Notre Premier WPT Canadien, le North American Poker Championships

Publié le 13 novembre 2006

Pour la toute première fois au Canada, cette semaine avait lieu enfin le premier WPT, événement tant attendu dans notre pays. C’est au Fallsview Casino de Niagara Falls, Ontario, qu’avait lieu le monstre du poker. Le personnel du casino a fait un effort surhumain pour donner une essence des plus professionnelles et efficaces à leur baptême de l’événement. Ils ont récolté d’ailleurs une quantité innombrable de compliments de toute part, et surtout des joueurs les plus professionnels présents au moment. « C’est la meilleure organisation de WPT jamais vue ! » est sans aucun doute la phrase qui a le plus résonnée aux oreilles de Jason March, directeur de l’événement, ainsi que dans celles des autres gérants de plancher.
Des joueurs d’aussi grande réputation que Johnson Juanda, Dan Harrington, Barry Greenstein, Daniel Negreanu, Isabelle Mercier, et des tonnes d’autres joueurs connus étaient présents à l’événement. Tous on su également apprécier l’organisation remarquable, l’efficacité des colours-up et changements de table et la courtoisie générale du personnel du casino.
Pour faire perdurer la tradition, l’équipe du WPT avait monté la table finale télévisée et tout le show qui l’entoure, dans la grande salle de bal le Avalon du Fallsview. Un grand public était présent tout au long de l’événement, et encore plus au cours de la journée de la finale. Le spectacle était épatant et toujours aussi divertissant à voir.
Juanda a su faire persévérer sa réputation, en atteignant une fois de plus la table finale de ce WPT, mais nous a quitté en cinquième position. Des nouveaux venus se sont fait remarquer dans cet événement, tels que John « popcorn » Lam, qui a fini troisième, avec une bourse de 352 541 $, et qui avait gagné son siège dans un satellite d’à peine deux cents dollars. Soren Turkewitsch, grand gagnant du tournoi, du bracelet, de la plaque et surtout du 1 352 224 $, avait pour sa part taillé sa place à l’aide d’un satellite de seulement 90 $… Laissant ainsi, pour deuxième, Jason Sagle, qui lui avait déjà quelques « Money finish » respectables (plus de à 250 000 $) son actif. Il s’en tire avec un prix de 676 197 $. Présents sur la table finale, il y avait aussi Mark Karam et James « Krazy Kanuk » Worth. Tout deux ont déjà connu des succès considérables avant l’événement, ils ont fini respectivement en sixième et quatrième position. Ils également tous deux tout autour de 250 000 $ de money finish à leur actif. Fait cocasse du tournoi, quatre des six finalistes étaient canadiens, provenant de l’Ontario, les canadiens se sont donc bien démarqués auprès des américains, dans notre premier WPT du Canada… Ne manquait qu’un petit québécois sur celle-ci pour que le mélange fusse parfait !
L’événement avait déplacé beaucoup d’air sur le site de Niagara Falls. La ville étant déjà connue comme une ville immensément touristique, pour cet événement, c’était la folie furieuse. Les restos, souvent très bons, mais un peu chers pour la qualité de la nourriture, toutefois, on peut s’y attendre dans une ville aussi touristique ! Les hôtels accueillaient les joueurs à la pelletée et les restaurants étaient constamment pleins. Comme il y a toujours place à amélioration dans tout premier événement, le casino de Fallsview va devoir revoir certaines de ces stratégies pour l’année prochaine, ou pour le prochain événement de cette envergure. D’abords, le poker room du casino était plus que plein en permanence, mais à un point tel que la première fois où je me suis inscrite à la liste d’attente de la cashgame, j’étais cinquante-quatrième, donc quatre heures trente plus tard, j’ai pu jouer enfin. Du même fait, plusieurs joueurs voulaient faire des satellites pour le tournoi main event, mais chaque table était toujours pleine, et le poker room débordait constamment de gens. Je leur ai donc suggéré, lorsqu’ils m’ont demandé mon avis, d’agrandir le poker room, et de prendre une seconde salle pour les satellites… « Ce n’est pas comme si vous n’aviez pas l’espace ou le personnel pour le faire ! » Ai-je ajouté à la fin… Sourire en coin et clin d’?il, Jason March, le directeur, a bien compris le message. Aussi, ai-je suggéré d’enlever une tranche de blinds au début de la structure, et d’en rajouter une – La structure avait deux faiblesses selon moi, et plusieurs professionnels ont appuyé ; premièrement, une tranche 25-25 sur un tapis de 20K, c’est un peu de trop, et le fait d’enlever la tranche vitale du 100-200 (avant d’avoir les antes) est une erreur selon moi – Les joueurs ont besoin de la tranche de 100-200 sans antes, avant d’avoir la tranche 100-200 avec antes 25. Je pense que la suggestion fut acceptée et sera modifiée pour le prochain événement. J’ai également suggéré au casino qu’ils ajoutent une section couverture de tournoi LIVE sur leur site Internet, s’ils veulent vraiment promouvoir l’événement partout au Canada, c’est le genre d’option qu’ils doivent pouvoir offrir. Inutile de dire que je me suis offerte pour la tâche, chose qu’ils se sont empressés d’accepter…
J’espère que vous avez aimé la couverture que j’ai mis plus de soixante-cinq heures à bâtir, et que vous serez présents sur le forum, pour lire ma prochaine couverture. Prochain rendez-vous ; Foxwoods du 7 novembre au 11 novembre 2006. Suivi du 11 et 12 novembre 2006 au QPT final et QPT à 500 $, SOYEZ LÀ !!!
Cookie !

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Le guide complet de taxation en prévision des WSOP 
Mike Sexton quitte son poste de commentateur et tête d’affiche du circuit WPT
Fin du concept des neuf de novembre dès les WSOP 2017
De toutes nouvelles règles de “calling the clock” aux prochaines WSOP
Jean-Pascal Savard remporte Le PartyPoker LIVE North America et 956k$!
HAUT DE LA PAGE