EPT à Copenhague

Publié le 27 février 2008

La capitale du Danemark accueillait en février dernier le Scandinavian Open, une étape du European Poker Tour à laquelle 460 joueurs ont pris part. Chacun d’entre eux ayant dû débourser 8 000 euros pour participer, soit environ 10 000 $, la cagnotte s’annonçait des plus intéressante pour le gagnant qui repartirait chez lui avec 1,2 M$.
Après quatre longues journées de Texas Hold’em sans limite, il ne restait donc plus que huit joueurs en lice, dont quatre d’origine danoise. Voici le décompte de leurs jetons au moment d’entamer la table finale :
1. Rasmus Hede Nielsen ? 789 000
2. Tim Vance ? 1 408 000
3. Daniel Ryan ? 557 000
4. Patrick Andersson ? 283 000
5. Simon Dorslund ? 267 000
6. Nicolas Dervaux ? 336 000
7. Soren Jensen ? 500 000
8. Magnus Hensen ? 458 000
Les joueurs qui ont le moins de jetons à une table finale doivent rapidement doubler leur tapis afin de demeurer dans la course. Après avoir tenté de faire coucher Daniel Ryan en le relançant all-in avec Kh6c, Andersson doit s’avouer vaincu devant le Ad5c de son adversaire sur un tableau Js7c5d Ts Jh. Il repart tout de même avec 113 000 $ pour sa huitième place. Pas trop mal pour un premier tournoi live en carrière !
Après une légère accalmie, deux joueurs sont par la suite éliminés coup sur coup. D’abord, Dorslund pousse all-in avec Ah8d après une relance standard de Vance. Pas de chance pour lui, le meneur en jetons avait AdKh. Dorslund ne reçoit aucune aide du tableau et est éliminé en septième place pour une bourse de 159 000 $. Dès la main suivante, Dervaux est lui aussi éliminé lorsque sa tentative de vol du big blind avec Js5d échoue. En effet, Jensen appelle rapidement son all-in avec Ad7d. Un Valet sur le flop redonne espoir au joueur français, mais un As sur le tournant vient rétablir l’ordre et permet à Jensen de l’emporter. Dervaux remporte 201 000 $ pour sa sixième place.
Quelque temps plus tard, alors qu’il est le joueur qui possède le moins de jetons, Ryan pousse directement all-in préflop avec AsQs. Le timing lui fait toutefois cruellement défaut, car Nielsen l’attendait de pied ferme avec AhKs. Les deux joueurs attrapent une paire d’As sur le tournant, mais l’acolyte de Nielsen lui permet de l’emporter et d’éliminer du même coup Ryan en quatrième position. Un chèque de 255 000 $ l’attend à sa sortie.
Étonnamment, alors qu’il ne reste plus que trois joueurs, l’action ralentie et de nombreuses mains de moindre importance se jouent avant que ne survienne la prochaine élimination. Jensen et Hansen vont ainsi voir un flop Ts9h4h sans relance depuis les blinds. Jensen mise, Hansen le relance et Jensen surleance alors all-in sans hésiter. Hansen décide de suivre la relance avec Td6h, mais il est en mauvaise posture face au 9s4s de son adversaire. Un 5h sur le tournant vient lui offrir quelques possibilités de plus, mais le 7s sur la rivière l’élimine définitivement. Sa troisième place lui rapporte 407 000 $.
Le duel final commence alors entre Jensen et Vance dont les tapis sont très similaires. L’affrontement dure près de cinq heures et les deux hommes échangent constamment la tête durant cette période. Vance parvient finalement à prendre une certaine avance en jetons, puis élimine enfin Jensen dans une main qui s’annonçait pourtant des plus tranquilles. Les deux joueurs se contentent en effet de compléter les blinds sans relancer. Ils passent tous les deux sur un flop 2c7c8s. Jensen mise ensuite lorsqu’un 3s tombe sur le tournant et sa mise est rapidement suivie par Vance. Le danois décide alors de pousser all-in lorsqu’un 4s surgit sur la rivière. Vance appelle instantanément la mise et montre AsTs pour la meilleure main possible, une couleur à l’As. L’américain de 46 ans, qui avait remporté son siège dans un satellite sur PokerStars grâce à ses FPP, remporte ainsi 1 236 000 $ pour sa victoire, en plus d’une entrée pour la grande finale du EPT à Monte Carlo. De son côté, Soren Jensen reçoit un joli prix de consolation de 700 000 $ pour sa deuxième place.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
Le plus large tournoi de l’histoire du Canada, ici même au Playground Poker Club!
Duel d’égo entre William Kassouf et Stacy Matuson
Ils ne sont plus que 32 à aspirer au titre!
Six Québécois dans l’argent au tournoi principal du championnat des Bahamas!
Marc-André Ladouceur termine 3e et empoche 71 000 $
HAUT DE LA PAGE