Scandale chez Absolute Poker

Publié le 7 novembre 2007

Une histoire de tricherie a ébranlé le monde du poker en ligne cet automne, à un point tel que même les grands médias « traditionnels » ont abordé le sujet. En effet, certains joueurs de hautes limites du site Absolute Poker ont soupçonné d’autres joueurs d’avoir accès aux cartes cachées des joueurs à la table. Après avoir mené une enquête, il s’est avéré que leurs inquiétudes étaient fondées.
Après avoir terminé en deuxième place dans un tournoi à 1000 $, le joueur CRAZYMARCO trouve le jeu du gagnant POTRIPPER très suspect et décide de contacter le soutien technique du site. Un employé d’Absolute Poker lui envoie alors un fichier Excel qui contient l’historique de toutes les mains jouées par Potripper durant le tournoi. Un ami de CrazyMarco analyse les données et en arrive à la conclusion que Potripper a forcément triché. Chacune de ses mains est jouée parfaitement, trop parfaitement… De plus, le fameux fichier Excel contient des données inhabituelles pour un historique de tournoi. On peut en effet y voir les cartes cachées de tous les joueurs, et non pas seulement celles de CrazyMarco, et les adresses IP des joueurs qui se sont branchés à sa table.
On découvre éventuellement le pot aux roses. Les comptes des tricheurs ont été détournés par un employé d’Absolute Poker qui a changé leur mot de passe. Un complice joue alors avec le compte des victimes et communique avec l’employé d’Absolute Poker qui, lui, a accès aux cartes cachées de tous les joueurs grâce à un « super compte » créé à l’origine uniquement pour tester le site avant qu’il soit ouvert au public. Une fois qu’il a gagné beaucoup d’argent, il se rend à une table de partie à l’argent où l’attend un autre complice. Le joueur perd alors volontairement tout son argent pour transférer ses gains dans un autre compte. De cette façon, les véritables propriétaires des « comptes tricheurs », ne s’aperçoivent de rien. Pour réduire les risques de se faire prendre, le responsable de la fraude avait bien sûr pris soin de choisir des comptes qui étaient inactifs depuis plusieurs mois. De plus, puisque l’adresse IP du « super compte » provient du Costa Rica où se trouve le siège social d’Absolute Poker, certaines personnes soupçonnent même un des fondateurs d’Absolute Poker, Scott Toms, d’être impliqué dans cette affaire, mais rien n’a pu être prouvé pour l’instant. D’autres pensent qu’il serait possible que le fameux compte Potripper, ainsi qu’un autre compte appelé Steamroller, appartiennent directement à des hauts dirigeants d’Absolute Poker. Au moment d’écrire cet article, l’affaire n’était toujours pas réglée.
De leur côté, les responsables d’Absolute Poker ont finalement admis qu’il y avait eu des problèmes de sécurité avec leur site, sans toutefois donner plus de détails. Ils ont également promis de rembourser les joueurs qui auraient pu être floués dans cette histoire.

Comments

Powered by Facebook Comments