David Chiu remporte le grand championnat du World Poker Tour

Publié le 28 avril 2008

Du 1er au 26 avril dernier, le circuit du World Poker Tour clôturait sa saison 2007-2008 au célèbre casino du Bellagio à Las Vegas avec le Five-Star World Poker Classic, une série de 15 tournois de Texas Hold’em sans limite. La série se terminait par le grand championnat dont le coût d’entrée s’élève à 25 000 $ et pour lequel les organisateurs avaient prévu deux Jour 1 afin d’accueillir le grand nombre de participants. Même si le tournoi s’est avéré moins populaire que l’an dernier, les 545 joueurs inscrits ont ainsi généré une bourse totale de 13,2 millions de dollars, dont 3,39 millions pour le gagnant.
Après une semaine de jeu intense et de nombreux rebondissements, on connaît finalement les six joueurs qui réussissent à atteindre la table finale télévisée tant convoitée. Voici donc le décompte des jetons des six finalistes :
Siège 1 : John Roveto – 2 720 000
Siège 2 : Gus Hansen – 8 570 000
Siège 3 : David Chiu – 6 050 000
Siège 4 : Tommy Le – 1 950 00
Siège 5 : Cory Carroll – 6 670 000
Siège 6 : Jeff King – 1 305 000
L’action démarre sur les chapeaux de roues alors que quatre (!) joueurs sont éliminés coup sur coup en seulement une dizaine de mains. Plus petit tapis à la table, c’est d’abord King qui est éliminé dès la 12e main lorsqu’il surelance all-in avec AcQc après une relance d’Hansen. Ce dernier appelle la relance et remporte le pot avec 9sTs lorsqu’il attrappe une paire de Dix sur la rivière. King empoche 263 000 $ pour sa sixième place.
À peine trois mains plus tard, un autre joueur est éliminé dans une situation que personne n’aurait pu éviter. Hansen relance à 415K sur le bouton et Tommy Le appelle la relance depuis le big blind. Les deux joueurs passent sur un flop QhTc5c. Tommy Le pousse ensuite all-in lorsqu’un 4s tombe sur le tournant. Hansen appelle aussitôt la mise et montre TdTs pour le brelan. Le est dépité, car il était totalement convaincu d’avoir la meilleure main avec 5d5s. Il lui reste encore un petit 2% de chance de l’emporter à la rivière, mais un 3c officialiser son élimination en cinquième place pour une bourse de 395 000 $.
Gus Hansen poursuit son travail de démolition dès la main suivante et fauche Cory Carroll au passage. Après une relance à 480K d’Hansen, Carroll surelance à 1,65M. Hansen hésite un peu, puis appelle la relance. Carroll passe sur un flop QcJd6d et Hansen, après une longue réflexion, pousse all-in. Carroll débute à son tour une intense réflexion, puis appelle finalement la mise avec AdJs pour une paire de Valet. Hansen n’a qu’un tirage à la couleur avec 7d5d, mais le 3d sur la rivière lui permet de remporter la main et d’éliminer Cory Carroll en quatrième place. Sa performance lui rapporte tout de même 593 000 $.
Les dieux du poker sont décidément du côté de Gus Hansen, car il est à nouveau responsable de l’élimination d’un joueur alors que, une fois de plus, il n’avait pas la meilleure main. N’ayant plus que 1,985M de jetons, John Roveto pousse directement all-in sur le bouton avec ses Rois. Hansen appelle la relance depuis le small blind avec AcTc et un tableau Jd9h8s-6d-7d lui donne une séquence au Valet qui élimine Roveto en troisième place pour une bourse de 923 000 $.
Après avoir éliminé à lui seul quatre joueurs en seulement 22 mains, Hansen entreprend le duel final contre David Chiu avec une avance en jetons qui semblait insurmontable (22,9M contre 4,3M). Chiu n’abandonne pas pour autant la partie et parvient à doubler son tapis après avoir remporté quelques petits pots. Il se retrouve all-in avec une paire de Cinq contre la paire de Deux d’Hansen. La plus grosse paire tient le coup et Chiu redevient un sérieux prétendant au titre avec 11M de jetons.
Chiu continue de remporter des pots contre Hansen qui lui permettent éventuellement d’obtenir une légère avance en jetons de 14M contre 13M pour le danois.
La main fatidique survient finalement après une cinquantaine de mains en duel. Sur le bouton, Hansen relance à 750K et Chiu appelle la mise. Chiu passe sur un flop AcTc8s, Hansen mise 900K et Chiu se contente d’appeler la mise. Il mise ensuite 1,2M lorsqu’un 5s arrive au tournant. Hansen réfléchie un bon moment puis relance all-in ! Après de longues minutes passées à compter et recompter ses jetons, Chiu appelle finalement la relance avec As9s pour une paire d’As et un tirage à la couleur. Hansen est favori pour l’emporter avec ses deux paires, Huit et Dix, mais Dame Chance l’abandonne finalement au moment crucial lorsqu’un As tombe sur la rivière pour donner un brelan à David Chiu qui élimine ainsi Gus Hansen en deuxième place. Ce dernier quitte la table en état de choc, mais son prix de 1 714 000 $ devrait le réconforter assez rapidement. Contre toute attente, David Chiu remporte donc la grande finale du World Poker Tour en effectuant la remontée la plus spectaculaire de l’histoire du circuit. Sa performance lui vaut une bourse de 3 389 000 $, deux bracelets (un du WPT et l’autre du Bellagio), un trophée ainsi qu’une entrée pour le championnat de l’an prochain.

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
1er score en tournoi en trois ans pour Tom Dwan
Le championnat de PokerStars au Panama fut-il un désastre pour les joueurs?
François Billard sur la table finale du tournoi High Roller du Panama
Samuel Louis Gagnon assuré de 12 480 $ au Panama
Cinq Québécois en quête d’un profit au Panama aujourd’hui!
HAUT DE LA PAGE