Wynn tente-t-il d’acquérir bwin.party?

Publié le 17 août 2011

Une nouvelle rumeur a rapidement pris de la vigueur cette semaine, se traduisant d’ailleurs par une ébullition de la valeur des actions de bwin.party à la bourse londonienne.  Selon cette dernière, une offre publique d’achat serait en préparation afin de mettre la main sur la compagnie, puis ce n’est nul autre que Steve Wynn qui chercherait à en compléter l’acquisition.

Discutée dans le journal The Independant, la rumeur explique que Steve Wynn chercherait un remplacement suite à l’échec de son partenariat avec PokerStars.  Rappelons qu’une entente entre les deux géants avait été conclue peu de temps avant les événements du vendredi noir du 15 avril dernier.  Les poursuites du Département de Justice Américain avaient toutefois mené au l’expiration  prématurée de l’association.

L’intérêt de Steve Wynn face à une implication dans l’industrie du poker en ligne, à l’aube d’une régulation américaine de plus en plus tangible, ne sembla pas souffrir de ce revers.  Le richissime homme d’affaires serait en effet le plus sérieux prétendant d’un lot de groupes américains cherchant à acquérir le nouvellement formé bwin.party.

Rappelons que la fusion entre Bwin et Party est toute récente, les réseaux virtuels de poker n’ayant d’ailleurs pas encore été regroupés.  Cette fusion a uni deux géants de l’industrie du jeu en ligne, laissant entrevoir un drastique changement dans l’équilibre des forces mondiales.  Cette annonce s’était traduite par une hausse de la valeur des actions de la compagnie.  Toutefois, cette vigueur ne put être conservée, bien au contraire.  Depuis l’annonce officielle en avril dernier, l’action a en effet perdu 45% de sa valeur.  Elle s’échangeait à 104 points lundi.

Les rumeurs ont toutefois créé un soubresaut, l’action montant jusqu’à un sommet de 107.8 points lors de son introduction lundi.   À la fermeture des marchés, la valeur était redescendue à 105.7 points.  L’action connut toutefois une forte journée hier.  Au moment d’écrire ces lignes, l’action se cote à 117 points.

Selon divers observateurs, la baisse subie depuis l’annonce officielle pourrait avoir posé suffisamment de pression sur la direction afin de devoir contenter les actionnaires.  Accepter la vente de la compagnie au gros prix pourrait sous cet angle accomplir cet objectif.

Des analystes ont répondu à cette rumeur affirmant qu’un changement de propriétaire chez bwin.party était au mieux prématuré.  Selon eux, toute transaction aussi majeure est improbable tant et aussi longtemps que le portrait futur du poker en ligne aux États-Unis ne sera pas mieux défini.

L’implication de Steve Wynn dans le combat visant à réguler le marché du poker en ligne aux États-Unis est capitale dans le dossier.  Celui qui opère de prestigieux casinos autant à Las Vegas qu’à Macau s’est en effet toujours véhément opposé à l’industrie du jeu en ligne.  Or, ce dernier a complètement changé sa position en 2011, changement se traduisant d’ailleurs par l’entente conclue avec PokerStars.  Il ne fait aucun doute que ce repositionnement de Wynn est tout sauf désintéressé.  Son implication dans le lobby pro-régulation pourra toutefois peser lourd sur les chances de succès des futurs projets de loi à prévoir à cet effet!

Discutez de la rumeur de rachat de bwin.party par Steve Wynn sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
40M garantis pour les SCOOP 2014
CE DIMANCHE! Reprise du tournoi à 100 000$ garantis
Retour des iPOPS dès ce dimanche!
Un "overlay" de 260 000 $ sur PokerStars
La version Alpha de PokerStars 7 est maintenant disponible
HAUT DE LA PAGE