Le réseau Merge acceptera de nouveau les joueurs américains

Publié le 15 août 2011

Dans la foulée du vendredi noir du poker du 15 avril dernier, la liste des perdants dans l’industrie dépasse de loin celle des gagnants.  Sur cette dernière toutefois, le réseau Merge figure probablement tout en haut.  En effet, alors que les Américains perdaient l’accès aux géants qu’étaient PokerStars et Full Tilt Poker, le réseau Merge se présentait comme l’un des derniers retranchements accessibles chez les joueurs en ligne étasuniens.

Après une fulgurante hausse de fréquentation, le réseau annonçait qu’a son tour, il cessait d’accepter les joueurs américains.  On précisait alors que cette décision était temporaire, sans toutefois expliquer les motivations réelles.  Ce succès soudain mettait-il trop l’emphase sur cette salle, augmentant les craintes vis-à-vis de la justice américaine?  C’est une possibilité.  D’autres affirment plutôt que la salle avait besoin de temps supplémentaire pour gérer son expansion, alors que des délais de plus en plus larges étaient nécessaires pour traiter dépôts et retraits.

Il est aujourd’hui annoncé que l’acceptation de nouveaux joueurs américains reprendra au cours de la semaine.  Cette dernière aurait déjà débuté sur au moins une interface, soit l’une des salles faisant office de point d’accès au réseau.

Il sera certes intéressant de d’abord observer si la progression connue au début du printemps saura reprendre là où elle a laissé pour le réseau Merge.  Ce dernier pourrait-il devenir un acteur majeur chez nos voisins du sud, du moins jusqu’à ce qu’une régulation future rouvre potentiellement le marché?  Il faudra également voir comment, ou du moins pour combien de temps, la salle pourra opérer sans être embêtée par le Département de Justice Américain.  Face à l’exemple clair envoyé le 15 avril dernier, difficile de ne pas partager une lourde inquiétude et ce, autant au niveau des joueurs que de celui de la direction.

Le portrait estival du poker en ligne

Comment s’est redéfinie la hiérarchie des salles de poker sur le marché mondial depuis le Black Friday, puis la disparition, du moins temporaire, de Full Tilt Poker?

Alors que le géant dominait déjà la concurrence, PokerStars atteint des sommets inégalés.  La salle aurait en effet hérité de 65% de la clientèle de Full Tilt Poker.   Depuis la perte de licence de FTP, le trafic de PokerStars a augmenté de 30%, rendant la fréquentation de la salle semblable à celle observée avant le bannissement de tous les joueurs américains.  Quelle performance!

Au deuxième rang, la lutte est féroce entre PartyPoker et le réseau iPoker.  Ces deux concurrents sont en effet à quasi-parité, s’échangeant la 2e et 3e position.  Avec une moyenne de 4 100 joueurs de parties à l’argent contre 26 000 pour PokerStars, on constate toutefois toute l’ampleur de la domination qui s’opère.  Une telle situation n’a pas été vécue depuis 2003-2004, lors du quasi-monopole de Party Poker.  PokerStars.it (version exclusive aux Italiens) prend le 4e rang et PokerStars.fr (version exclusive aux Français) le 7e et ce, malgré le caractère restrictif de ces sous-produits de PokerStars.  Au total, le géant dispose de 54% des parts du marché mondial.

Le grand gagnant silencieux de l’année est toutefois 888 Poker qui enregistre une impressionnante hausse de 127% vis-à-vis des résultats de l’année 2010.  L’offre renouvelée et sécuritaire de la salle lui permet d’acquérir de nouveaux adeptes chaque jour.  De plus, l’agressive promotion du site offrant 8$ gratuitement à tous les joueurs, et ce, sans aucun dépôt requis, aide grandement à faire découvrir la salle par de nouveaux joueurs.  888 Poker a récemment dépassé le réseau Ongame, puis conserve le 5e rang mondial depuis (derrière PokerStars.it).

Parmi les grands perdants, outre Full Tilt Poker évidemment, on ne peut s’empêcher de constater l’écrasement retentissant du réseau Cereus.  En effet, c’est une gênante baisse de 97% de son trafic qui fut enregistrée.  Alors que le réseau dansa jadis au sommet de la montagne, c’est désormais au 38e rang qu’il figure, avec une moyenne de joueurs à l’argent en ligne de… 48 joueurs.

Finalement, du côté local, le réseau International.ca, soit le réseau partagé par Espacejeux et PlayNow, se porte plutôt bien, surtout face à la tendance générale actuelle de l’industrie.  Si on ne note pas de hausse spectaculaire du trafic, les promotions estivales donnant notamment un retour sur le rake payé ont permises d’acquérir une assiduité supérieure de la part de joueurs réguliers, augmentant du coup l’action aux tables de petites et moyennes limites.

Discutez de l’acceptation des joueurs américains sur Merge et de la hiérarchie des salles de poker en ligne sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments

Autres nouvelles dans cette catégorie
PokerStars affiche désormais les chances de gagner lorsque all-in
Ce samedi! Promo exclusive! Remportez votre siège pour le tournoi principal FTOPS!
PokerStars PLAY maintenant sur appareils mobiles
PokerStars revampe son tableau des meneurs de tournois
Au tour du Mexique de sortir du bassin global de joueurs?
HAUT DE LA PAGE