WPT Championship 2004 – 3e Partie

Publié le 12 août 2004

JEUDI 22 AVRIL
J’ai débuté ma journée en allant voir l’action du World Poker Tour au Bellagio pour mes sites. Matt Matros et Russell Rosenblum, deux joueurs que j’ai rencontré à Foxwoods dans des petits tournois amicaux, sont toujours de la partie. Russell a un petit tapis, mais Matt a un bon tapis. Pour ceux qui ne savent pas qui est Russell, il a fait la table finale du tournoi de clôture des Séries Mondiales en 2002. Russel et Matt sont des joueurs excellents.
Je me dirige en après-midi vers le casino Binion’s pour y faire des satellites comme la journée précédente. J’en fais deux, sans trop de succès.
Le soir venu, c’est le tournoi de Hold’em sans-limite au Mirage. La formule est la même que la veille, 200$ d’entrée et un seul rachat de 200$. Un total de 81 joueurs participent et la bourse totale est de plus de 28 000$. Pas mal pour un petit tournoi hebdomadaire.
Puisque j’aime bien jouer avec un gros tapis, je décide donc de racheter tout de suite pour m’assurer de pouvoir jouer un gros pot si la situation survient. Depuis ce tournoi, par contre, j’ai changé ma stratégie et je préfère maintenant racheter seulement à la fin de la période de rachat ou bien si je perds mes jetons, puisque l’on peut racheter peu importe le nombre de jetons que l’on a.
Je perds un peu de jetons au premier niveau main malgré avoir remporté 4 mains de suite avec AQ, AK, AQs et KK. Malheureusement, c’était tous des petits pots. Au second niveau, le joueur UTG suit, je relance avec AQ et il m’appelle. Le flop est de A 8 2 et il passe. Je mise 200 dans un pot de 275. Il relance à 400. Je pousse mon tapis. Il égalise avec AJ et je remporte un bon pot.
Le troisième niveau est sans histoire et je le termine avec 2825 devant moi. Avec des blinds de 50-100 la main suivante survient. Un joueur ouvre avec une relance en position intermédiaire et un autre appelle. J’ai AA dans le petit blind. Pas de temps à perdre, je pousse. Le relanceur m’égalise et je double mon tapis.
À ma gauche se trouvait un joueur asiatique assez solide mais très agressif. Je me retrouve à la droite immédiate du bouton et ouvre à 350 avec AJ. Il sur-relance du petit blind pour 600 de plus. Parfois, il faut décider de mettre ses culottes et ne pas se laisser marcher dessus. J’ai probablement la meilleure main, et j’ai position sur lui. C’est proche entre pousser tout de suite ou attendre le flop. Je décide d’égaliser. Le flop est de K 8 3. C’est un bon flop. Il passe et je fais pareil. J’aurais pu miser, des fois je le fais. Mais ce joueur est le genre à me piéger avec un roi et j’aime mieux voir sa réaction sur le tournant. C’est risqué par contre. Le tournant est une brique et il check encore. Cette fois-ci, je mise 1000 et il se couche. Je termine ce niveau avec 5425.
Rien d’extraordinaire au prochain niveau.
Au 6e niveau, avec environ 5500 en jetons et des blinds de 100-200, un joueur relance à 600 devant moi. Avec JJ, je décide qu’il est mieux de simplement égaliser et de voir le flop. Cependant, un joueur se tape avec environ 2000 depuis les blinds. Je l’ai étudié durant une bonne minute pour enfin conclure que ma main avait de bonnes chances d’être bonne. J’ai donc égalisé la mise. Il avait 55 et j’ai remporté un bon pot. À ce moment, il restait que 18 joueurs, à 8 de l’argent.
C’est malheureusement pas mal le dernier pot que j’ai remporté. J’ai fait un vol de blinds au 7e niveau mais mon tapis diminuait peu à peu. Je n’avais pas une table idéale pour une fin de tournoi. Les trois plus gros tapis à ma table étaient des joueurs très lâches qui auraient sans doutes appeler une relance de ma part avec des mains plus que marginales. Et lorsque j’avais une main potable du genre de KJ ou 55, un joueur se tapait devant moi m’obligeant à me coucher.
J’ai finalement poussé mon tapis avec 85o lorsque tout le monde s’est couché à moi dans le petit blind. Il ne me restait que 1900 et les blinds étaient de250 et 500. Je pensais que c’était une bonne opportunité de voler les blinds. Le gros blind, m’a égalisé avec JT et j’ai perdu la main, terminant de ce fait 11e, sur la bulle.
