Jouez-vous trop de mains de départ au Omaha huit ou mieux?

Publié le 26 mai 2008

Une récente série de publications sur le forum du site Internet rec.gambling.poker s’intéresse aux mains de départ du Omaha huit ou mieux (Omaha/8). La première personne qui a publié un message se demandait si elle jouait trop de mains et quel était le pourcentage approprié de mains de départ. Au lieu de s’en tenir à un pourcentage, je suggère qu’elle développe des standards de départ pour guider son jeu.
De toutes les décisions à prendre lorsque l’on joue au Omaha/8, le plus important choix durant le jeu provient de votre décision initiale de se coucher ou de jouer et c’est une décision à laquelle vous ferez face à chaque main. Pour devenir un joueur gagnant au Omaha, vous devrez prendre la bonne décision, soit jouer ou passer la plus grande majorité du temps.
Votre choix de mains de départ dépend de votre position dans l’ordre des mises, de même que la façon dont vos adversaires jouent. Au Omaha/8, on vous donne quatre mains de départ qui doivent jouer de concert avec une autre carte. Nommons-les « A », « B », « C » et « D ». La carte « A » se joue avec « B ». La carte « A » se joue aussi avec « C ». « A » se joue également avec « D ». « B » se joue avec « C » et avec « D ». La carte « C » se joue aussi avec « D ». Ajouter les possibilités et vous verrez que six combinaisons uniques de deux cartes peuvent être composées à partir de ces quatre cartes.
Comparez ceci avec le hold’em, dans lequel vous avez seulement deux cartes, ce qui représente une différence majeure entre les deux. Combien de combinaisons de deux cartes peuvent être effectuées avec deux cartes de départ au hold’em? La réponse est simple. C’est une main et une seulement. Ceci devrait vous indiquer la complexité du Omaha/8 comparé au hold’em. Si une de vos cartes de départ ne se relie pas aux trois autres, vos possibilités de former une main sont réduites, ainsi que vos chances de gagner. Supposons que vous avez trois cartes coordonnées et une carte qui ne se coordonne pas – ceci est appelé un dangler -  comme par exemple un roi, une reine, un valet et une paire non assortie. Cette paire ne se coordonne avec aucune de vos trois autres cartes. Si vous insistez pour jouer les danglers, c’est comme si vous jouiez trois cartes contre quatre de vos adversaires. Trois versus quatre représente de faibles probabilités, ce que vous devez éviter pour devenir un bon joueur d’Omaha.

