L’Université de Sherbrooke remporte l’Omnium Universitaire Everest Poker 2010 !

Publié le 29 mars 2010

La grande finale de l’Omnium Universitaire Everest Poker 2010 se tenait cette fin de semaine dernière, les 27 et 28 mars 2010, au centre communautaire Lajeunesse à Montréal.

Près de 1 000 étudiants universitaires québécois se sont inscrits à ce championnat amical et entièrement gratuit.  Du lot, seuls 6 joueurs par université, les meilleurs suite à cinq semaines de tournois qualificatifs en ligne, se méritaient un laissez-passer pour la grande finale live.

Après que près de 10 000$ aient déjà été donnés en bourses lors des épreuves qualificatives, 90 universitaires provenant des quinze établissements d’enseignement de niveau supérieur du Québec allaient se disputer les grands honneurs.

La compétition s’amorça le samedi midi avec la finale individuelle.  Les 90 finalistes se sont alors affrontés dans un tournoi de hold’em sans limite de format conventionnel.  Plus de neuf heures furent nécessaires afin de couronner un champion.  Après une excellente performance tout au long de la journée, c’est finalement Guillaume « Street.Light » Chantal de l’Université de Montréal qui décroche la victoire.  Ce dernier remporte un forfait des Séries mondiales 2010 d’une valeur de 3 000$.  Il participera ainsi à l’événement 54 des WSOP le premier juillet prochain.  Street.Light est un membre actif du forum de discussion PrincePoker.com.  Profitez-en pour suivre son aventure à venir dans ce sujet de discussion !

Mentions très honorables aux positions deux et trois de ce tournoi, respectivement celles d’Evan « esinger » Singer et de Lorne « lornewexler » Wechsler, tous deux représentants de l’Université McGill.  Ils se méritent 800$ et 500$ en bourse d’études.  Les dix finalistes de la table finale obtiennent des prix en argent.

Tous les étudiants des universités non montréalaises furent gratuitement hébergés à l’hôtel de la Tour du centre-ville de Montréal.  Une belle occasion pour tous de se rencontrer en soirée dans une salle louée à cette intention.  Une agréable réception afin de fraterniser avec ses homologues, autour de quelques consommations, puis du combat télévisé du montréalais Georges St-Pierre de surcroît.  La paix avant croisade du lendemain lors c?ur de la compétition de l’Omnium Universitaire, soit la confrontation par équipe !

La finale par équipe du dimanche est une formule originale de jeu élaborée par Solution-Poker afin de créer une rivalité entre les différentes universités québécoises.  Chaque joueur est assigné à une table de dix joueurs où il est le seul représentant de son université.  Chaque table joue un tournoi de type Sit & Go.  Des points sont attribués à chacun des joueurs pour leur performance à leur table, puis ceux-ci sont alors filtrés par université.  Deux Sit & Go de ce type sont joués afin d’établir un classement final.

L’Université de Montréal continua sur sa lancée.  Après que l’un de ses représentants ait raflé les honneurs du tournoi de la veille, l’université cumula finalement un total de 120 points pour s’emparer du 2e rang.

La belle histoire appartient cependant à l’Université de Sherbrooke.  Déjà en 2009, la participation à cette université avait de loin été la plus large d’entre toutes.  Les qualifiés promettaient donc d’être d’un niveau supérieur.  Or, ces attentes s’étaient transformées en cauchemar l’année dernière, alors que l’Université de Sherbrooke terminait au tout dernier rang du classement par université.  Cette année, avec une participation encore plus élevée, tous les yeux étaient tournés vers cette délégation.

Différente édition, différents résultats.  Alimentés d’un désir de revanche évident, les six joueurs de l’Université de Sherbrooke se sont présentés prêts à livrer leur meilleur poker.  Après avoir rapidement pris la tête lors du premier Sit & Go, ils l’ont conservé jusqu’à la toute fin.

Mention honorable à la délégation de l’Université du Québec à Chicoutimi.  Après avoir remporté la toute première édition de l’Omnium Universitaire Everest Poker, ils récidivent avec une troisième position en 2010.

Les deux universités finalistes allaient finalement se départager le titre dans la forme la plus stressante du poker possible, soit une série de duels heads-up.  Chaque joueur de l’Université de Montréal prenait place à une table différente puis, forts de leur première position au classement, les joueurs de l’Université de Sherbrooke choisissaient leur adversaire.  Six heads-up allaient avoir lieu et l’Université en remportant la majorité allait être couronnée championne.  En cas d’égalité, un dernier duel confrontant un joueur désigné de chaque délégation allait départager les deux établissements.

Après avoir pris une avance de 3-0, l’Université de Sherbrooke semblait se diriger vers un triomphe facile.  C’était cependant sans  compter sur la ténacité des trois derniers concurrents de l’Université de Montréal.  Alors que tous les yeux étaient tournés vers eux, la délégation de Montréal réussit à remonter la pente à 3 vs 2.

Le dernier duel en jeu allait donc s’avérer décisif.  Avec une pression à son comble David Laroche de l’Université de Sherbrooke et Vincent Bergeron de l’Université de Montréal, aucun des deux concurrents ne voulait faire l’erreur fatale qui allait potentiellement coûter le championnat à son équipe.  C’est David Laroche qui se trouva avec une petite avance en jetons.  Alors que les blinds montaient, Vincent Bergeron se montra très agressif, poussant son tapis à maintes reprises et réussissant à voler le gros blind de David à plusieurs reprises.  La dernière tentative ne réussit cependant pas, alors que David appela avec une paire de six en main.  Cette combinaison dominait alors le J5 de Bergeron.  Le tableau ne fut d’aucune aide et non sans peine, l’Université de Sherbrooke remporte les grands honneurs.  Un grand soupir de soulagement pour l’équipe, principalement pour Philippe Bergeron-Bélanger, le représentant de la délégation, qui était le seul joueur de retour de l’édition de l’année précédente !

Chaque joueur de l’Université de Sherbrooke se mérite une bourse de 400$, en plus d’une plaque commémorative et du trophée que la délégation ramène fièrement à leur établissement.  Les joueurs de l’Université de Montréal remportent quant à eux une bourse de 200$ chacun.

Émotions, rivalité, pression, plaisir et camaraderie furent une fois de plus au rendez-vous.  L’édition 2010 de l’Omnium Universitaire Everest Poker se conclut sur une note festive, couronnée d’un franc succès.  Avec une progression notable de participation entre la première et la deuxième édition, la saison 2011 promet de franchir des records de popularité !

Au total, près de 30 000$ furent distribués en gratifications et prix lors de cette compétition entièrement gratuite.  Un énorme merci à tous les participants, puis plus que tout à Everest Poker qui a une fois de plus permis la tenue de cette formidable odyssée.  Alors que l’édition 2010 est fraîchement conclue, la question flotte déjà :  après l’Université du Québec à Chicoutimi et l’Université de Sherbrooke, qui saura lever le trophée lors de la prochaine saison de l’Omnium Universitaire Everest Poker ?

Voyez les nombreuses photos, accédez au groupe facebook de la compétition, discutez avec les participants et informez-vous sur la compétition sur notre forum de discussion.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
L'équipe PrincePoker à l'assaut des WSOP!
Les étudiants de l'UQAC remportent l'édition 2013 de l'omnium universitaire!
Universitaires!  À vos marques, prêts...
Moins d'une semaine avant l'omnium universitaire de poker 2013
Lancement de l'Omnium universitaire de poker 2013
HAUT DE LA PAGE