Victoire d’Andy Philachack à la Nouvelle-Orléans

Publié le 27 décembre 2007

Le casino Harrah’s de la Nouvelle-Orléans accueillait du 25 novembre au 5 décembre dernier le circuit des WSOP pour le Winter Bayou Poker Challenge, une série de tournois de Hold’em sans limite qui se clôturait par un tournoi de championnat à 5000 $ auquel 160 joueurs ont participé.

Des 18 joueurs qui réussissent à terminer dans les bourses, seulement trois sont des joueurs professionnels, soit Philachack, David Fox et Josh Arieh. C’est seulement la troisième fois que Philachack atteint les bourses d’un tournoi important, mais il a l’habitude de jouer le tout pour le tout, car ses deux bourses précédentes sont des deuxièmes places, l’une au Jack Binion World Poker Open en 2005, et l’autre aux Séries mondiales de 2007 alors qu’il s’est incliné en duel contre Phil Hellmuth lorsque ce dernier a remporté son 11e bracelet historique.

Voici le décompte des jetons au moment de commencer la table finale :

Siège 1 : Ted McCollom jr. 252 500
Siège 2 : Philip Sparta 85 500
Siège 3 : Lou Esposito 20 500
Siège 4 : Bruce F. MacGregor 123 500
Siège 5 : Nic ?the Greek? Gellepis 65 000
Siège 6 : Andy Philachack 35 000
Siège 7 : Lenny Pruzansky 174 000
Siège 8 : David Fox 324 000
Siège 9 : Josh Arieh 510 000

Un premier joueur est éliminé après seulement cinq minutes de jeu. Lou Esposito, le gagnant de l’an passé, tente de voler les blinds en poussant all-in avec 75s. Sa tentative échoue et il doit se contenter de la neuvième place et d’une bourse de 15 000 $.
À peine quelques mains plus tard, Philip Sparta est lui aussi éliminé lorsque son all-in avec AQ est appelé par la paire de Trois de Lenny Pruzanski. Sparta ne reçoit aucune aide du tableau et est donc éliminé en huitième place. Le plus jeune joueur à la table (23 ans) repart avec près de 23 000 $.

La prochaine élimination à survenir ressemble étrangement à la précédente. Avec les blinds de plus en plus élevés, Bruce F. MacGregor décide d’aller all-in préflop avec AQ. Ted McCollom appelle la relance avec une paire de Six. Une fois de plus, la petite paire tient le coup. MacGregor, un vétéran de la guerre du Vietnam, tombe au combat en septième place, ce qui lui rapporte tout de même 30 000 $.

L’action ralenti par la suite et il s’écoule plus de 90 minutes avant qu’un autre joueur soit éliminé. Peut-être que le destin voulait rattraper le temps perdu, car deux joueurs sont par la suite éliminés simultanément. Après que Nic Gellepis ait décide de pousser all-in avec AJs, Pruzanski, qui a à peine plus de jetons que lui, relance all-in à son tour avec JJ. Josh Arieh se retrouve alors dans une situation difficile avec sa paire de Neuf. Il décide finalement d’appeler la relance et un flop T-9-3 vient lui donner la meilleure main. Le quatrième Neuf sur le tournant lui assure définitivement la victoire. Gellepis et Pruzanski sont donc éliminés tous les deux. Une situation des plus rares se produit lorsque le croupier s’aperçoit que les deux joueurs possédaient exactement le même nombre de jetons au début de la main. Les deux hommes se partagent donc à égalité le total des bourses prévues pour les cinquième et sixième places, soit 42 000 $ chacun.

Après avoir perdu une bonne partie de ses jetons, David Fox se voit obligé de pousser les 125K jetons qui lui reste au milieu de la table avec 66 dans l’espoir ramasser la blinds. Philachack appelle sa mise avec AK et cette fois-ci, la petite paire est battue lorsqu’un As tombe sur la rivière. La quatrième place de Fox lui rapporte 61 000 $.

Ted McCollom est ensuite éliminé en troisième place lorsque sa tentative de semi-bluff échoue contre Josh Arieh. Ayant 3c4c en main, McCollom décide de relancer all-in sur un flop AcAhQc. Arieh appelle immédiatement la mise avec A9 et une autre Dame sur le tournant vient rapidement mettre fin au suspense en donnant une main pleine à Arieh. McCollom empoche ainsi plus de 76 000 $, ce qui est vraiment extraordinaire lorsqu’on considère que c’était la première fois de sa vie qu’il atteignait les bourses dans un tournoi! De plus, son propre fils Clinton a également atteint les bourses en terminant en 11e place.

Le duel final commence donc entre Josh Arieh et Andy Philachack, ce dernier détenant une légère avance en jetons. Le duel ne dure malgré tout que quelque minutes. Lors de la main fatidique, Arieh reçoit 97 et croit bien avoir un excellent flop lorsqu’il aperçoit T-9-7 sur le tableau. Une série de relance amène Arieh all-in et il constate avec horreur que ses chances de l’emporter sont presque nulles, car Philachack a T7 en main… Aucun miracle ne se produit et Andy Philachack remporte donc sa première victoire ainsi qu’une bourse de 247 000 $. Il reçoit également une bague en or sertie de diamants et une entrée pour le Main Event de 2008. De son côté, Josh Arieh empoche 130 000 $ pour sa deuxième place, ce qui lui permet d’atteindre les 4 millions $ de gains en carrière.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Le calendrier préliminaire des WSOP 2018 publié par erreur
MOTS CLÉS : , 2018, calendrier, horaire, WSOP
Le festival hivernal du Playground annoncé
Benoit Coulombe remporte la classique de poker Espacejeux au casino de Montréal
PartyPoker lance sa propre monnaie pour son circuit live
Place à la Classique de poker Espacejeux au Casino de Montréal cette semaine!
HAUT DE LA PAGE