Portraits des neuf finalistes à la table finale WSOP 2010

Publié le 5 novembre 2010

Près de quatre mois après l’interruption du jeu lors de l’obtention de la table finale WSOP 2010, l’attente atteint enfin sa date d’expiration.  Ce samedi, les neuf finalistes de l’événement principal WSOP 2010 seront de retour au Rio.  Plus de huit millions de dollars sépareront la bourse de la première victime à celle du futur champion du monde.  Aucun autre tournoi au monde ne peut revêtir un tel blason.  9 millions de dollars, le titre de champion du monde, le bracelet WSOP tant convoité, voilà tous les enjeux qui seront départagés ces prochains jours.

En plein vol en direction de Las Vegas, le moment tant attendu est bel et bien arrivé pour Jonathan Duhamel.  Plus d’une dizaine de Québécois dans ce vol seulement se préparent à encourager la jeune star, alors que le principal intéressé se montre calme, en pleine préparation mentale afin d’affronter le défi qui l’attend.

Toute l’équipe de PrincePoker.com se prépare enfin à couvrir cette aventure unique.  Notre mission est aussi claire que motivante.  Aux côtés de RDS.ca, nous allons apporter un contenu constant, en temps réel, afin de vous faire vivre l’expérience de cette table finale comme si vous y étiez.

À exactement deux jours du commencement de la table finale (samedi midi heure de Vegas, donc 15h heure du Québec),  PrincePoker vous présente un profil complet des neuf prétendants au titre.  Qui est le joueur avec le plus d’expérience ?  Qui est considéré comme favori ?  Voici un portrait de ces neuf hommes sur le point de jouer pour la somme la plus importante de leur vie.

Jason Senti – 25 ans

Siège 1

7 625 000 jetons

États-Unis, Minnesota


Seul autre joueur commandité par PokerStars aux côtés de Jonathan Duhamel, Jason Senti dispose du plus petit tapis parmi les neuf finalistes.  Jusqu’à 22 ans, Senti se consacrait à ce qu’il croyait être sa future carrière, soit l’ingénierie électrique.  Ami proche de Phil Galfond, il a fait le saut comme joueur professionnel il y a 3 ans.  Il est d’ailleurs l’un des instructeurs renommés du site de coaching vidéo BlueFirePoker, où il s’affiche sous le nom de PBJaxx.


Senti est un joueur en ligne naviguant du NL1000 au NL 10000.  La seule performance WSOP à son actif date de l’année dernière, alors qu’il avait terminé au 21e rang du tournoi Heads-Up pour 18 000$.

PBJaxx se spécialise également en Pot Limit Omaha.  Avec à peine 15 big blinds à l’aube de cette table finale, ce sera pratiquement le mode all-in ou fold pour l’américain.  Il était au 4e rang avant la dernière journée de compétition en juillet, mais referma radicalement son jeu afin d’atteindre la table finale, le plaçant conséquemment dans la précaire position dans laquelle il se trouve aujourd’hui.

Joseph Cheong – 24 ans

Siège 2

23 525 000 jetons

Etats-Unis, Californie


Ce Coréen d’origine est lui aussi un spécialiste de poker en ligne.  En effet, il y affiche déjà des gains de 1.3M$, comparativement à un total de moins de 100 000$ live.  Il est un joueur réputé sur Full Tilt Poker où il joue sous l’acronyme subiime.

Cheong est diplômé en psychologie, lui apportant possiblement un avantage mental à cette table finale.  Bien qu’il se soit illustré par un style très agressif, sa seule victime lors de la dernière journée de compétition ne fut nul autre que le Québécois Pascal LeFrançois, terminant alors au 11e rang.

Ce n’est pas la première performance digne de mention de l’Américain, bien qu’aucune n’égale ce qu’il empochera cette semaine.  Cheong a remporté un événement FTOPS pour 55 000$ en 2009.  Il a terminé deux fois dans l’argent lors des dernières séries mondiales de poker, puis dispose d’une bague en or du circuit WSOP.

Cheong montre également de nombreuses victoires dans des tournois de toute sorte sur Full Tilt Poker.

John Dolan – 24 ans

Siège 3

46 250 000 jetons

États-Unis, Floride


Dolan est l’un des joueurs les plus connus de cette table finale, derrière Mizrachi et Racener.  Détenant le deuxième plus gros tapis derrière Jonathan Duhamel, ce dernier est considéré comme sérieux prétendant au titre WSOP 2010.

Dolan est un ancien employé de restaurant, ainsi qu’un ex-croupier.  Il joue au poker professionnellement depuis maintenant cinq ans.  Cela ne l’empêchant cependant pas de participer au tournoi WSOP réservé aux employés de Casino en 2007, alors qu’il exerçait encore son métier de croupier à temps partiel.

