Apprendre Une Seule Variante, Ou Plusieurs?

Publié le 26 octobre 2006

Est-ce qu’un joueur de poker devrait se concentrer sur 1 seule variante, ou plusieurs ? D’après moi, ça ne dépend que de son calibre.

Les joueurs débutants

D’abord, précisons que la phase débutante d’un joueur de poker s’échelonne généralement sur plus d’une année. Certaines personnes font exception pour différentes raisons : elles sont personnellement « coachées », elles sont disciplinées et structurées dans leur apprentissage, elles ont des capacités intellectuelles extraordinaires, elles étudient et pratiquent le poker un grand nombre d’heure pas semaine… Mais la majorité des nouveaux joueurs n’atteignent le statut de joueur intermédiaire/avancé qu’après quelques années.
Tant qu’un joueur est au stade de débutant, il a intérêt à se concentrer sur le moins de variante possible. À vrai dire, une seule, selon moi, puisque l’étudier nécessite un délai très considérable. Soyez certain que 2-3 livres et quelques dizaines de milliers de mains sont insuffisants à la démystification d’une variante de poker !
Vous pouvez déjà constater que l’étude d’une forme de poker implique l’acquisition de plusieurs notions. Exemple : pour jouer adéquatement en SitnGo (Hold’em NL), votre apprentissage doit être partagé entre les éléments suivants : le Hold’em, les mises au NL, le jeu de tournoi, la table pleine, la table Short-Handed et le jeu en Heads-Up. Ça fait déjà pas mal pour quelqu’un qui « commence ». Dans le cas présent, ajoutez une autre variété d’Hold’em telle que la partie à l’argent m’apparaît concevable, mais il ne faudrait pas tomber dans les variantes étrangères. Les « novices » risquent quand même de nuire à leur développement. Sans rentrer profondément dans les détails, disons qu’en ajoutant le « Limit » à leur NL, ils pourraient confondre la sélection des mains de départ ; ou bien utiliser des notions appropriées seulement en tournoi dans leurs parties à l’argent. Etc.

Les joueurs intermédiaires et avancés

Les joueurs gagnants aux moyennes limites devraient commencer à ajouter une (ou des) variante(s) à leur arsenal. N’importe laquelle dans le tableau (de gauche) ci-dessus peut faire. Vous pourriez être surpris par le nombre de concepts qu’ont en commun certaines variantes. Et comme vous maîtrisez la plupart des concepts de votre variante de prédilection, vous débutez déjà avec un bon bagage. Une « free card », un « bluff », un « slowplay » restent des notions similaires qu’on parle de Stud, d’Omaha ou d’Hold’em. Les joueurs ayant lu Theory of Poker, de Sklansky sont bien placés pour le savoir. Et dans ses trois Poker Essays, Malmuth compare souvent le Hold’em au Stud (et un peu le NL au limit), afin d’identifier les concepts qui diffèrent d’un style à l’autre.
Effectivement, un nouveau style de poker peut mettre en évidence des concepts présents dans votre variante principale auxquels vous n’aviez jamais accordé d’importance. Un exemple plutôt basique : le Stud pourrait vous faire découvrir l’importance des « antes » apparaissant tardivement dans vos tournois d’Hold’em…
En surcroît, vous pourriez être agréablement surpris de constater que vos connaissances déjà acquises font de vous un joueur gagnant dans ces nouveaux styles, et ce, dès vos premières parties ! C’est ce qui m’est arrivé dernièrement alors que je n’avais jamais joué autre chose que du Hold’em (sous toutes ses formes, et du Draw, jadis) ; j’ai ajouté les 2 formes d’Omaha et les 3 formes de Stud à mon arsenal, et j’ai constaté qu’elles m’étaient rentables. En plus, vous pourriez prendre plaisir à découvrir et pratiquer du « nouveau » poker. Ça change de la routine, si je peux dire !
Vous aurez ensuite la possibilité de jouer tous les « events » des tournois majeurs. Cette année, la moitié des « events » du championnat de poker en ligne (wcoop) ne sont pas du Hold’em ! Aussi, vous aurez la possibilité de jouer des parties mixées comme le H.O.R.S.E. (5 variantes jouées en rotation : Hold’em Limit, Omaha8, Razz, Stud high, Stud high/low) ou des parties « maisons » « dealer’s choice ».
Je termine sur ces paroles empruntées à Steve Zolotow : « La psychologie et les probabilités sont (également) très utiles. (…) En supposant que vous êtes extrêmement intelligent, et que vous travaillez très fort, vous devriez maîtriser tous ces jeux et disciplines académiques dans approximativement 5 vies ». J’espère que vous croyez en la réincarnation !
Yannick Frenette / yaffy yannixfrenette@hotmail.com
Cet article est en parti inspiré de :
Super System II (P.199-202), Specialize or learn them all, by Steve Zolotow

Comments

Powered by Facebook Comments