Suite et fin du voyage…

Publié le 12 juillet 2012

C’est aujourd’hui que nous prenons l’avion pour revenir à Montréal et que l’aventure WSOP 2012 prend fin. Les voyages à Vegas se terminent souvent beaucoup trop abruptement. L’année dernière, GabyGaby avait été éliminé du main event au jour 3, à 9h le soir. Il était revenu à la chambre en disant « On s’en va ». Achat de billets sur Internet, entassement pêle-mêle des vêtements dans nos valises et, 4h plus tard, nous étions assis dans l’avion pour un vol de nuit en direction de la maison. Cette année, le départ fût un peu moins précipité, mais le sentiment qui l’accompagne reste le même : « On s’en va. »

En rétrospective, je pense que ce fût un de nos pires étés en terme de résultats pour le groupe de la maison. Évidemment, je souhaite la meilleure des chances à ceux qui sont toujours dans le main event au moment d’écrire ces lignes, et j’espère qu’ils réussissent à faire renverser la vapeur. Pour le reste, plus le voyage tirait à sa fin, plus l’enthousiasme général s’effritait. Marke a même décidé de quitter plus tôt que prévu et de ne pas jouer le main event, même si ce tournoi était prévu initialement à son horaire. Un à un, les joueurs sont éliminés et la maison se vide. Tout le monde a hâte de retrouver ses affaires et surtout, avouons-le, son Internet! Depuis le Black Friday, les joueurs de poker ne s’éternisent plus inutilement aux États-Unis. Ils ont envie de retourner jouer en ligne le plus rapidement possible.

Une autre constatation vient assombrir le paysage « pokérien » cet été : l’amélioration du calibre général des joueurs. C’est ma 4e participation aux WSOP en 4 ans et jamais je n’ai été témoin d’une différence aussi flagrante. En l’espace d’un an, le calibre a changé radicalement. La mort de Full Tilt Poker, ainsi que le fait que Pokerstars, plus grand site de poker en ligne, ait été banni des USA et donc n’offre plus l’opportunité aux joueurs de se qualifier pour les WSOP via des satellites, a certainement joué pour beaucoup à cet effet. Moins de joueurs, moins de qualifiés Internet, donc moins de mauvais joueurs. Quant aux bons joueurs américains qui ne souhaitaient pas s’exiler, une solution demeurait : le live.  Au jour 1 du main event, je crois que JPhil devait avoir environ 6 MTT pros à sa table. Personne ne souhaite faire face à un tel scénario dans un tournoi de cette envergure.

Olivier (latinsnake) a décidé cette année de ne venir à Vegas que pour jouer le main event. Il est arrivé le 7, a joué le 9, a été éliminé, puis est reparti le 11. Je me demande si cela ne deviendra pas une façon de faire de plus en plus répandue au cours des prochaines années. Le main event est un tournoi à haute variance, mais dont les retombées en cas de gain peuvent changer le cours d’une vie. Avec les taxes américaines prises sur les gains de tournois, les frais engendrés par un long séjour, le calibre des joueurs qui devient meilleur, et le peu de marge de manœuvre en début de tournoi, dû au peu de jetons alloués dans les tournois à plus petits frais d’entrées, il m’apparait de moins en moins intéressant de passer l’été à Vegas. Comme l’univers du poker a été sujet à beaucoup de bouleversements au cours des derniers mois/années, il est difficile de prévoir ce qui en sera pour l’an prochain et nous réévaluerons le tout en temps et lieu.

Je sais bien que nous ne pourrons jamais revenir en arrière, ni connaître à nouveau un boom comme celui des belles années du poker. Je suis peut-être trop optimiste, mais si des changements s’effectuent prochainement dans la législation ou le monde du poker en général, je souhaite que ce soit dans l’intérêt des joueurs… et du jeu! Ce jeu qui nous offre de si belles opportunités, qui nous donne accès à un mode de vie privilégié, qui nous permet de sortir de notre bulle l’instant d’un mois et de partager ensemble souvenirs impérissables, et fous rires interminables… Ce sont de précieux moments que nous vivons ici chaque année et j’en apprécie chaque seconde, et ce, malgré les bad-beats et les défaites qui nous donnent parfois envie de dire « On s’en va ».

Discutez de ce blogue WSOP 2012 par Geneviève Gloutnez sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Les WSOP veulent votre avis!
Jonathan Duhamel termine 4e au High Roller WSOP-APAC!
Duhamel atteint une 3e table finale des WSOP-APAC!
Ladouceur et Caza dans l'argent à Londres
Plus que 18 joueurs au tournoi principal
HAUT DE LA PAGE