L’Américain a terminé deux fois dans l’argent lors des présentes WSOP.  Il a notamment atteint le sixième rang dans l’événement #36 de Hold’em sans limite à 1 000$.  Shortstack alors qu’il ne restait que 27 joueurs, le timing n’aurait pu être meilleur pour Dolan afin de remonter la pente.

Avec Duhamel et Cheong, Dolan est l’un des joueurs les plus agressifs à cette table.  Il est réputé pour son sang froid.  Voilà donc une qualité qui s’avérera essentielle afin de supporter la pression qu’il subira dès samedi !

Jonathan Duhamel – 23 ans

Siège 4

65 975 000 jetons.

Canada, Boucherville


Après toute l’attention médiatique qui lui fut portée, Jonathan Duhamel n’a plus besoin de présentation.  Jeune Québécois de Boucherville, Jonathan tentera de devenir le premier Canadien à fièrement porter le titre de champion du monde de poker.  Meneur en jetons à l’aube de la finale, il est sans conteste le favori afin de triompher.

Duhamel se démarque par son jeu agressif, son sang-froid, le contrôle absolu sur ses émotions ainsi que sa confiance en lui-même.  Après un premier gain à Prague en 2008 en tournoi live, il récidive cette année grâce à deux places payées lors des présentes WSOP.  C’est cependant cette quatrième performance qui marquera l’histoire, alors que tout le Québec le supporte dans sa quête.

Jonathan est avant tout un joueur de parties à l’argent en ligne.  Parions cependant que cette dynamique est désormais chose du passé !  Jonathan sera le plus jeune joueur à cette table.

Jonathan fut un acteur lors du moment fort des dernières séries mondiales – la main que tous ont vue et se rappelle – soit celle de l’élimination crève-cœur de Matt Affleck.  Jonathan est le seul autre joueur de la table finale à revêtir les couleurs de PokerStars.  Loin d’être intimidé par l’atteinte potentielle de cette finale rêvée, Jonathan a plutôt profité de son avantage en jetons pour contrôler la table et engraisser son tapis lors des dernières heures de jeu en juillet dernier.

Michael Mizrachi – 29 ans

Siège 5

14 500 000 jetons

États-Unis, Floride


Michael Mizrachi est sans conteste le joueur s’étant le plus illustré lors des dernières séries mondiales de poker.  Alors qu’on apprenait au printemps qu’il était confronté à certaines difficultés financières, ces dernières sont désormais choses du passé grâce à l’été de rêve qu’il a connu.

Mizrachi a d’abord remporté le tournoi d’introduction lors des présentes WSOP, soit le Player’s Championship de jeux mixtes à 50 000$.  La réputation de celui qu’on surnomme « the grinder » n’est plus à faire.  Il dispose de deux titres WPT ainsi que d’un bracelet WSOP.  Une victoire lors de cet événement principal lui permettrait de décrocher le titre de joueur de l’année.  Avec l’un des plus petits tapis, c’est cependant une mission encore bien loin d’être réalisée.

Jouant depuis l’âge de 20 ans, Mizrachi a cumulé de nombreuses prestations dignes de mention ces neuf dernières années.  Au total, il cumule plus de 6.7M$ de dollars avant cette table finale.  S’il y en a un qui porte bien mal son surnom, c’est sans aucun doute Mizrachi !

On peut s’attendre à ce que Mizrachi soit le joueur avec le plus de fans lors de cette table finale (non pas faisant le plus de bruits, le groupe Québécois de Duhamel promettant de se démarquer sur cet aspect).  Mizrachi n’est pas le seul professionnel de sa famille alors que ses frères s’adonnent aussi au poker.  Robert Mizrachi est le plus connu du groupe et c’est ce dernier qui a pavé la voie à Michael.

C’est lors de ses débuts en ligne que Mizrachi a obtenu son surnom de The Grinder.  Jadis, tout gros pot perdu valait des heures études de la part du pro.  Michael a plus tard entrepris sa carrière live en bas de l’échelle, dans des tournois à faibles buy-ins.  Son talent lui permit cependant de rapidement s’élever et il sait aujourd’hui encore se démarquer aux plus hauts échelons des joueurs pros.

Matthew Jarvis – 25 ans

Siège 6

16 700 000 jetons

Canada, Surrey


Malgré ses études qu’il poursuit toujours, Matthew Jarvis joue au poker depuis déjà six ans.  Ses gains live se limitent d’ailleurs à environ 60 000$.  Jarvis est l’un des joueurs les moins connus de cette table et n’est certainement pas parmi les plus forts prétendants au titre.

Cette année, Jarvis s’est surtout illustré dans les tournois Deep Stack du Venetian, terminant d’ailleurs dans l’argent deux tournois un à la suite de l’autre.

