La Crème de la Crème

Publié le 27 janvier 2005

L’idée était bien simple: 10 des meilleurs joueurs de tournoi du Québec, un tournoi satellite, et le gagnant aux Séries Mondiales du Poker (WSOP) pour un des tournoi à 1500$ d’entrée, avion et hébergement inclus.
La formule n’a rien de nouveau, des milliers de joueurs de part le monde remportent des satellites pour des tournois de grandes envergures et ont ainsi la chance de participer dans un tournoi prestigieux. Un “petit” détail a été cependant ajouté: le gagnant devra donner 5% de sa bourse aux WSOP à chaque autre joueur. Autrement dit, tous étaient ainsi assurés d’une part dans un joueur qui bataillera pour des centaines de milliers de dollars. Voilà une bonne proposition.
Ce tournoi serait également différent d’une autre façon: le calibre des joueurs. Puisque dans un tel tournoi le facteur chance est important, il était convenu que regrouper les meilleurs joueurs au Québec donnerait à tous la meilleure chance de profit dans le tournoi à Las Vegas, bien que ça donnerait à tous du fil à retordre dans le satellite lui-même.
C’est ainsi que 10 joueurs ont investi 350$ pour participer à ce tournoi. Les heureux élus étaient:

Pierre Bernier

Jean-Philippe Piquette

Jean-François Guay

Martin Campeau

Pierre Sirois
Isabelle Mercier
Yves Bouchard
Zopa
Francis Naud
Nicolas Fradet
Après tirage au sort des places, les premières cartes furent données, et les jetons commencèrent à voler. Dès le départ la tension était palpable, et personne ne voulait donner une avance à un autre joueur. Chaque décision était précieusement analysée, et chaque joueur se devait de penser à plusieurs niveaux afin de s’en tirer avec le meilleur des autres. Ce ne serait pas une journée facile.

- Ce qui devait arriver arriva -
Le premier gros pot de la journée fut entre Martin et Charles, sur un flop de Td 6d 3s. Martin misa avec un set de 6, et Charles poussa tapis avec 8d7d, un excellent tirage. Martin égalisa, et doubla Charles lorsque la dame de carreau tomba sur la rivière. Nous avions un meneur en jeton, et un joueur avec un petit tapis.
Après avoir rebâti son tapis quelque peu, Martin fut éliminé en 10e place, après une tentative de bluffe avec J5o, qui fut égalisée par les JJ de Francis Naud.
Quelque temps plus tard, sur un flop de A Q J, un gros pot fut joué entre Isabelle et Charles. Charles avait ouvert des dernières positions avec A5 et Isabelle avait défendu son gros blind avec QJ. Tapis sur le flop, et Isabelle double.
- Ça tombe comme des mouches -
Charles fut ensuite éliminé par Nicolas quand Charles poussa avec 44 du gros blind. Nicolas, qui avait ouvert du bouton, égalisa avec A7 et floppa un 7.
Suivirent ensuite Jean-Philippe et Yves, qui n’ont jamais vraiment eu assez de jetons pour avoir une chance.
Nicolas, après avoir perdu un gros pot contre Francis, fut tapis du petit blind avec K9. Pierre Bernier égalisa avec AT depuis le BB, et floppa un as, pour envoyer “Le Prince” aux douches.
Suivi ensuite un gros pot entre les deux meneurs en jetons, Pierre Bernier et Francis Naud. Francis relança avant le flop et Pierre suivi. Sur un flop de 9s 6s 3d, Pierre misa 2000. Francis relança à 9000. Pierre fit alors tapis, une relance de 12 000. Francis se coucha finalement, après quelques minutes de réflexion.
Jean-François Guay fut la dernière victime avant le souper, se tapant avec un K9 égalisé par le A9 de Pierre Bernier.
À l’entracte, après 5 heures de jeu, les jetons étaient distribués ainsi:

1 Pierre Bernier 38 000
2 Francis Naud 23 000
3 Isabelle Mercier 21 000
4 Pierre Sirois 18 000
- Les quatre -
Comme c’est souvent le cas lorsque des joueurs de bonne qualité s’affrontent, et que les blinds deviennent plus imposants, la grande majorité des mains sont remportées avant le flop. Le mot dévoilement ne faisant pas vraiment partie de l’action. Relance avant le flop, suivie parfois d’une sur-relance, voilà comment se déroulait le jeu.
Pierre Sirois, qui avait vu son tapis diminuer peu à peu, poussa tapis du petit blind après une relance de Francis. Francis egalisa et tourna, un peu à la surprise de tous, une paire de 2. Pierre ayant AKs. La rivière fut un roi, et Pierre doubla son tapis, et brisa du fait même le momentum de Francis.
- Le Facteur Chance -
Tous les joueurs réunis comprenaient très bien qu’un tournoi du genre a sa part de chance, et qu’il faut tout simplement que les étoiles soient alignées de temps en temps pour sortir vainqueur d’un tel combat.
Avec des blinds de 400-800, Francis égalisa sous-pression (UTG), Pierre Bernier fit de même du SB. Isabelle, avec un tapis relativement faible, poussa. Francis égalisa rapidement. KhQs pour Francis, KdQc pour Isabelle. Un pot qui ne fera pas de gagnant la grande majorité du temps. Mais dame chance en voulait autrement, et les quatre coeurs qui tombèrent sur le tableau donnèrent une couleur à Francis, éliminant Isabelle. Pierre Bernier, aurait pu sortir deux aspirant du même coup, puisqu’il détenait l’as de coeur.
Francis fut cependant éliminé par Pierre Bernier sur un semi-bluffe avec KJ et un flop de 8 5 3. Pierre ayant tendu un piège et passé avec une paire d’as.
- David vs Goliath ou bien Pierre vs Pierre -

Ayant une avance de 4:1 de jetons, Pierre Bernier continua son jeu agressif. Il vint finalement à bout de son adversaire avec AK, Pierre Sirois ayant 66 et faisant tapis avant le flop. Le tableau final de 4d 3d 4c 3h Kh lui donnant la victoire.

Pierre Bernier, victorieux:

Tous lui souhaitent bonne chance cet été!
Classement final:
1 Pierre Bernier
2 Pierre Sirois
3 Francis Naud
4 Isabelle Mercier
5 Jean-François Guay
6 Nicolas Fradet
7 Yves Bouchard
8 Jean-Philippe Piquette
9 Zopa
10 Martin Campeau

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Duel d’égo entre William Kassouf et Stacy Matuson
Ils ne sont plus que 32 à aspirer au titre!
Six Québécois dans l’argent au tournoi principal du championnat des Bahamas!
Marc-André Ladouceur termine 3e et empoche 71 000 $
Marc-André Ladouceur sur la table finale du championnat national des Bahamas aujourd’hui
HAUT DE LA PAGE