Tom McEvoy gagnant du premier WSOP Invitational

Publié le 4 juin 2009

Cette année lors des World Series of Poker, l’organisation a décidé de fêter le quarantième anniversaire en organisant un tournoi toute étoile avec, à la clé, l’honneur plus que les gros dollars.
En effet, ce premier WSOP Invitational était gratuit à l’entrée mais, comme son nom l’indique, il était sur invitation seulement. Et comment pouvait-on être invité? Fort simple, suffisait d’avoir remporté l’évènement principal des WSOP au moins une fois. Plusieurs croyaient que l’absence de bourse allait désintéresser les joueurs mais, au contraire, la compétition était très attendue voyant même Greg Raymer s’absenter d’un tournoi pour venir jouer dans celui-ci. On parle alors d’un très grand succès pour ce tournoi des champions.
Tom McEvoy est donc le premier grand champion sur invitation, se voyant remettre la coupe Binion, remise par Jack Binion lui-même, ainsi qu’une remise à neuf d’une corvette  stingray 1970. Pour obtenir ces honneurs, McEvoy a due survivre à la table finale qui était composé des joueurs suivants : Berry Johnston, Carlos Mortensen, Peter Eastgate, Robert Varkonyi, Tom McEvoy, Huck Seed, Dan Harrington, Phil Hellmuth, Jim Bechtel et Doyle Brunson.
Voici donc un survol de l’action à cette table finale.
À la première main de la table finale, Phil Helmuth a vu sa journée écourté d’une façon qu’il n’a surement pas souhaitée. Carlos Mortensen, avec une paire de 2, a tenté de voler les blinds d’Helmuth qui lui a joué les cotes en appellant avec 10-5 assortis. Le tableau n’aidant absolument pas le «poker brat’, c’était pour lui la fin de ce tournoi.
En neuvième position, seulement deux mains plus tard, c’est le champion en titre des WSOP Peter Eastgate qui s’est confronté à «Action’ Dan Harrington. Devant une relance de la part d’Harrington avant le flop, Eastgate a sur-relancé pour tous ses jetons simplement pour ce faire appeler quasi instantanément par la paire d’As que tenait en main Harrington. Eastgate découvre un 7 et un 8 assortis pour recevoir un flop très favorable, 5-6-8 avec le 6 assortis à la main d’Eastgate. Malheureusement, un valet au tournant suivi d’un roi à la rivière on permis au as d’Harrington de tenir le coup, éliminant ainsi le jeune champion provenant d’internet.
En huitième position, le favori de la foule en présence a vu sa journée prendre fin. Doyle Brunson a misé tout son avoir après le flop 8-10-7 et deux c?urs. Tom McEvoy pensa quelques instants pour finalement appeler avec une paire de valets, dominants l’as et le 2 de c?ur de Doyle. Le tournant et la rivière n’ont pas aidé la main à tirage de Brunson qui s’empare de la huitième place de ce tournoi.
Un peu plus tard dans le tournoi, c’est de l’action avant le flop qui entrainera la prochaine sortie. Berry Johnston avec Q-J assortis relance à 2000 en position médiane pour être sur-relancé à sa gauche par Carlos Mortensen qui tenait une paire de six et qui a monté la mise à 5000, appelé par Johnston. Le flop offra une panoplie d’options à Johnston avec K-8-7 avec deux cartes assortis à sa main. Un neuf au tournant ajoute un tirage à la quinte à toutes ces options mais Mortensen souffla un grand coup quand vient un autre roi sur la rivière, lui donnant deux paires et la meilleure main.
Le suivant en liste, le champion en titre du NBC’s Head-Up : Huck Seed. À cours de jetons et de temps, Seed a tenter une man?uvre avant le flop avec K-J non assortis en position médiane pour finalement recevoir un appel dévastateur de Mortensen qui tenait K-Q de carreaux. Les deux anciens champions ont obtenus une paire, Mortensen ayant l’avantage avec sa dame. Seed obtient donc la sixième position.
Très actif depuis le début de la table finale, Carlos Mortensen a aussi détenu la pôle au niveau des jetons lors de la première journée de ce prestigieux tournoi. Cependant, le matador a frappé un mur quand un flop A-4-3 semblait favorable à l’as qu’il tenait déjà dans ses mains accompagné d’une dame. Par contre, le brelan de 3 de Jim Bechtel était largement suffisant pour pointer la sortie à Mortensen qui n’a pas reçu d’aide avec le tournant et la rivière. Une cinquième place dans son cas.
Ainsi s’esquisse le carré d’as qui ne manque pas d’action. Robert Varkonyi a triplé les mises à 3000 seulement pour se voir sur-relancé à 9 000 par Tim McEvoy du bouton. Harrington laisse aller son small blind et Bechtel lui a relancé à 29 000 pour voir Varkonyi s’ecclipser de la main et McEvoy lui d’y aller le tout pour le tout, ajoutant 35 000 au 29 000 déjà en jeu. Avant le flop, les deux rois de Bechtel sont en bonne posture face à A-K détenu par McEvoy. Mais, scénario classique, un as rescape la main de McEvoy et envoi Bechtel au repos en quatrième place.
Tout le monde se souvient de la troisième place de Dan Harrington à l’évènement principal de 2003, l’année ou Chris Moneymaker a surpris le monde du poker en remportant les grands honneurs. Bien, à plus petite échelle, Harrington reprend cette troisième marche du podium. La paire de neuf que tenait Harrington n’a pas su tenir le coup face a K-Q tenu par McEvoy qui a vu une dame lui sauver la mise et éliminer Harrington.
Finalement, le voyage improbable de Varkonyi jusqu’à la deuxième place en a surpris plus d’un parmi cette sélection de joueurs élites. Mais son voyage cendrillon c’est terminé lorsqu’il croyait être en bonne position avec une «straight flush’ draw, simplement pour se rendre compte que McEvoy tenait la déjà la suite dans ses mains et son tirage à la couleur était supérieur au sien. Donc, avec cinq trèfles en main, Tom McEvoy remporte la corvette et la coupe Binion.
Discutez de cette nouvelle dans notre forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
56 joueurs ont déboursé 300 000 $ afin de participer au Super High Roller Bowl
Le guide complet de taxation en prévision des WSOP 
Mike Sexton quitte son poste de commentateur et tête d’affiche du circuit WPT
Fin du concept des neuf de novembre dès les WSOP 2017
De toutes nouvelles règles de “calling the clock” aux prochaines WSOP
HAUT DE LA PAGE