C’est Jarvis qui élimina Brandon Steven au dixième rang, mettant fin à cette interminable période de jeu alors qu’un seul joueur restait à être éliminé avant la suspension du jeu.

Matthew fut l’un des joueurs les plus calmes lors du dernier jour de jeu, évitant toute confrontation susceptible de le faire rater ce rendez-vous ultime.

Sixième en jetons, ce n’est pas le joueur qui devrait voler la vedette sur cette table finale.  Jarvis demeure néanmoins un joueur aguerri et il saura certainement lutter pour sa position.

John Racener – 24 ans

Siège 7

19 050 000 jetons

États-Unis, Floride


Voici un troisième Floridien à cette table finale !  Ami de Mizrachi, Racener est un joueur dangereux qui pourrait rapidement devenir une menace s’il réussit à élargir son tapis tôt samedi.  Racener cumule près de 1.2M de dollars en tournois internationaux.  Malgré son jeune âge, il est sans contredit l’un des joueurs avec le plus d’expérience et d’aplomb sur cette table.

Racener joue également en ligne sous l’acronyme « POCKET FIVE » sur Full Tilt Poker, « $30K » sur PokerStars et « 5JMONEY5 » sur UB.  Il est classé au 492e rang mondial des meilleurs joueurs mondiaux.

Vous reconnaîtrez aisément Racener à sa coiffure en pics, s’il ne porte pas sa casquette bien entendu.  Ce dernier était en position de force lors de la dernière journée, mais doubla Filippo Candio tard dans la soirée.  Il demeure néanmoins un prétendant sérieux au titre, du moins si les cartes tombent de son côté.

Filippo Candio – 26 ans

Siège 8

16 400 000 jetons

Italie, Cagliari


Candio est le seul joueur européen de cette table finale.  En fait, il est le seul joueur italien à s’être rendu à un stade aussi avancé de l’histoire des séries mondiales de poker !  Ce dernier s’auto qualifie comme spécialiste en tournois.  Ce n’est pas une surprise réelle puisqu’en réalité, il s’agit de la seule forme de poker désormais légale en Italie.

La majorité se rappelle de Candio suite au terrible bad beat qu’il a infligé à Cheong, alors qu’il détenait 7-5 sur un tableau 6-5-5 contre les as de son adversaire, complétant ultimement une suite runner runner.

Le seul résultat digne de mention en tournoi international date de cette même édition des WSOP, alors qu’il a terminé au 157e rang du tournoi #11 à 1 000$.  Au total, ses gains en carrière de joueur s’élèveraient à environ 250 000$.

Cuong Nguyen – 37 ans

Siège 9

9 650 000 jetons

États-Unis, Californie


Cuong Nguyen est le seul amateur restant du tournoi.  Ce dernier affirme sans gêne qu’il s’agit là de son 4e tournoi à vie seulement.  Finaliste le plus âgé du lot, il fait carrière comme responsable des opérations dans une entreprise de produits médicaux.

Nguyen n’en est cependant pas à sa première expérience lors de l’événement principal des WSOP.  En 2008, il avait réussi à se hisser dans les places payantes, terminant alors au  614e rang.

Le Vietnamien d’origine s’est démarqué par ses jeux ultra-agressifs, frôlant même la folie.  Si la qualité de certaines de ses décisions est souvent remise en cause, le doute causé par cette approche chez ses adversaires a su lui rapporter, du moins jusqu’à maintenant.

Tous s’entendent pour dire qu’un grand lot de chance sera nécessaire si Nguyen espère se sauver avec le bracelet.  Tous en ont cependant besoin à un moment ou un autre dans un tel tournoi !  Si Cuong n’est définitivement pas parmi les favoris pour l’emporter, il demeurera intéressant d’observer jusqu’où son aventure pourra se poursuivre.

L’action reprendra à partir de samedi le 6 novembre, à midi heure de Vegas (15h heure du Québec).  Le jeu se poursuivra jusqu’à l’obtention des deux finalistes.  Ces derniers se disputeront finalement le titre le lundi 8 novembre, alors que le futur champion WSOP 2010 sera connu.

Voici l’échelle des prix disputés lors de cette table finale :

1- 8 944 138 $
2- 5 545 855 $
3- 4 129 979 $
4- 3 092 497 $
5- 2 332 960 $
6- 1 772 939 $
7- 1 356 708 $
8- 1 045 738 $
9- 811 823 $

Discutez du profil des neuf finalistes à l’événement principal WSOP 2010 sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Ladouceur en quête du titre High Roller aujourd'hui!
Eddie Bangash remporte le tournoi inaugural du festival de Montréal
Mclaughlin et Ladouceur toujours en lice dans le HR
Les tournois Double Bulle seront introduits au PCA 2015
Plus que 13 joueurs au tournoi inaugural du festival de Montréal du Playground
HAUT DE LA PAGE