Mains de départ recommandées

Si vous suivez cette liste de mains de départ suggérées – cela provient directement du livre Winning Omaha/8 Poker que j’ai écrit avec Mark Tenner – vous serez rarement en difficulté ou impliqué dans une situation dans laquelle vous vous demanderez si vous devez continuer à jouer ou si vous devez coucher votre main.
? Jouez n’importe quelle main qui comprend A-2.
? Jouez n’importe quelle main comprenant A-3, en autant que l’as soit assorti à une de vos autres mains de départ. Si vous avez As, une de vos trois autres cartes doit être un pique. Il n’est pas nécessaire que ce soit un 3s. N’importe quelle pique fera l’affaire.
? Jouez n’importe quel A-3 lorsque vos deux autres cartes sont des dix, des valets, des reines et des rois, que l’on réfère souvent aux cartes à 10 points. Si vous avez A-3 et que votre as n’est pas assorti mais que vos deux autres cartes sont des cartes à 10 points – K-Q, Q-10, J-10, K-10, K-K, Q-Q, J-J ou 10-10 – allez-y et jouez. Si votre triple est assorti, c’est encore mieux. Si votre main est doublement assortie, c’est encore meilleur. Par exemple, si vous avez As  3d  10s  Qd , c’est préférable à As 3d  10h  Kc  où les quatre couleurs sont différentes. Néanmoins, n’importe quel A-3 accompagné de deux cartes à 10 points peut être joué.
? Jouez n’importe quel as ainsi que deux cartes importantes qui ne sont pas des paires avec une certaine valeur. Les cartes importantes sont des as, des paires, des triples, des quadruples et des quintuples. Ainsi, par exemple, vous pouvez jouer A-3-5 ou A-4-5. Des cartes importantes qui ne sont pas des paires est ce que vous recherchez, parce qu’elles vous donneront trois cartes bicycles, et si une de vos cartes est simulée – le terme simulé signifie qu’une carte parmi les cartes communes s’accorde avec une carte de votre main – vous avez encore deux autres cartes basses qui peuvent être jouées.
? Jouez n’importe quelles quatre cartes importantes, même quatre cartes importantes sans avoir un as dans votre main, en autant qu’il n’y a pas eu de relance avant vous. La meilleure main dans cette situation serait 5-4-3-2 doublement assortie.
Lorsque vous jouez quatre cartes principales importantes sans qu’il y ait eu relance avant vous, le plus près vous êtes du bouton et plus votre main prend de la valeur. Parler en dernier est un avantage parce que vous avez beaucoup plus d’information sur la force réelle ou supposée de la main de votre adversaire que si vous étiez en position hâtive – et vous savez combien d’adversaires sont avec vous dans le pot. Si vous êtes en première position, immédiatement à côté des blinds, vous ne devriez probablement pas jouer cette main même si elle correspond aux conditions que nous suggérons. Mais si vous pensez que vous devez jouer, assurez-vous que vous avez une partie vraiment lâche et passive avec beaucoup de participants avant le flop et peu de relance, et ce, peu importe ce que vos adversaires détiennent. Au fur et à mesure que vous avancez près du bouton et que le pot n’a pas été relancé, quatre cartes importantes deviennent de plus en plus intéressantes à jouer.
Ainsi, chaque main recommandée comprend un as, à l’exception de quatre cartes importantes sans un as, mais nous allons ajouter une autre main que vous pouvez aussi jouer.
Jouez n’importe quelle main qui totalise 40 points. Les as comptent pour 11 points; prenez les valeurs nominales des cartes 2 jusqu’à 10 et les figures comptent pour 10 points. Vous pouvez jouez n’importe quelle main de 40 points. Des mains comme K-Q-J-10 ou Q-Q-J-10 se jouent très bien lorsque plusieurs joueurs sont entrés dans la main  avant vous.
Plusieurs de vos adversaires joueront n’importe quelle main comprenant un as, surtout si cet as est assorti et un grand nombre d’adversaires peut être une indication que vos adversaires détiennent des cartes basses. En réalité, les mains basses dominent notre liste de mains de départ recommandées. Néanmoins, ce penchant pour les mains basses fait en sorte que les mains à 40 points peuvent vraiment être jouées. Avec de nombreux participants en face de vous, la plupart des cartes basses sont probablement dans les mains de vos adversaires, et le tableau suggère qu’il sera riche en cartes hautes.
Si cinq joueurs sont déjà dans le pot et que les blinds n’ont pas eu l’occasion de jouer, c’est une indication que la plupart des joueurs détiennent des cartes basses. Si vous avez des mains fortes, votre main a beaucoup de valeur. Selon moi, vous pouvez relancer dans cette situation, même sans avoir d’as, parce que la chance de battre le flop est très bonne. Si le flop n’est pas en votre faveur, c’est une main facile à coucher, mais si vous avez une grosse main, vous avez de très bonnes chances de remporter tout le pot.
Sur le bouton ou le siège immédiatement à la droite du bouton, peu importe qu’il y ait déjà quatre joueurs ou plus dans le pot et qu’il y ait eu une relance, vous pouvez considérer une autre relance avec une main à 40 points. Après tout, lorsque la plupart des joueurs relancent, il est difficile de savoir s’ils ont un as dans leurs mains en combinaison avec un autre as ou d’autres cartes basses. Trois des as sont probablement déjà pris en considération dans des situations comme celle-ci; et si quelqu’un appel cette relance, les quatre as seront probablement sortis.
Dans ces circonstances, votre main forte pourra peut-être remporter tout le pot (« scoop »). Il est peu probable qu’il y ait séparation du pot, parce qu’il n’y a probablement pas de main basse. Dans tout événement, cela vaut la peine de relancer – ou même de relancer à nouveau – et le si le flop n’est pas en votre faveur, vous ne serez jamais en danger, parce que cette main est très facile à coucher lorsqu’elle est confrontée à un flop bas.
Ces mains recommandées ne sont pas les seules que vous pouvez jouez avant le flop, mais si vous êtes en train d’apprendre le jeu, il est plus sage de savoir qu’il ne faut pas jouer trop de mains, car jouer trop de mains est l’erreur de la plupart des joueurs d’Omaha/8 plus que tout autre. Coucher les mains qui ne sont pas en votre faveur lors du flop sera facile et moins coûteux aussi. Puisque la plupart des gens jouent au Omaha parce qu’il offre une meilleure justification de jouer plus de mains, nos recommandations vous permettront de tirer avantage de cette tendance et d’en tirer profit.

Comments

Powered by Facebook Comments