payé par un adversaire ayant un acolyte moins fort. Pour cette raison, il est important de relancer avant le flop pour faire coucher des adversaires qui auraient pu suivre. Si vous jouez AK contre trois ou quatre autres joueurs, il peut arriver que le flop sera en faveur d’un de ceux-ci. Le pire qu’il puisse arriver, c’est que vous ayez un as mais qu’un adversaire ait aussi un as et que son acolyte forme une deuxième paire. En plus, AK gagnera quelques pots sans avoir à jouer très agressif contre un seul adversaire. D’un autre côté, les mains comme JTs sont des mains de tirage (draw). Lorsque vous avez une main de tirage, vous voulez qu’il y ait le plus de joueurs possible dans le pot parce que vous ne frapperez pas votre main très souvent, mais lorsque cela arrivera, vous voudrez être bien payé pour. Vous voulez entrer dans le pot en égalisant la mise au lieu de relancer pour encourager les autres joueurs à entrer dans le pot. Lors d’un bon tirage, ceci accroîtra aussi vos chances après le flop d’égaliser une mise afin de voir la carte du tournant.
Une autre raison de considérer la relance avant le flop est de « voler le bouton ». Si vous êtes en position tardive ou intermédiaire et que vous pensez qu’une relance fera en sorte que tout le monde se couchera entre vous et les blinds, vous devez presque toujours relancer. Ceci vous donnera effectivement un avantage, car vous serez ainsi le dernier à parler dans les tours suivants.
Voici une liste des mains que je recommande de relancer avant le flop. Le pourcentage associé représente le pourcentage de fois où vous devriez relancer. Notez qu’il n’y a pas de 100 % ou de 0 %, car il est important de varier votre jeu pour ainsi tromper vos adversaires.
95 % AA KK QQ JJ AKs AK
75 % AQs AQ AJs
50 % AJ ATs KQs
25 % TT AT KQ KJs
5 % N’importe quoi d’autre

Utilisez votre propre jugement avec cette liste. La façon de bien jouer à une table de poker est de reconnaître les situations et d’en tirer avantage. Si vous vous retrouvez dans une partie avec seulement deux joueurs qui prennent la plupart des flops, vous serez plus enclin à égaliser la mise au lieu de relancer avec KK ou QQ pour essayer qu’un joueur relance après vous. Presque chaque décision sera basée sur la situation en cours.
Avec quelles mains égaliser une relance ou relancer à nouveau est le dernier point dont traite cet article. Si le joueur qui relance a relancé plusieurs pots avec moins de mains supérieures, vous devriez alors suivre les principes normaux de main de départ. Par contre, si la relance vient d’un joueur qui n’a pas joué de pot pendant une heure, égalisez seulement avec vos meilleures mains. Je jetterais même des mains aussi bonnes que AJ dans certaines situations. En effet, qu’allez-vous faire s’il y a un as sur le flop et que le relanceur avant le flop mise sur vous? Si vous avez AJ alors vous devez relancer à nouveau pour essayer de voir où vous êtes dans la main, mais un bon joueur vous relancera à nouveau, même avec une paire de reines ou des cartes similaires et vous ne saurez pas encore où vous en êtes. En plus, imaginez si le relanceur du préflop a AQ ou AK. Vous perdrez alors beaucoup d’argent.

Comments

Powered by Facebook Comments