Fusion entre PartyGaming et Bwin

Publié le 30 juillet 2010

La tendance aux fusions entre les différents opérateurs de poker en ligne n’est pas chose nouvelle dans l’industrie.   Un trafic élevé de joueurs étant essentiel à la santé économique d’une salle, les plus petits acteurs de l’industrie ont souvent utilisé cette solution, après avoir échoué à indépendamment générer le volume de jeu souhaité.

La tendance des six derniers mois montre une baisse systématique de la fréquentation des salles de poker en ligne.  Sous une telle dynamique, de nouvelles fusions apparaissaient logiques, sinon inévitables.  Les deux parties impliquées dans la plus récente fusion sont cependant tout sauf petites.  Il est aujourd’hui officiel que PartyGaming et Bwin (le réseau OnGame au poker) fusionneront, créant ainsi un nouveau géant sur la scène mondiale du poker en ligne.

Cette convergence devrait s’opérer dans les tout premiers mois de l’année 2011.  Les deux compagnies étant déjà cotées en bourse,  l’entité nouvellement créée sera de loin la plus imposante à ce niveau, avec des gains annuels qui devraient frôler le milliard de dollars.

Un seul obstacle pourrait maintenant empêcher cette fusion, soit le refus de la part des actionnaires des compagnies respectives.  Afin que l’entente soit entérinée, 75% des actionnaires de chacune des compagnies devront voter en faveur de la fusion.

Si cette fusion est d’une importance indéniable dans l’industrie du poker en ligne, elle est tout sauf surprenante.  Les rumeurs à peine cachées de cette fusion refaisaient surface depuis plus d’un an.  Cette nouvelle avait même été officieusement révélée par le magazine The Times de Londres en 2009.

Bwin, firme autrichienne cotée à la bourse de Vienne, est avant tout spécialisée en paris sportifs.  Bien que les actionnaires de Bwin détiendront 51.6% des actions, c’est officiellement la firme PartyGaming qui rachète.

Le nouveau groupe sera dirigé par Jim Ryan (le directeur général actuel de Party Gaming) et Norbert Teufelberger (le co-directeur général de Bwin).

La valeur de la nouvelle compagnie est estimée à 1.7 milliard de dollars.

Selon Ryan, cette décision est: « une opportunité «transformatrice’ pour nos deux sociétés qui nous permettra de créer le plus grand groupe de jeux en ligne au monde. [...] le nouveau groupe sera en possession d’une formule gagnante pour exploiter le marché des jeux en ligne”

Teufelberger partage cet enthousiasme: « Cette fusion d’égal à égal fait sens aux niveaux stratégiques, opérationnels et financiers. Nous serons en pole position pour capitaliser sur la richesse des possibilités qui découleront de l’évolution et l’expansion de l’industrie du jeu en ligne mondial. »

Si l’on regarde exclusivement le portrait poker jugeant du trafic actuel moyen de chacun des réseaux, cette fusion devrait placer le groupe nouvellement formé au troisième rang, derrière PokerStars et Full Tilt Poker.  Ce troisième rang sera aisément confortable devant le réseau iPoker, qui ne cesse de perdre des plumes en cette année 2010.

Bwin et PartyGaming détenant tous deux une licence française de l’ARJEL, il est donc certain qu’un nouvel acteur d’importance se joindra aux salles licenciées de France en 2011.

Discutez de la fusion entre PartyGaming et Bwin (réseau Ongame) sur le forum de discussion

Comments

Powered by Facebook Comments