C’est toujours fâchant de terminer sur la bulle, mais je suis quand même satisfait de mon tournoi, vraiment un concours de circonstances me limitant vers la fin du tournoi.
VENDREDI 23 AVRIL
Vendredi était la dernière journée de mon voyage. La table finale du World Poker Tour, était cédulée pour 19h00 le soir même, j’ai donc pris le chemin du casino The Orleans pour y disputer le tournoi de midi, un Omaha haut et bas limite. Le tournoi coûte 40$, mais pour un maigre 3$ d’extra, les joueurs ont droit à un tapis de départ de 375 au lieu de 300, ce qui vaut dire que ça en vaut trop la peine que ne pas le prendre devient une erreur monumentale. De plus, le 3$ va aux croupiers, ce qui est une bonne cause.
Un total de 71 joueurs sont de la partie et les 10 premières places seront payées. Les niveaux augmentent à tous les 20 minutes donc le tempo est assez rapide.
En partant, je rachète 600 jetons pour 20$ de plus et me retrouve à 975. Le premier niveau est sans histoire et je me retrouve avec 1335 après le second niveau, après avoir ramassé le pot avec AA33 assortie.
Au 4e niveau, je me retrouve avec AhAs2c5h et de nouveau je ramasse tout le pot. Le tempo du jeu est très lent, et pas beaucoup de mains sont brassées durant un niveau. Mon tapis se maintient donc sans trop d’histoire lorsque, avec des blinds de 150-300 (10e niveau) et un tapis de 2200, je flop le tirage au bas avec A224 et manque malheureusement ma main. Je termine ce niveau avec 1200, un petit tapis.
Au prochain niveau, par contre je réussi à doubler avec AA23. Ensuite, je vole les blinds avec des relances avec AA75 et AK88. Je termine ce niveau avec 4000 devant moi. Il ne reste que 20 joueurs.
Les blinds sont très gros, il faut jouer agressivement. De plus, comme c’est bien souvent le cas, les joueurs sont trop sélectifs puisqu’ils sentent l’argent proche. Mon tapis s’érode tranquillement puisque les blinds sont de 400 et 800. Avec 2000 jetons, je relance avec KdTd6s5c pour voler les blinds. Le gros blind défends et je me tape sur le flop de T 9 5 ! Le tournant et la rivière sont des briques et me deux paires remportent la main. Avec cette main, le 11e joueur de se fait éliminer et nous sommes de ce fait dans l’argent et à la table finale.
Deux niveaux plus loin et avec 6600, avec des blinds de 700 et 1500, je relance avant le flop avec As3hTsTd. Le flop étant de Js3s2c, je le tape alors sur le tournant qui est un 8. Malheureusement, mon adversaire a une paire de dame. Mais, la rivière est un magnifique 8s ce qui me donne la couleur. Il ne reste que 6 joueurs. Avec 9000 jetons, trois joueurs se font éliminer par 2 autres joueurs. Nous ne sommes que 3 et j’ai le plus petit tapis.
À ce moment, les deux autres joueurs veulent discuter d’un deal. Les bourses sont de 980$, 570$ et 345$. J’avais 9000 sur 63300 jetons soit 14.22% des jetons. Si l’on utilise la méthode des jetons, je devrais avoir au minimum 122$ de plus que le 345$ assuré. Mais cette méthode privilège le meneur en jeton, et donc je devrais recevoir plus que ce montant.
Ils m’offrent 200$ au lieu de 122$. Puisque j’avais le plus petit tapis, avec des blinds de 1000 et 2000, j’ai décidé d’accepter. De plus, j’ai empoché 20$ d’extra puisque le tournoi avait des « bounties » et j’ai éliminé 4 joueurs.
Somme toute, je suis satisfait de mon voyage. J’ai eu une 2e et une 3e place dans des tournois multi-tables, en plus de gagner un satellite des WSOP. Et dans deux autres tournois, j’ai fait les deux dernières tables, dont une 11e place. Bref Las Vegas a été bon pour moi, ce qui est toujours apprécié.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Le calendrier préliminaire des WSOP 2018 publié par erreur
MOTS CLÉS : , 2018, calendrier, horaire, WSOP
Le festival hivernal du Playground annoncé
Benoit Coulombe remporte la classique de poker Espacejeux au casino de Montréal
PartyPoker lance sa propre monnaie pour son circuit live
Place à la Classique de poker Espacejeux au Casino de Montréal cette semaine!
HAUT DE LA PAGE