Introduction au Omaha – 3e Partie

Publié le 30 août 2004

JEU SUR LE FLOP ET APRÈS
Comme dans toutes les variantes à flop, il est primordial que le flop complète bien votre main. Au Omaha 8, cela signifie au moins 2 cartes de bas pour continuer avec un tirage au bas. Et la plupart du temps, il est important d’avoir le meilleur tirage possible. Il est bien fâchant de finalement avoir AA23 dans sa main et de voir un flop de 8 9 T, mais il faut avoir la discipline de coucher notre main quand le flop n’est pas favorable. Continuer avec ces mains en tentant de frapper deux fois une bonne carte est ordinairement suicidaire. Pour le haut, c’est un peu le même principe, il faut avoir le meilleur tirage possible. Par exemple, le tirage à la meilleure couleur si deux cartes sont assorties. Ou bien le meilleur set ou les deux paires supérieures. Ce sont des mains qui feront d’excellentes mains si elles sont complétées. Mais quelque soit votre main pour le haut, sachez qu’à moins qu’elle soit tout simplement imbattable, elle sera vulnérable. Contre plusieurs adversaires, une couleur est ordinairement dans le trouble si le tableau contient une paire (faisant une main pleine possible). Il est important de souligner que les mains pour le haut perdent beaucoup de valeur quand il y a un bas possible, puisque maintenant elles doivent se battre pour seulement remporter la moitié du pot.
-COUCHER LE MAX-
Le Omaha est pas mal la seule variante dans laquelle il est bon de coucher le max (la meilleure main possible). Par exemple, si vous êtes dans un blind avec un 4 et un 5, et le flop tombe 3-6-7 avec deux piques, il peut être sage de coucher votre main, surtout si plusieurs joueurs sont impliqués dans le pot. Voyez qu’un bas est possible et vous n’aurez donc que la moitié du pot. Aussi, n’importe quel pique, 3, 6, 7, 8, 9 ou T peut donner à un autre joueur la meilleure main. Il vaut probablement mieux attendre une meilleure situation. Pour un joueur de Hold’em, coucher un set est impensable, mais c’est souvent la meilleure solution quand le flop fait un bas. Si vous avez une paire de huit (dans un blind, vous ne jouez pas 88 dans les autres positions) et le flop vient 8 6 2, il peut-être sage de vous coucher. Vous êtes presque certain de partager le pot et il y a une multitude de cartes qui peuvent vous faire mal, surtout si le flop contient deux cartes de la même sorte.
-LE QUART DU POT-
Bien des joueurs pensent que les mains pour le bas sont surévaluées et ne devraient jamais être relancées. La raison est que si vous avez un A2 pour le meilleur bas, un autre joueur peut avoir le même bas et vous n’obtiendrai que le quart du pot (vous vous séparerez le bas). C’est simplement faux. La vérité est que obtenir le quart du pot n’est pas si pire que ça. Il est vrai que vous perdrez un peu d’argent lorsque cela vous arrivera, mais vous en ferez beaucoup plus si vous relancez ces mains et faîtes payer un joueur avec un A3 ou le joueur ayant la deuxième meilleure main pour le haut. Cependant, il ne faut quand même pas exagérer, si un joueur relance avec ce que vous pensez être un autre A2, il serait idiot de re-relancer vous-même, sauf si vous êtes au moins 4 joueurs dans le pot (à ce moment vous ne perdez plus d’argent même si vous séparez le bas, sauf si vous le séparez à trois joueurs).
-FORCER LE JEU-
Souvent, il est important de forcer la main d’un adversaire et de relancer simplement pour le faire coucher, augmentant ainsi vos chances de remporter une partie du pot ou le pot entier. Par exemple si le tableau est 3 6 8 K et vous avez A 2 J J, il peut-être bon de relancer un joueur dont vous êtes presque certain qu’il a un autre A2. La raison est que votre paire de valet a de bonnes chances de remporter le haut, vous donnant ¾ du pot. Si un joueur se retrouve derrière vous, votre relance pourrait lui faire coucher une main comme un simple roi. Si vous ne relancez pas, il va probablement égaliser et pourrait frapper une seconde paire sur la rivière et ne pas se coucher puisqu’il aura de bonnes chances de remporter le haut.
EN CONCLUSION
Le Omaha 8 est très complexe et seul des heures et des heures de jeu peuvent vous permettre de bien en saisir les subtilités. Puisque la plupart du temps, 3 ou 4 joueurs se retrouveront au dévoilement, il est important de viser le max dans vos tirages. Tirer à la deuxième meilleure main vous sera très coûteux au long terme. Assurez-vous que le flop vous ait vraiment aidé avant de vous aventurer plus loin.
Dans la quatrième partie de cette introduction au Omaha, nous verrons plus en détails le Omaha joué pour le haut, limite du pot.

Comments

Powered by Facebook Comments